Magazine Amérique du nord

Dakar: Chaleco renoue avec la victoire, les Mini au rendez-vous

Publié le 02 janvier 2012 par Rene Lanouille

Dakar: Chaleco renoue avec la victoire, les Mini au rendez-vous De tous les favoris de la course, Francisco Lopez est celui qui avait le plus tablé sur la discrétion. Et le voilà qui frappe le plus fort de tous au moment de donner un aperçu un peu plus concret de ses ambitions.
Au printemps dernier, le pilote chilien avait lourdement chuté sur le rallye de Tunisie. Avec fractures, la perspective du Dakar semblait bien lointaine, et même très incertaine. Mais six opérations plus tard, le convalescent avait tout de même pu prendre le départ du rallye des Pharaons, terminé en 36ème position. Dès lors, pendant les vérifs, « Chaleco » s'est contenté d'exprimer son bonheur simple de prendre le départ du Dakar. Mais aux premiers coups de gaz, sur la courte spéciale de 57 kilomètres au programme, il a tout simplement mis une claque au chrono réalisé un peu plus tôt par Marc Coma. L'Espagnol se rappelait pourtant de bons souvenirs puisqu'il s'était déjà imposé sur la route de Santa Rosa, lors de l'étape d'ouverture du Dakar 2009. Au lieu de cela Lopez signe sa 6ème étape sur le rallye, et domine un premier classement général plutôt inédit.

Derrière Marc Coma, c'est en effet Javier Pizzolito qui est venu signer le 3ème temps du jour. Après les 620 kilomètres de liaison qui l'attendent, l'accueil promet d'être chaleureux à Santa Rosa. Il vient tout simplement de réaliser la plus belle performance d'un motard argentin sur le Dakar ! Derrière lui, le « miraculé » Quinn Cody, dont la moto avait fait un tour par Lima avant de rejoindre au dernier moment Mar del Plata, pointe en 4ème position à 30'', tandis que le jeune Jakub Przygonsky complète le Top 5 du jour, avec 49'' de retard sur « Chaleco ». Cyril Despres perd quant à lui 1'48''.

Il y a également du neuf dans la catégorie auto. Si la probabilité de la victoire d'une Mini était à la portée des pronostiqueurs les moins aguerris, l'identité du vainqueur tombe comme une petite surprise. Le kilométrage du jour rend la performance peu représentative, mais Leonid Novitskiy a tout de même sorti son meilleur pilotage pour aller chercher sa première victoire de spéciale sur le Dakar. Parti en 13ème position, le champion du monde de rallye raid 2011 est venu coiffer ses deux coéquipiers Krzysztof Holowzyc et Stéphane Peterhansel sur la ligne d'arrivée, avec respectivement 5' et 9' d'avance. Au bilan de la journée, X-Raid place donc un trio de Mini aux commandes de la course, devant Giniel De Villiers qui étrenne efficacement son Toyota Hilux sur le Dakar.

La situation semble beaucoup plus inquiétante pour Nasser Al Attiyah, qui disputait aujourd'hui sa première course au volant d'un Hummer. Si le déficit chronométrique de 9'45'' qu'il accuse sur Novitskiy ne présente pas de caractère de gravité, c'est plutôt la fiabilité de son véhicule qui pose de sérieux problèmes. A 2 kilomètres de l'arrivée de la spéciale, le H3 s'est arrêté pour un problème de pression d'huile, et le pilote qatarien a dû finir « à la ficelle », secouru par son coéquipier Robby Gordon. Au rayon des surprises et des déceptions, la contre-perf du jour revient pourtant à Alfie Cox, qui a terminé son Dakar avant même d'avoir atteint la fin de la spéciale. L'ancien motard sud-africain, qui portait un projet ambitieux avec le Team Pewano, a brulé la Volvo XC60 qui faisait ses débuts sur le Dakar. L'équipage sort indemne de cet incendie, mais la voiture est totalement détruite par les flammes.

Dans la course quad, Sergio La Fuente avait quitté le Dakar 2011 avec la satisfaction de l'achever à la 14ème et dernière place du classement général. Il revient sur l'épreuve en signant le meilleur temps de la spéciale, inscrivant pour la première fois le nom d'un Uruguayen au palmarès. Il goûte aussi la fierté de devancer de 54'' Marcos Patronelli, vainqueur du Dakar 2009, pendant que Tomas Maffei se trouve en embuscade à 1'07''.

En camion, il faut certainement remonter très loin pour trouver trace d'une étape dans laquelle aucun Kamaz ne figure dans les 4 premiers de l'étape. Marcel Van Vliet, qui avait manifestement coché cette étape inaugurale, remporte sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar après s'être imposé le premier jour du Dakar 2010… à Santa Rosa. Cette fois-ci, il devance Gerard Derooy de 26'' et Franz Echter de 56''. Surtout, trois camions Iveco se classent dans le Top 6, avec Miki Biasion et Hans Stacey qui confirment la forte impression faite par les camions turquoise.



Johnny Utah

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte