Magazine Côté Femmes

Le rouge est mis, et il n'y a pas que le Père Noël...

Publié le 26 décembre 2011 par Marigotine

 

   Le rouge de l'opposante.....

<b></div>Soutien</b>. Yingluck Shinawatra, la première ministre thaïlandaise, a décidé d’apporter son soutien à l’opposante birmane Aung San Suu Kyi, au lendemain d'une rencontre historique entre les deux femmes à l'ambassade de Thaïlande à Rangoun. Il s'agit du premier chef d’Etat ou de gouvernement à s’être entretenu avec la lauréate du prix Nobel de la paix, à l’occasion d’un sommet des six pays riverains du fleuve Mékong qui avait lieu en Birmanie. Ce soutien officiel intervient alors que la Ligue nationale pour la démocratie, le parti de la Dame de Rangoun, a été officiellement reconnu comme légal par la Commission électorale birmane la semaine dernière. Soutien. Yingluck Shinawatra, la première ministre thaïlandaise, a décidé d’apporter son soutien à l’opposante birmane Aung San Suu Kyi, au lendemain d'une rencontre historique entre les deux femmes à l'ambassade de Thaïlande à Rangoun. Il s'agit du premier chef d’Etat ou de gouvernement à s’être entretenu avec la lauréate du prix Nobel de la paix, à l’occasion d’un sommet des six pays riverains du fleuve Mékong qui avait lieu en Birmanie. Ce soutien officiel intervient alors que la Ligue nationale pour la démocratie, le parti de la Dame de Rangoun, a été officiellement reconnu comme légal par la Commission électorale birmane la semaine dernière. " title="Le rouge est mis, et il n'y a pas que le Père Noël..." />Soutien. Yingluck Shinawatra, la première ministre thaïlandaise, a décidé d’apporter son soutien à l’opposante birmane Aung San Suu Kyi, au lendemain d'une rencontre historique entre les deux femmes à l'ambassade de Thaïlande à Rangoun. Il s'agit du premier chef d’Etat ou de gouvernement à s’être entretenu avec la lauréate du prix Nobel de la paix, à l’occasion d’un sommet des six pays riverains du fleuve Mékong qui avait lieu en Birmanie. Ce soutien officiel intervient alors que la Ligue nationale pour la démocratie, le parti de la Dame de Rangoun, a été officiellement reconnu comme légal par la Commission électorale birmane la semaine dernière. " border="0" />  Yingluck Shinawatra, la première ministre thaïlandaise, a décidé d’apporter son soutien à l’opposante birmane Aung San Suu Kyi, au lendemain d'une rencontre historique entre les deux femmes à l'ambassade de Thaïlande à Rangoun.. (Soe Zeya Tun/REUTERS) Des larmes tout en rouge...
<b></div>Rendu public</b>. Un premier devoir officiel. Le nouveau dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, s'est rendu mardi auprès de la dépouille de son père dans la capitale, à Pyongyang. Le corps de Kim Jong-il est exposé au palais-mémorial de Kumsusan, un ancien palais présidentiel devenu le mausolée de Kim Il-sung, décédé en 1994. Une cérémonie solennelle s’est déroulée en présence de hauts fonctionnaires du parti des travailleurs, de représentants du gouvernement et de l’armée venus «exprimer leurs profondes condoléances et leur amère douleur». Le défunt recouvert d’un linceul rouge, repose dans un cercueil de verre entouré de roses rouges et blanches. Le sarcophage porte les inscriptions «1942-2011», ainsi que l'emblème national de la République populaire et démocratique de Corée. Les nombreuses décorations et médailles de Kim Jong-Il trônent à proximité de la dépouille. Rendu public. Un premier devoir officiel. Le nouveau dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, s'est rendu mardi auprès de la dépouille de son père dans la capitale, à Pyongyang. Le corps de Kim Jong-il est exposé au palais-mémorial de Kumsusan, un ancien palais présidentiel devenu le mausolée de Kim Il-sung, décédé en 1994. Une cérémonie solennelle s’est déroulée en présence de hauts fonctionnaires du parti des travailleurs, de représentants du gouvernement et de l’armée venus «exprimer leurs profondes condoléances et leur amère douleur». Le défunt recouvert d’un linceul rouge, repose dans un cercueil de verre entouré de roses rouges et blanches. Le sarcophage porte les inscriptions «1942-2011», ainsi que l'emblème national de la République populaire et démocratique de Corée. Les nombreuses décorations et médailles de Kim Jong-Il trônent à proximité de la dépouille. " title="Le rouge est mis, et il n'y a pas que le Père Noël..." />Rendu public. Un premier devoir officiel. Le nouveau dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, s'est rendu mardi auprès de la dépouille de son père dans la capitale, à Pyongyang. Le corps de Kim Jong-il est exposé au palais-mémorial de Kumsusan, un ancien palais présidentiel devenu le mausolée de Kim Il-sung, décédé en 1994. Une cérémonie solennelle s’est déroulée en présence de hauts fonctionnaires du parti des travailleurs, de représentants du gouvernement et de l’armée venus «exprimer leurs profondes condoléances et leur amère douleur». Le défunt recouvert d’un linceul rouge, repose dans un cercueil de verre entouré de roses rouges et blanches. Le sarcophage porte les inscriptions «1942-2011», ainsi que l'emblème national de la République populaire et démocratique de Corée. Les nombreuses décorations et médailles de Kim Jong-Il trônent à proximité de la dépouille. " border="0" />   Un premier devoir officiel. Le nouveau dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, s'est rendu mardi auprès de la dépouille de son père dans la capitale, à Pyongyang. Le corps de Kim Jong-il est exposé au palais-mémorial de Kumsusan, un ancien palais présidentiel devenu le mausolée de Kim Il-sung, décédé en 1994.  (HO/AFP) Le rouge "protocole" hommage et profond respect ....
<b></div>Message thaïlandais</b>.Allongée, les mains jointes en signe de profond respect, Yingluck Shinawatra, Premier ministre thaïlandais, rend hommage à la princesse Maha Chakri Sirindhorn, à l’occasion de l’anniversaire du roi Bhumibol Adulyadej. Une scène ahurissante qui en dit long sur le protocole de la monarchie et le culte dont la famille royale fait l’objet. Âgé de 84 ans et sur le trône depuis 65 ans, le roi de Thaïlande, le plus ancien monarque en exercice dans le monde, est considéré comme un véritable demi-dieu. Comme les autres membres de sa famille, qui n’ont aucune prérogative constitutionnelle, mais exercent une très forte autorité morale. Tout comme le comité chargé de la répression contre les crimes de lèse majesté.Message thaïlandais.Allongée, les mains jointes en signe de profond respect, Yingluck Shinawatra, Premier ministre thaïlandais, rend hommage à la princesse Maha Chakri Sirindhorn, à l’occasion de l’anniversaire du roi Bhumibol Adulyadej. Une scène ahurissante qui en dit long sur le protocole de la monarchie et le culte dont la famille royale fait l’objet. Âgé de 84 ans et sur le trône depuis 65 ans, le roi de Thaïlande, le plus ancien monarque en exercice dans le monde, est considéré comme un véritable demi-dieu. Comme les autres membres de sa famille, qui n’ont aucune prérogative constitutionnelle, mais exercent une très forte autorité morale. Tout comme le comité chargé de la répression contre les crimes de lèse majesté." title="Le rouge est mis, et il n'y a pas que le Père Noël..." />Message thaïlandais.Allongée, les mains jointes en signe de profond respect, Yingluck Shinawatra, Premier ministre thaïlandais, rend hommage à la princesse Maha Chakri Sirindhorn, à l’occasion de l’anniversaire du roi Bhumibol Adulyadej. Une scène ahurissante qui en dit long sur le protocole de la monarchie et le culte dont la famille royale fait l’objet. Âgé de 84 ans et sur le trône depuis 65 ans, le roi de Thaïlande, le plus ancien monarque en exercice dans le monde, est considéré comme un véritable demi-dieu. Comme les autres membres de sa famille, qui n’ont aucune prérogative constitutionnelle, mais exercent une très forte autorité morale. Tout comme le comité chargé de la répression contre les crimes de lèse majesté." border="0" />  Allongée, les mains jointes en signe de profond respect, Yingluck Shinawatra, Premier ministre thaïlandais, rend hommage à la princesse Maha Chakri Sirindhorn, à l’occasion de l’anniversaire du roi Bhumibol Adulyadej. Une scène ahurissante qui en dit long sur le protocole de la monarchie et le culte dont la famille royale fait l’objet. (REUTERS) Le rouge "manifestant" une tonalité puissante et revendicative...
Manifestation. La tension monte entre la France et la Turquie. Environ 3000 manifestants s'étaient donné rendez-vous ce jeudi devant l'Assemblée nationale, alors que la Turquie a rappelé son ambassadeur en poste à Paris, jeudi 22 décembre, peu de temps après l'adoption d'une proposition de loi sur la négation des génocides, dont celui des Arméniens en 1915. Tahsin Burcuoglu ''part demain'' vendredi, a confirmé le porte-parole de l'ambassade, Engin Solakoglu, et le premier ministre turc devrait préciser sous peu la nature des décisions prises par Ankara. La Turquie avait prévenu qu'il y aurait des conséquences graves en cas d'adoption de ce texte. Le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoglu avait déclaré au Monde qu'il s'agissait d'une ''attaque contre notre dignité nationale''. Après les sanctions diplomatiques, des mesures économiques, voire culturelles sont à prévoir.
Manifestation. La tension monte entre la France et la Turquie. Environ 3000 manifestants s'étaient donné rendez-vous ce jeudi devant l'Assemblée nationale, alors que la Turquie a rappelé son ambassadeur en poste à Paris, jeudi 22 décembre, peu de temps après l'adoption d'une proposition de loi sur la négation des génocides, dont celui des Arméniens en 1915. Tahsin Burcuoglu "part demain" vendredi, a confirmé le porte-parole de l'ambassade, Engin Solakoglu, et le premier ministre turc devrait préciser sous peu la nature des décisions prises par Ankara. REUTERS/Charles Platiau Le rouge "infernal" des grèves de Noël....
Remplacés. A Roissy, les policiers ont pris la place des agents de sûreté grévistes. A la veille du week-end de Noël, la file d'attente des voyageurs s'est encore allongée au point de contrôle du terminal 2F de l'aéroport parisien, le plus touché par la grève des agents de sûreté. De l'autre côté des portiques, des policiers de la PAF et des CRS. Ces effectifs – ''180 policiers et 80 gendarmes'', selon les chiffres communiqués par Claude Guéant – ont été déployés, jeudi 22 décembre, au matin. Le ministre de l'intérieur s'est rendu sur place, accompagné de la ministre des transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, et du ministre délégué aux transports, Thierry Mariani, afin d'observer le dispositif de remplacement qui ''durera aussi longtemps que nécessaire'', a assuré M. Guéant.
Remplacés. A Roissy, les policiers ont pris la place des agents de sûreté grévistes. A la veille du week-end de Noël, la file d'attente des voyageurs s'est encore allongée au point de contrôle du terminal 2F de l'aéroport parisien, le plus touché par la grève des agents de sûreté.  PASCAL ROSSIGNOL/AFP Ce n'est pas du bleu de Malte mais du rouge "cargo échoué"....
Démantèlement. Le TK Bremen, le cargo maltais qui s'est échoué vendredi sur une plage du Morbihan, ne peut pas reprendre la mer et devra, selon toute probabilité, être démantelé sur place. C’est ce qu’a annoncé la préfecture maritime de Brest et la sous-préfecture de Lorient. ''L'état du navire montre qu'aujourd'hui il ne peut pas reprendre la mer et la préfecture maritime n'accordera pas d'autorisation en ce sens. L'option la plus probable est celle d'une déconstruction sur place'', a déclaré le porte-parole de la préfecture maritime.''On ne peut pas prendre le risque de le remorquer : il risque de se casser et de devenir une épave'' plus difficile encore à éliminer, a-t-il détaillé.
Démantèlement. Le TK Bremen, le cargo maltais qui s'est échoué vendredi sur une plage du Morbihan, ne peut pas reprendre la mer et devra, selon toute probabilité, être démantelé sur place.. Laurent JANNES/VISUAL

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine