Magazine Société

La "guerre" est déclarée entre Jacques Chevalier et Françoise Roger-Dufayet

Publié le 04 mars 2008 par Moonbloggeur
Réponse du tac au tac. Voilà ce qu'a fait Jacques Chevalier sur son site de campagne, suite aux attaques de Françoise Roger-Dufayet sur un tract diffusé la semaine derrière à Saint-Jean de Braye.
Ce tract disait en substance que "la liste conduite par le Maire sortant fait appel à un Orléanais, conseiller général sortant du canton St-Marc-Argonne (Grégoire mallein) et de surcroît candidat à sa propre succession. Quel parachutage !"

Jacques Chevalier a réagit sans attendre. Extrait : "Grégoire Mallein est né à Saint-Jean de Braye" (.../...) "Madame Roger-Dufayet, qui voit se dresser face à elle un concurrent qui a déjà fait ses preuves, tant dans ses engagements associatifs que politiques, de sa compétence et de son efficacité dans le domaine de l'action sociale". ""Domaine réservé" de la candidate qui pendant sept ans, n'a pas réellement convaincu ni ses collègues élus, ni les abraysiens". (.../...) "elle n'a réussi à recruter que 3 anciens membres de son ancienne équipe.".

Pour terminer, Jacques chevalier poursuit : "A l'inverse, il ne faut pas cacher qu'un membre de sa liste a déjà prévu de quitter Saint-Jean de Braye 14 jours seulement après les élections !!!!". SIC.
Je vous laisse le meilleur pour la fin : "L'opportunisme politicien se situe plutôt dans les tentatives de dissidence. Ce n'est pas la première fois, les Abraysiens s'en souviennent.Il est toujours difficile de savoir quand la candidate est membre d'un parti politique (RPR puis UMP), exclue, suspendue ou démissionnaire. Elle ne doit pas non plus cacher que plusieurs membres de sa liste sont membres d'un parti politique.Faire échouer des projets qui étaient défendus par une majorité d'habitants pour marquer sa différence, ou ne pas avoir de programme à moins de onze jours du scrutin montre un certain mépris des électeurs."

Monsieur Chevalier fait une mise au point. Merci pour cet éclaircissement, monsieur le Maire, les habitants ne savaient pas tout.
Mais pourquoi, au fait, à voir de telles divergences depuis 7 ans avec sa première adjointe, il n'a pas retiré les différentes délégations (1ere Adjointe déléguée aux affaires sociales, à la solidarité et à la petite enfance) de Françoise Roger-Dufayet ? Il en avait le droit, et c'est au moins ce que l'on attendait de sa part.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Moonbloggeur 55 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine