Magazine France

2012 ? Rien de neuf à Droite !

Publié le 02 janvier 2012 par Ps76

president-baratin-sarkozy-5-ans-dinefficaciteSarkozy use de tous les moyens d’Etat pour faire une campagne visible en candidat “clandestin” : moyens de l’Elysée, armée de Ministres, déplacements électoraux rebaptisés “voyages officiels du Président en exercice”, relais médiatiques … Il a commencé sa tournée de vœux par Metz.

Alors que la situation de l’emploi n’a eu de cesse de se dégrader il n’a pourtant rien annoncé de concret sur ce terrain. Son mandat qui a commencé avec le mythe des heures supplémentaires s’achève avec la mise en avant du chômage partiel comme remède à la crise. Nous sommes donc passés du travailler plus pour gagner plus au travailler moins pour gagner moins.

L’exemple de la sidérurgie en Lorraine est patent : cette fois plus de promesses - la blessure de Gandrange est encore vive - mais Sarkozy a été obligé d’emboiter le pas à François Hollande pour proclamer son attachement au projet de captation et stockage de CO2. Cela prouve la pertinence de la démarche du candidat socialiste et radical, François Hollande, qui est allé en parler directement avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne et qui décidera de ce projet européen, ce que le Président-candidat n’a jamais fait directement.

Sarkozy a rendu hommage aux fonctionnaires alors que depuis 4 ans il n’eut de cesse de sabrer drastiquement dans les effectifs des hôpitaux, de l’éducation nationale et de la police et gendarmerie, mettant en péril le service public. D’ailleurs, la seule annonce qu’il ait faite concerne le service minimum dans les transports aériens, mais faut-il rappeler que les entreprises qui assurent les contrôles aéroportuaires ont été privatisées et que c’est la source des problèmes sociaux rencontrés par les salariés ?

Le temps presse pour les salariés au chômage et 2012 doit marquer un réel changement de politique pour l’emploi, l’industrie et les services publics. Seul François Hollande est à même de porter cette nouvelle politique dont la France a besoin.

Dans ses vœux, Sarkozy n’a même pas raté l’occasion de dresser, lui-même, un cruel bilan de son propre quinquennat. Un quinquennat de “fiascos” !

Fiasco : Le candidat UMP a dû reconnaitre l’ampleur de l’explosion de la dette, des déficits et du chômage tout en tentant, encore, d’imputer à la crise les effets de ses choix politiques funestes pour la France !
Fiasco : Le candidat UMP soi-disant ”Président protecteur” a exposé la France à tous les risques, l’a fragilisant financièrement par des choix fiscaux hasardeux qui ont freiné la croissance !
Fiasco : Le candidat UMP, présient du court terme, a promis une austérité à perte de vue sans parvenir à rétablir la confiance des marchés financiers ! 
Fiasco : Le candidat UMP achève son quinquennat sur une désindustrialisation massive du pays avec une perte de 450.000 emplois industriels !
Fiasco : Le candidat UMP, président de l’impuissance et des promesses non tenues est impuissant face à l’hémorragie d’emplois et lui qui promettait de réformer le capitalisme assiste impuissant à l’envolée des rémunérations des traders sans imposer une quelconque règle aux marchés financiers !

Dans ce contexte, le candidat UMP Sarkozy est donc bien le commentateur le plus avisé des échecs du président du même nom ! Il offre le choix entre le risque et l’espérance ! Les Français savent désormais que ce risque s’appelle “continuité” et que l’espérance porte un nom : Le changement avec François Hollande !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog