Magazine Afrique

12 choses qui dépassent le Cameroun depuis 30 ans

Publié le 27 décembre 2011 par Wilnton @pam_wilnton

Nous vous proposons 12 faits que chacun de nous peut faciliment illustrer qui reste des défis pour le Cameroun. Alors même que les autres pays d’Afrique sont entrain de démontrer des efforts importants dessus.

  1. Avoir plus de 02 présidents de la République : statistiquement, le Cameroun reste l’un des rares en Afrique avec cette situation. Il n’y a d’ailleurs que le Zimbabwe et la Guinée qui sont sur la même longueur d’onde. Tous les autres 49 pays d’Afrique (exception faite du nouveau Soudan) ont déjà connu au moins 03 à 04 présidents.
  2. Faire fonctionner normalement l’administration publique. Le Cameroun a dit-on l’une des pires administrations publiques. Tout est lent, n’est jamais là ou doit être soudoyé. Prenez par exemple le passeport. Pour en avoir un, trois semaines si vous avez de la chance (contre 72 heures dans la plupart des pays africains…certains comme le Niger réussissent même à le faire en 24 heures !!! Et il s’agit du même type de passeport que le passeport camerounais). Et si vous n’en avez pas, le papier est fini, les cartons ont été commandés, la machine est en panne. Presque tous les services publics sont lents avec des délais plus longs que presque partout. Prenez l’éducation. Il est dit que l’école est gratuite, mais aucun parent ne peut faire fréquenter son enfant gratuitement pour frais obligatoire d’APE ou autre invention des chefs d’établissements. Bref, dans l’administration camerounaise, il y’a TOUJOURS un problème.
  3. Avoir un réseau de transport moderne. Ça, ça relève des équations les plus compliquées à la Einstein. Pas d’auto route quand même la Guinée Equatoriale peut se vanter d’en mettre une, pas d’échangeurs modernes dans les principales villes en dehors de ce que Tsimi Evouna a fait à la Préfecture…Un petit tour au Bénin ou même au Burkina Faso ferait pâlir de jalousie avec les nombreux échangeurs mis en place…Pas de deuxième pont sur le Wouri alors que Mamadou Tandja aussi controversé qu’il ait été a réussi à construire un deuxième pont sur le fleuve Niger à Niamey
  4. Organiser une coupe d’Afrique des Nations : D’ailleurs gérer l’équipe nationale est devenue si difficile que depuis bientôt 10 ans, perdre est devenu sa deuxième nature. Pas de stades, rien !!!! Le Cameroun  ne sait pas faire ca…sinon dans les bavardages.
  5. Assurer l’enterpreneurship et l’emploi des jeunes. Alors, voilà quelque chose qui dépasse de très loin l’administration camerounaise. D’ailleurs pour s’en défendre, ils disent que c’est le même problème partout en Afrique…bien sûr, ils disent ca à ceux qui n’ont pas bougé. La plupart des pays d’Afrique ont des programmes d’insertion de jeunes qui fonctionnent très bien, des programmes de service civique ou de volontariat, d’appui à l’entreprenariat…bien structurés.
  6. Maintenir en vie au moins une salle de cinéma. Trop compliqué pour le Cameroun. L’Etat ne sait pas du tout comment on peut faire une chose aussi simple. Et donc, elle ne s’en occupe. C’est bien plus simple de foutre le bordel dans les sociétés de droits d’auteurs.
  7. Produire un milliardaire dans le top 50 en Afrique. Ben, non, ca aussi, on ne connaît pas au Cameroun. Ce qu’on connaît, c’est quelques fonctionnaires milliardaires qui construisent des villas à Odza ou dans leurs villages sans que personne ne sache d’où leur vient l’argent et sans que personne ne les dérange tant qu’ils disent « Po Biya Oyéé ! » et ne font pas de stratégies pour prendre son pouvoir.
  8. Tenir un conseil de Ministre chaque deux mois. Ca peut étonner des Camerounais que ceci apparaisse dans la liste. Mais c’est toujours avec cette blaqgue que mes amis africains parlent du Cameroun. Le pays où le président tient un conseil des ministre une fois par an alors qu’ils sont habitués à des conseils de ministre soit hebdomadaires, soit mensuel…
  9. Avoir un statut pour les élèves et étudiants qui accorde des avantages concrets. Dans la plupart des pays d’Afrique, ceci est une banalité. Les élèves et étudiants paient des tarifs réduits pour certains services…peuvent organiser des marches et des grèves pacifiques sans risque de se faire violenter…On a même vu des pays où ils étaient capables de stopper des attaques françaises ou de faire des révolutions démocratiques….au Cameroun, qu’ils osent et on les envoie tous à la tombe ! Pour les élèves alors, c’est pire. Interdiction musclée de toute démonstration en dehors des salles de classe. Sauf si c’est pour danser du hip hop ou jouer au football.
  10. Gérer une grève et une manifestation importante sans tuer de camerounais. Alors, ça depuis ces 30 dernières années, ceci est une équation complètement impossible. Quand même…pas même 10 morts…ou même un petit 03 morts…. Au Cameroun, c’est zero mort en général avec 10 ou 1 devant le 0.
  11. Assurer la sécurité des Camerounais. Douala est par exemple devenue l’une des villes les plus dangereuses au monde. Et globalement si vous consultez les sites des « amis » du Cameroun sur la sécurité au Cameroun, vous serez même surpris de découvrir leur état d’esprit. Et si vous êtes étonnés de cela, sortez du pays…et vous verrez pourquoi l’insécurité au Cameroun est alarmante…simplement parce qu’elle devient de plus en plus originale.
  12. Organiser des élections qui se passent sans problèmes et qui sont agrées par tous. Alors ça, ce n’est pas dans les cordes du Cameroun. Et probablement, ce ne le sera pas d’ici tôt. Il y’a toujours et toujours quelque chose qui ne va pas. Alors que des pays africains de même niveau se démarquent de plus en plus comme le Niger, le Ghana, le Cap Vert, etc.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wilnton 122 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte