Magazine Société

Léocadie HERSENT-PENQUER : Voeu

Publié le 01 janvier 2012 par Unpeudetao

Je voudrais m’endormir sans frayeur et sans rêve ;
Je voudrais m’éveiller le matin sans souffrir ;
Voir sans émotion qu’un jour nouveau se lève ;
Joindre les mains, prier, attendre et puis mourir !

Je voudrais être calme et forte dans la vie ;
Me résigner à tout ; tout éteindre en mon jour ;
Regarder sans regret les seuls biens qu’on envie :
La gloire, la beauté, la fortune et l’amour !

La gloire, ce rayon des grandes destinées
Qui couronne les fronts choisis pour l’avenir ;
La beauté que je vis, dans mes jeunes années,
Briller en mes regards, un moment, et finir !

Et ce noble plaisir des âmes généreuses,
La fortune qui donne à ceux qui sont sans pain !
Et l’amour, ce danger des femmes malheureuses !
L’amour qui fait trembler et le coeur et la main !

L’amour ! À ce seul mot ma pauvre âme se brise :
Être aimée à genoux.. même au sein du bonheur !
Se sentir regardée, admirée et comprise !
Oh ! je voudrais l’amour, rien que l’amour, Seigneur !

Donnez au riche, ô Dieu ! la charité pour guide !
Au génie ignoré le retentissement !
À la jeunesse ardente une beauté splendide !
Mais donnez-moi l’amour dans mon isolement !

Léocadie HERSENT-PENQUER (XIXe siècle).

*****************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte