Magazine Poésie

Réponse

Par Deathpoe

Entre chaque client j'avais eu le temps de rédiger mentalement une réponse claire, presque sereine, et qui me semblait intelligente. Je m'installais le soir à mon bureau et m'y attelais, en commençant par l'entête, la date et le lieu, comme il se doit:
"Cher "père" biologique,
Ou pas, suivant tes dires. Auquel cas, pourquoi avoir pris soin de nous reconnaître autant de temps avant notre naissance? Bien qu'assurer la descendance masculine soit de mise pour le travail des champs et la perpétuation du nom, il me semble que ceci était déjà accompli avant notre naissance. Passons.
Au passage, quitte à m'écrire autant, je te prie, que ce soit lisible, que la lettre soit à minima correctement présentée; que les guillemets soient ainsi < <...> > comme le veut l'usage français et enfin, que l'adresse du destinataire soit l'adresse réelle, plutôt que d'user de bêtise de cette manière, et se présenter comme un pauvre esseulé. Bon, c'est toi qui te ridiculises après tout.
Voyons cela point par point. Premièrement, et puisque ce semble être le plus important à tes yeux, pour ne pas dire une exception obsessionnelle, sache que les malheureux 121,96€ ne sont, pour avoir lu les comptes-rendus du procès pour ma garde (si tu n'es même pas mon père biologique, pour l'avoir demandée, d'ailleurs...) qu'une "contribution" minable quant à la prise en charge de l'éducation d'un enfant. Avec le nombre que tu as (ou alors, finalement, fais-nous faire à tous un test de paternité, pour ta bonne conscience), je veux bien croire que ce devienne un poids financier. Mais, de formation comptable, tu dois bien savoir que celles-ci sont déductibles des impôts. Et puis, si tu ne t'étais pas battu comme un idiot et n'avait pas fait appel de la décision, plus que sage, des juges, tu serais bien soulagé de ce fardeau. Enfin, sache tout de même que c'est de très loin ce qui m'a permis d'avoir une enfance épanouie, des tas de cadeaux au pied du sapin, d'avoir toujours été très bien habillé été comme hiver; d'avoir toujours mangé à ma faim et même d'avoir accès ces dernières années à des objets de valeur que peu peuvent avoir aussi "facilement". Fort heureusement que l'argent n'a pas d'odeur car le tien aurait alors l'odeur de la fange.
Tu trouveras en pièce-jointe une petite photo montrant que ce n'est certainement pas te pension alimentaire (alimentaire, c'est le cas de le dire, tu saisis le jeu de mots?) qui m'aura permis de vivre. Pour mes dix-huit ans, outre un briquet Cartier, mes parents n'ont pas hésité à se priver pour me payer le permis sans pour autant que nous n'ayons que des pommes de terre à manger...
Sache d'ailleurs que je cumule actuellement deux boulots étudiant, alors tu sais, ta pension alimentaire...
Quant à l'insinuation de "traînée"; "salope" voire "pute" que tu lances vis-à-vis de ma mère, je m'assois dessus et avec grand plaisir. D'autant que, dans les faits, ce serait plutôt toi la pute lâche, à peine capable d'un virement financier mensuel et automatique, et le fait savoir à un enfant de dix ans, sur la seule carte d'anniversaire qu'il ne lui ait jamais envoyée. Un peu de nouvelles tous les dix ans, c'est un bon ratio.
Merci de l'invitation, mais ma grand-mère paternelle est morte il y a deux ans. Je n'aurai de plus certainement pas mal place dans cette belle réunion de famille. Outre sa connotation biblique qui me déplaît, je me serai bien passé de porter ce nom. Tu sais, le jour où enfant j'ai appris que mon père était bel et bien mon père [enfin tu vois, l'homme qui est là pour sa famille, qui assume, découpe la bûche de Noël, apprend à faire du vélo, est au chevet de son fils lorsqu'il est hospitalisé, enfin bon, un père quoi] j'ai d'instinct demandé à changer de nom de famille. Impossible, manque de chance.
Merci tout de même pour les photos. Heureusement que je n'ai pas attendu sur celles-ci pour avoir de bons souvenirs d'enfance. Ceci dit, j'ai tes yeux et ton nez, semble-t-il. Heureusement, je n'ai pas cet air de mafioso à la manque tout droit sorti d'un film de Scorsese.
Joli cercueil, je l'admets. Petite boutade, tu en aurais encore la facture? On pourra s'arranger. Ma mère a des photos de Johnathan mort, si ça t'intéresse.
Bref. J'ai pris plaisir à te répondre mais j'ai perdu assez de temps pour ce soir. Tu noteras que je ne t'ai pas insulté, plutôt par politesse que par respect, cela va de soi.
Pour finir court et ne pas avoir à ajouter un timbre (la prochaine fois, joinds-en pour la réponse, tu en auras toute ma gratitude et je t'en serai éternellement reconnaissant.)
-J'ai une adresse, inscrite sur le certificat de scolarité.
-Le facteur passe tous les jours.
-J'ai même accès à mon courrier, sans aucune censure.
-Long temps de réaction de ta part depuis que j'ai envoyé le certificat de scolarité.
-Il y en aura d'autres, je compte poursuivre mes études.
Mea culpa, mea maxima culpa.
-Soit tu peux répondre, soit l'on peut se voir
Sinon, à dans une dizaine d'années à peu près.
Un inconnu qui porte ton nom
Mike B."


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Deathpoe 179 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines