Magazine

Vrai ou faux (où l'on fait mine de conclure provisoirement)?

Publié le 17 octobre 2007 par Jjplm5

 

   On sait - lire ci-dessous - ce que Poros signifie, ce que Pénia signifie. D'un côté l'Expédient, de l'autre l'Indigence (mot qui dit bien le manque). On sait que Poros et Pénia sont les parents d'Eros. Est-ce un hasard si la mère - la femme - n'a rien, est dépourvue de tout? Mais est-ce aussi un hasard que la femme, ici aussi, soit si subtile, habile, si sa conduite fait mentir son nom?

   Pénia n'est pas Indigence. Poros n'est pas Expédient. Vrai ou faux? Est-ce que tout cela ne fonctionne pas "bizarrement"? Mais ne sommes-nous pas de la même étoffe que les rêves? Alors...

   "Que nous dit en effet Par- delà bien et mal? Qu'il faut être fou, aux yeux des "métaphysiciens de tous les temps" pour se demander comment une chose pourrait (könnte) surgir de son contraire, et si par exemple la vérité pourrait naître de l'erreur, la volonté du vrai de la volonté de tromper, l'acte désintéressé de l'égoïsme, etc. Comment se poser même une question de ce type sans devenir fou?" (J. Derrida, "Politiques de l'amitié", Galilée, 1994, p. 52. "Par-delà bien et mal" est bien un ouvrage de Nietzsche).

   Voyez à quel point se ressemblent ceux qui s'opposent...

 

   "La folie du jour" contient des éléments autobiographiques. Certains se rapportent bien à des faits avérés. Exemple : "Peu après, la folie du monde se déchaîna. Je fus mis au mur comme beaucoup d'autres. Pourquoi? Pour rien. Les fusils ne partirent pas. Je me dis : Dieu, que fais-tu? Je cessai alors d'être insensé. Le monde hésita, puis reprit son équilibre" (que l'on veuille bien se reporter à "L'instant de ma mort" du même auteur et à "Demeure" de J. Derrida).

   Ainsi, comme toujours, il y a de tout tout le temps. Mais pourquoi mêler du vrai à du non-vrai? Pourquoi rapporter des faits authentiques de manière aussi elliptique? Quelle est leur portée et leur signification pour celui qui ne sait pas, n'a pas les moyens de savoir? Comment est-il possible de lire? Quand lisons-nous lorsque nous lisons?...

   Vrai ou faux? Et s'il fallait poser une autre question? S'ouvrir à une autre question, à une autre manière de comprendre - quitte à passer pour fou?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jjplm5 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte