Magazine Environnement

Actualités ?

Publié le 03 mars 2008 par Francis Vayeur
La liberté n'est qu'un vain fantôme quand une classe d'hommes peut affamer l'autre [... ]. L'égalité n'est qu'un vain fantôme quand le riche, par le monopole, exerce le droit de vie et de mort sur son semblable. La République n'est qu'un vain fantôme quand la contre-révolution s'opère de jour en jour par le prix des denrées auquel les trois quarts des citoyens ne peuvent atteindre sans verser des larmes [... ].
Les riches seuls, depuis quatre ans, ont profité des avantages de la Révolution. L'aristocratie marchande, plus terrible que l'aristocratie nobiliaire et sacerdotale, s'est fait un jeu cruel d'envahir les fortunes, individuelles et les trésors de la République ; encore ignorons-nous quel sera le terme de leurs exactions, car le prix des marchandises augmente d'une manière effrayante, du matin au soir.
Citoyens représentants, il est temps que le combat à mort que l'égoïsme livre à la classe la plus laborieuse de la société finisse. Prononcez contre les agioteurs et les accapareurs [... ]. La liberté du commerce est le droit d'user et de faire user, et non le droit de tyranniser et d'empêcher d'user. Les denrées nécessaires à tous doivent être livrées au prix auquel tous puissent atteindre ; prononcez donc, encore une fois[... ]. Les sans-culottes avec leurs piques feront exécuter vos décrets.
Adresse présentée à la Convention par Jacques Roux, au nom des Enragés, proches des sans-culottes parisiens, le 25 juin 1793.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francis Vayeur 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog