Magazine Culture

Darshan de Jan Kounen sur Arte

Publié le 04 mars 2008 par Celineakavps

18449151 Entre les deux voyages, j'avais écrit une note dithyrambique sur une gourou indienne Sri Mata Amritanandamayi, plus connue sous le nom d'Amma.

En décembre dernier, alors que j'étais en vadrouille dans le Kerala, j'ai voulu la revoir pour l'accueillir à son retour triomphal de sa tournée européenne annuelle. Par curiosité.

Cela ne s'est pas fait. Amma me porte la poisse : lorsque  j'ai bossé sur les relations presse du film (Darshan de Jan Kounen qui passe ce soir sur Arte) , mon contrat de travail s'est interrompu pour des raisons administratives et alors que j'étais en route pour son ashram, ma carte bleue a fait des siennes...

(aujourd'hui, ne pas sortir de la maison)
(sous aucun prétexte)

Amma a remis au goût du jour une vieille tradition hindoue : le darshan qui signifie "étreinte". Ainsi, elle est capable d'étreindre des milliers de dévots pendant des heures non stop.

Amma est aussi à la tête d'une ONG indienne. Un truc énorme financé par les occidentaux. Jan Kounen a choisi de ne garder que les séquences religieuses. J'aime assez ce parti pris. Ce film, à travers le portrait d'Amma montre une Inde dévote comme celle que j'ai vue.

Film esthétique - y a un putain de plan où Jan Kounen se balade dans une rue indienne avec un steadycam ... mais pas esthétisant (dans mes souvenirs). On y ressent très bien "l'ambiance spirituelle de l'Inde".

Celle qui (re)tourne la tête et donne envie de rester en Inde. Pour toujours.
Celle qui fait apparaître l'Occident comme perverti et décadent (et je ne parle pas de cul...)

On y voit quelques occidentaux qui vivent plusieurs mois de l'année dans l'ashram d'Amma et/ou l'accompagnent autour du monde (elle voyage 9 mois de l'année en Europe, aux USA, au Canada et en Australie).

Au Kerala, la plupart des indiens n'aiment pas Amma. Beaucoup de reproches lui sont faits sur la gestion de l'ONG (et l'utilisation des millions de dollars qu'elle gère). L'ashram est un building (sic) où les indiens et les occidentaux ne se côtoient pas ou peu : il peut y avoir jusqu'à 2000 occidentaux logés !

Amma est ni une intellectuelle ni une théoricienne comme d'autres célèbres gourous indiens. Amma respire la bonté... mais son entourage omniprésent qui lui fait avoir des extravagances (comme dormir dans des palaces lors de ses tournées...) en laisse plus d'un sceptique...

Les 10 premières minutes du film :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Celineakavps 444 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte