Magazine Médias

Le Monde Perdu de Sir Arthur Conan Doyle : Secondes pensées. (De nouveaux mondes à explorer, partie 1)

Publié le 02 janvier 2012 par Hellknight @HellKNIGHT2010

TLW 1.jpgCette série avait déjà été présenté sur SérieVerse of KNIGHT, dans le cadre des notes thématiques sur les séries “Boobs and Ass”. Mais pendant les vacances de Noël, j’ai décidé de jeter à nouveau un œil sur cette série. Donc, je ne propose pas à nouveau de résumé de la série.

Les raisons d’y jeter un œil… ou pas ! (mon avis critique) :  Hé bien… Après avoir vu le fiasco Terra Nova, il faut dire que cette série est moins ratée et moins déplaisante que l’on n’aurait pu le croire. Donc, à partir du moment où l’on a accepté le principe de la série, à savoir que dans ce “monde perdu”, tout est possible et imaginable, tout peut être rencontré, on passe un bon moment devant. Donc, comme je l’ai déjà signalé, la série est par moment digne de Sliders, mais dans ses dernières saisons, quand elle reposait plutôt sur l’action, l’aventure, la Science-Fiction. Les principes au cœur des épisodes sont les mêmes : un membre ou plusieurs sont en danger et doivent être sauvés, le groupe est séparé et doit se retrouver, face à des dangers inconnus et menaçants. Mine de rien, comme dans d’autres séries de l’époque, les relations entre certains personnages sont travaillées. On pourra ainsi s’attacher au shipperisme à l’œuvre entre Marguerite et John Roxton, ou à celui entre Ned Malone et Veronica. Un arc narratif se dessine petit à petit : dans Sliders les personnages cherchaient à retrouvaient leur monde d’origine ? Dans Le Monde Perdu, les parents de Veronica sont peut-être encore en vie (la jeune fille les a perdus alors qu’elle était enfant), et elle va chercher à les retrouver. Les costumes et les maquillages et les décors sont de qualité, finalement, valant bien ceux de bon nombre d’autres séries de Science-Fiction, et les personnages sont bien campés. Seuls les FX concernant les dinosaures et autres bestioles font kitsch. Non, vraiment, la série, quand on la prend bien sûr pour ce qu’elle, une série d’action-aventures distrayante, et que l’on laisse la logique de côté, reste fort regardable, il y a eu bien pire dans le genre.

monde perdu, sir arthur conan doyle, action-aventures, sliders, science-fiction, dinosaures, jennifer o'dell

Côté cast : parmi les membres du cast, peu ont eu par la suite des rôles d’importance, à part peut-être Peter McCauley, ici le Pr Challenger, qui a incarné quelques rôles, dont celui de Zeus, dans Hercules the Legendary Journeys. La véritable star de la série, probablement, Jennifer O’Dell, a fait une apparition dans Las Vegas. Les Fans de Farscape seront heureux de retrouver au détour de quelques épisodes Lani Tupu, le célèbre Bialar Crais de cette série.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte