Magazine

Mes voeux 2012: et si l’espoir n’était plus une utopie? Cela dépend de nous !

Publié le 02 janvier 2012 par Houdremont

Mes voeux 2012: et si l’espoir n’était plus une utopie? Cela dépend de nous !J’ai reçu ces derniers temps quelques messages soit à l’occasion des vœux 2012, ou envoyés par la page contact de ce blog, montrant une véritable aspiration, l’espoir que les valeurs humanistes servent de référence à l’avenir ! Certains(es) m’invitent à poursuivre mes écrits, argumentant que plus nous serons nombreux à remettre au goût du jours les références humanistes, plus fort montera l’idée qu’une société qui a fait de l’argent roi son seul objectif est vouée à l’échec et ne peut engendrer que souffrance. C’est bien la première fois que je reçois autant de témoignages en ce sens. Rien de flagrant, mais je veux y voir une exaspération vis à vis de ce que certains nous présentent comme des sacrifices indispensables, et une aspiration à plus d’humanité.

L’espoir ! Jamais pour ma part ce mot n’aura pris un tel sens. Et s’il est vrai que l’actualité quotidienne ne nous invite pas à l’optimisme, je suis persuadé que la pensée unique voulue par une poignée de personnes qui maîtrise la richesse mondiale n’a pas d’avenir !

Je ne parle pas de grand soir! Les vœux sont aussi l’occasion de regarder le bilan de l’année écoulée. Jamais je n’aurais rencontré au cours de mes déplacement en France ou à l’étranger en 2011 autant de personnes qui, là ou elles sont, inventent, cherchent et mettent en œuvre des alternatives sociales, citoyennes, économiques*. Toutes ces propositions et expériences n’ont qu’une ambition: remettre au cœur de la gouvernance locale, nationale et internationale la réponse aux besoins des hommes et des femmes qui habitent notre belle planète. Il en est ainsi de ceux qui réfléchissent à des monnaies alternatives qui tendent à replacer l’argent comme un moyen d’échange et non comme une finalité, à ceux qui imaginent de nouveaux modes de relation à l’environnement de travail, ou encore d’autres qui s’investissent dans la vie associative parce qu’ils y trouvent un sens réel de la relation humaine, jusqu’à ceux qui tentent de nouvelles formes d’exercice de la citoyenneté quotidienne … Chez tous ces gens les mots solidarité, fraternité, égalité, créativité, n’ont pas été relégués au musée des idées ringardes et des valeurs mortes, mais sont la genèse et le sens de leur engagements.  Ils n’habillent pas leurs actions de grands mots et de fioritures. Ils s’appellent Pierre, Yasmina, Pedro, N’guyen ou Natacha, et leurs noms de famille ne feront pas la une des magazines . Loin des grands médias et des lieux de décisions, ils font le quotidien de tout ce qu’il y a de plus généreux dans la nature humaine, et montre la voie d’alternative à cette société qui part à la dérive et qui n’a à  faire comme propositions que sacrifices économiques, mesures sécuritaires et renfermement sur soi !

Cette planète est fait de millions d’hommes et de femmes, inventifs, imaginatifs et généreux … À nous tous de faire qu’en 2012, les décisions, les bonnes résolutions que nous avons et que nous aurons à prendre soient inspirées par leurs exemples. Pour cela il nous faut exercer notre regard critique vis à vis de l’information qui nous est déversée et, sans béatitude, avec responsabilité, il nous profiter de ce merveilleux outil qu’est le net pour s’enrichir d’autrui et donner ce que nous pouvons du meilleur de nous-même.

Il y a des espoirs qui doivent devenir des réalités ! Bon année 2012.

* Ce texte est volontairement sens références par volonté de ne valoriser telle ou telle personne ou expérience plutôt qu’une autre, ce n’est pas le sens de cet article, mais sans aucune doute y reviendrais-je dans mes prochains billets.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Houdremont 44 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte