Magazine France

La Légion du déshonneur ?

Publié le 02 janvier 2012 par Gédécé @lesechogaucho

La Légion du déshonneur ?C’est Ginisty qui pose la question, quand d’autres vont  jusqu’à se demander plus ironiquement si ce ne seront pas bientôt Casimir ou Steevie Boulay qui vont bientôt recevoir la Légion d ‘honneur des mains du Président actuel, tant celui-ci aura dévalué cette prestigieuse récompense de l’État pour des mérites signalés…

Face à tant de déraison et de languedeputtassière, je me suis demandé quant à moi très pragmatiquement ce qu’il en était des conditions pour que l’impétrant soit proposé à la remise de cette prestigieuse décoration. Le site précise qu’il faut tout simplement 20 ans d’activités assorties de mérites éminents

Si l’on se réfère au Larousse (qui n’est pas mon dictionnaire préféré), la définition du mot éminent comporte deux sens :

  • Qui est au-dessus du niveau commun ; qui se distingue par sa supériorité, ses qualités : Personnalité éminente du monde des arts.
  • Qui est très appréciable, qui se distingue par sa grande qualité, son très haut niveau ; insigne : Jouer un rôle éminent dans une affaire.

Tout est donc question d’appréciation personnelle. Quand on manque de culture musicale, on peut effectivement considérer que Stone et Charden ou Carli Bruni ont des talents supérieurs…

La postérité tranchera. Mais qu’importe, ce genre de distinctions me laissent du marbre dont on fait les statues…. j’en profite simplement au passage, afin de stopper là tout net les discussions de café qui ne manqueront pas de s’installer au comptoir de la comète ou d ‘ailleurs à ce sujet que, contrairement à une rumeur fort répandue, les récipiendaires de la Légion d’honneur ne se voient point du tout octroyer une pension dispendieuse pour les deniers de l’État, comme vous pourrez le constater par vous mêmes ici. Bien au contraire, ils doivent payer (fort cher) la médaille en question. Bienfait, Stone et Charden devront payer deux fois. Ça leur apprendra à chanter si mal. Et toc !

Ps. je ne suis manifestement pas le seul à désapprouver la dévaluation de cette fausse monnaie de singe qu’est deveue la Légion d ‘Honnneur puisque même un ancien ministre et ex-sénateur UMP, qui fut député et président du Conseil général de l’Ardèche,  Henri Torre, vient de refuser “cette distinction, bafouée selon lui par “la nomination de n’importe qui”.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog