Magazine Insolite

I had a dream

Publié le 02 janvier 2012 par Didier Vincent

Une pub suisse pour les lits Pfister

  

La conscience n'existe pas en soi. C'est toujours la conscience de quelque chose. Sans monde, pas de conscience.  Le rêve n'est pas la conscience, n'est pas l'inconscience non plus. C'est une conscience sans objet qui croit voir devant ce qui est derrière, qui prend les causes pour des conséquences, des désirs pour des irréalités. Le rêve n'est pas visuel comme le cinéma le laisse supposer, il est métaphorique. Il jongle avec d'insaisissables reflets dans une optique d'illusion. Pas d'image, pas de conscience, seule une métempsychologie qui erre entre l'énergie des pulsions et le topique de nos schèmes. Il crée un univers dont la seule existence est un rappel intersticiel, papillon fractal voletant en un assourdissant silence : celui de notre mémoire. On rêve donc toutes les nuits, c'est notre être quantique, irréfléchi, dérivant au travers une nébuleuse d'astéroïdes inventés, afin d'échapper et d'échapper toujours – et sans doute vainement – à l'être que nous pensons incarner.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine