Magazine Société

Bientôt la guerre entre l'Equateur, la Colombie et le Venezuela ?

Publié le 03 mars 2008 par Rene Lanouille

Bientôt la guerre entre l’Equateur, la Colombie et le Venezuela ?

Commet cela a t-il pu arriver ? Après que l’armée colombienne ait bombardé et tué Raul Vargas, le numéro deux des FARC, sur le territoire équatorien, le Venezuela et l’Equateur ont envoyé des troupes armées à leurs frontières jouxtant la Colombie.

Les présidents Rafael Correa (Colombia) et Hugo Chavez (Venezuela) ont tous les deux déclarés que la Colombie avait violé la souveraineté de l’Equateur en bombardant son sol. Chavez a même été jusqu’à déclarer que le président colombien, Alvaro Uribe, était un terroriste et criminel.

En regardant les choses avec objectivité, la Colombie combat le groupe terroriste des FARC depuis plus de 40 ans. Ce week-end, l’armée colombienne a découverte qu’un camp des FARC se trouvait en Equateur. Et qu’il y avait le numéro deux de l’organisation. Que pouvait donc faire la Colombie en ayant accès à cette information ? Faire ce qu’il devait faire : tuer 17 terroristes dont l’un des plus importants de Colombie.

Le président Correa a dit qu’il ne tolérerait plus aucune violation de son territoire dans le futur. Cependant, il a oublié d’expliquer ce que faisaient les FARC sur son territoire. Correa supporte t-il les FARC ? On est en droit de se le demander. Rappelons nous que les gouvernements de gauche en amerique latine ont tendance à prendre les guérilleros pour des romantiques, des héros qui se battent pour des valeurs nobles comme la justice. On oublie cependant les crimes, les kidnappings et les tentatives de déstabilisation qu’ils commettent et qui empêchent le développement des pays d’Amérique latine. Hugo Chavez a même déclaré qu’il déplorait la mort de Raul Vargas parce qu’il était un exemple. Cela justifie t-il qu’il place son armée à la frontière colombienne parce qu’ils ont osé tuer un terroriste ?

Après le bombardement, le gouvernement colombien a déclaré qu’ils avaient des preuves de la complicité entre le gouvernement de Correa et les FARC. Ce qui expliquerait que Vargas et ses hommes se trouvaient en Equateur. Ce qui explique pourquoi les FARC arrivent à survivre, grâce aux complicités de l’Equateur et du Venezuela. On peut d’ailleurs se demander pourquoi Chavez vient se mêler de cette histoire alors que cal ne concerne que l’Equateur et la Colombie. Tout simplement parce que Vargas est un ami de Chavez et parce que le gouvernement vénézuélien autorise de longue date les FARC à s’entraîner sur son sol.

Est-ce que la guerre entre ces trois pays peut avoir lieu ? Sûrement pas. Il s’agit d’un incident mineur. Le territoire équatorien a été bombardé mais aucun civil n’a été tué. Seulement des terroristes. Il n’y avait pas, de la part de la Colombie, la volonté de faire du mal à l’Equateur. Cependant, le déclenchement d’une guerre serait un scénario idéal pour les FARC. Ils deviendraient les nouveaux martyrs et seraient paradoxalement renforcés par un éventuel conflit.

Les FARC pourraient alors continuer leurs agissements et kidnapper des innocents. Doit-on s’attendre à une vengeance des FARC ? Cela pourrait bien arriver. Le rêve de voir Ingrid Betancourt libérée s’est peut-être définitivement éteint.

par Rodrigo Salazar Zimmermann


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Peruanito
posté le 04 mars à 16:07
Signaler un abus

Il est bien dommage que Zimmermann soit à ce point aveuglé par ses opinions politiques. De façon plus générale, Zimmermann est atteint de cette maladie sud-américaine qui soutien la démocratie, l’état de droit, le respect de souveraineté du territoire non pas comme un principe mais seulement si cela va le sens de ses propres intérêts. Zimmerman tu ferais mieux de continuer à commenter la F1. A propos, le N°2 des FARC tué s’appelait Raul Reyes et non pas Raul Vargas.

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine