Magazine France

Justice indigente

Publié le 31 décembre 2011 par Malesherbes

Je rapportais dans mon billet Récidive des propos de Laurent Wauquiez après le drame du Chambon-sur-Lignon : « Honorer la mémoire d'Agnès, c'est accepter de se poser les questions, mais pas dans la polémique » Maintenant qu’il a dû sécher les larmes qu’il versait alors sur le sort de la malheureuse jeune fille assassinée dans son lieu de naissance, posons lui les questions, sans faire de polémique :

- Qu’est-ce qui assure la sécurité des citoyens, le code pénal, où les personnels qui veillent à son application ?

- Est-ce que notre pays dispose des moyens nécessaires à cette application ?

Les incapables chargés de nous gouverner, toujours prompts à citer en exemple, quand ça les arrange, tantôt la vertueuse Allemagne pour l’âge de départ en retraite de ses travailleurs, tantôt tel autre pays européen digne d’être admiré pour quelque autre raison, ont-ils eu la curiosité d’examiner les effectifs de la Justice dans ces mêmes pays européens ? C’est pourtant une chose très aisée. En effet, la Commission européenne pour l'efficacité de la justice (CEPEJ) publie tous les deux ans un rapport comparatif sur les systèmes judiciaires des 47 États membres du Conseil de l'Europe.

On peut lire ceci dans le dernier  en date, publié le 25 octobre 2010 :

- La France se situe au 37° rang sur 43 pays, derrière l'Azerbaïdjan et l'Arménie.

- Elle compte 3 procureurs pour 100 000 habitants, à comparer à une moyenne est de 10,4 dans les autres pays du Conseil de l'Europe. Seuls Malte et l’Irlande ont un ratio inférieur.

- Elle n’a que 9,1 juges professionnels pour 100 000 habitants, à comparer à une moyenne européenne de 20,6.


Ces nombres sont éloquents. Il ne sert à rien de faire étalage de compassion envers les victimes et devant leurs familles. Il est vain d’affirmer sa détermination en faisant voter des lois nouvelles sans avoir même fait l’inventaire de celles existant déjà. Toute cette agitation ne saurait masquer la criminelle impéritie de nos politiques.

La première action à entreprendre pour permettre à la Justice de régner en France, ce serait de lui donner les moyens indispensables à son exercice, qui permettraient peut-être au passage de doter notre pays d’un système carcéral qui n’en fasse pas la honte de l’Europe. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malesherbes 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte