Magazine France

Amis du complot : un Sarkozy chez Carlyle (11 septembre - BenLaden - Bush)

Publié le 03 mars 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa
Amis du complot : un Sarkozy chez Carlyle (11 septembre - BenLaden - Bush)
Cette news dont nous donnons la traduction automatique ci dessous annonce tout simplement que le CARLYLE group embauchera Olivier Sarkozy demi frere du Nicolas de President en avril 2008 ;

Amis du complot bonsoir !

Le CARLYLE group est tout simplement suspecté d'etre impliqué de maniere directe et ou indirecte dans les attentats du 11 septembre...

Amis du complot : un Sarkozy chez Carlyle (11 septembre - BenLaden - Bush)



The Carlyle Group, la firme de private equity, a affirmé lundi qu'il avait embauché Oliver Sarkozy, l'un des meilleurs chez UBS des banques d'investissement pour les services financiers , de travailler à titre de co-chef d'une pratique similaire.


M. Sarkozy, le projet commun mondial chef de l'UBS institutions financières du groupe (et demi-frère du président français Nicolas Sarkozy), se joindra à Carlyle en avril et restera basé à New York. Son groupe va rechercher les possibilités d'investissement au milieu de l'économie globale d'aujourd'hui crises bancaires et de crédit.


"Olivier est un ajout remarquable à notre équipe des services financiers," David Rubenstein, un Carlyle co-fondateur et directeur général, a dit dans une déclaration. "Il a un palmarès incroyable et de réseau qui contribuera à Carlyle capitaliser sur les bouleversements dans le secteur des services financiers et d'étendre notre record de victoires sur cette partie importante et croissante de l'économie mondiale."


Avant UBS, M. Sarkozy a travaillé au Crédit Suisse. Certaines de ces offres, il a travaillé au cours de la dernière année incluent ABN Amro la vente de la banque LaSalle à Bank of America et Sallie Mae tente de vendre elle-même à un groupe d'investisseurs.
Lisez la suite pour les details sur CARLYLE groupe et le 11 septembre

**

Wiki Carlyle :

Le 11 septembre 2001, lors de l'attaque terroriste contre le World Trade Center à New-York et le Pentagone à Washington, Carlyle réunit dans cette même ville plusieurs centaines d'investisseurs liés au groupe. Parmi les invités figurent entre autres George H.W. Bush, 41e Président des États-Unis et père du Président en exercice George W. Bush, et Shafiq Ben Laden, un demi-frère d'Oussama Ben Laden qui sera accusé de diriger Al-Qaida, la structure à l'origine de l'agression [7]. La proximité des noms Bush et Ben Laden en ce jour précis frappe les consciences, et révèle Carlyle au grand public.
La proximité de Carlyle avec la Maison Blanche, conjuguée au fait que le groupe possède des intérêts dans l'industrie de l'armement, provoque bon nombre de controverses. Le cinéaste Michael Moore l'a notamment dénoncé dans son film Fahrenheit 9/11. Il considère que le Groupe Carlyle profite de manière directe des guerres en Irak et en Afghanistan et indique qu'une partie de ses capitaux était détenue par des Saoudiens, appartenant notamment à la famille d'Oussama Ben Laden, et qui se sont débarrassé de leur participation suite à la révélation de cette situation[8]. Le Groupe Carlyle est suspecté aussi par certains journalistes indépendants comme François Missen qui a rédigé un ouvrage très complet intitulé Le réseau Carlyle : banquier des guerres américaines paru aux éditions Flammarion en 2004.
http://www.voltairenet.org/article12418.html

Le 11 Septembre : la Divine providence pour le Carlyle Group
La polémique est certes vivace, mais reste minime par rapport à celle qui attend les actionnaires de Carlyle à la fin de l’été 2001. La société est en effet au cœur de l’événement le plus traumatique qu’aient connu les États-Unis depuis Pearl Harbour : les attentats du 11 septembre 2001.
Ce jour là, le Carlyle Group tient sa conférence internationale annuelle pour les investisseurs à l’hôtel Ritz Carlton de Washington DC. Frank Carlucci, James Baker III, David Rubenstin, William Conway et Dan D’Aniello ont convié une galerie d’anciens dirigeants venus des quatre coins de la planète, d’anciens experts en question militaires, de riches Arabes venus du Proche-Orient et plusieurs investisseurs internationaux majeurs, qui peuvent ainsi assister aux attaques terroristes sur écran géant. Parmi les personnalités, on trouve notamment Shafiq Ben Laden, officiellement « brouillé » avec son frère Oussama, et George Bush père. Ce dernier aurait, d’après le porte-parole de Carlyle, quitté la convention peu avant les attentats, et se serait trouvé dans un avion au-dessus du Midwest lorsque fût ordonnée l’interdiction de décoller à tout appareil sur le sol états-unien.
La première conséquence de ces attaques est un cadeau du ciel pour le Carlyle Group : le Congrès approuve immédiatement le déblocage de 40 milliards de dollars pour la Défense tandis que, dans l’ombre, les membres de l’administration Bush commencent à plancher sur le budget 2002 du Pentagone qui prévoit une hausse de 33 milliards de dollars. Des décisions qui ont pour conséquence de rendre les partenaires de Carlyle extrêmement riches. Le projet jusque là vivement controversé du Crusader, la super-arme états-unienne, est adopté sans opposition. Un projet vivement défendu par Carlyle, puisque réalisé par United Defense, une société détenue par le fonds états-unien. Ses dirigeants profitent d’ailleurs de ces décisions pour nationaliser United Defense, en décembre 2001, empochant au passage 237 millions de dollars.


http://www.onze-septembre.com/lexique_30.php

Fonds d'investissement américain dont le conseil d'administration est composé de plusieurs anciennes personnalités républicaines de la Maison-Blanche, parmi lesquels l'ancien président Bush, père de George W. Bush.Bien implanté dans le secteur de l'armement, ce groupe qui est actionnaire de sociétés qui fournissent le Pentagone est accusé par certains d'avoir poussé le président américain à la guerre de 2003 en Irak.Un des demi-frères d'Oussama Ben Laden, Shafiq Ben Laden, a aussi fait partie des investisseurs les plus importants du groupe.Vendredi 26 octobre 2001: Carlyle et les Ben Laden se séparentLivres en rapport avec ce sujetThe Iron Triangle, Inside the Secret World of the Carlyle Group Dan BriodyTous fichés, L'incroyable projet américain pour déjouer les attentats terroristes Jacques HennoMickey censure Michael Moore...: ... le 11 septembre 2001, la presse économique s'en est fait l'écho: la famille Ben Laden figurait parmi les investisseurs du groupe Carlyle à hauteur de deux millions de dollars. Le père de George Bush qui siège au conseil d'administration de Carlyle est plus spécifiquement chargé des intérêts de ce groupe dans la péninsule arabique. A travers cette société qui fait dans le pétrole, les canons et les avions, la famille Ben Lad... Richard Labévière - http://www.rfi.fr/actufr/articles/053/edito_chro_27937.aspL'empire Carlyle: ... et, en Californie, le blindé léger Bradley. Son principal actionnaire est le plus grand investisseur privé au monde. Un groupe discret, baptisé Carlyle. Il n'est pas coté en Bourse et n'a de comptes à rendre qu'à ses 550 investisseurs - milliardaires ou fonds de pension. Carlyle gère aujourd'hui 18 milliards de dollars, placés dans les secteurs de la défense et de la haute technologie (biologie notamment


issue de :
http://dealbook.blogs.nytimes.com/2008/03/03/carlyle-hires-ubs-sarkozy-for-financial-deals-team/recoupable ici :
Go to Article from Reuters »
Go to Article from Bloomberg News » .**
http://torapamavoa.blogspot.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :