Magazine

Des vrais pros

Publié le 03 janvier 2012 par Badiejf
Des vrais pros Des vrais pros Dans le sport, la dimension psychologique peut jouer un rôle très important. Adolescent, je jouais au football américain (mon sport préféré …) pour l’équipe de l’école secondaire. On se préparait à aller jouer contre la polyvalente de Saint-Georges-de-Beauce, la grosse équipe de la ligue. La grosse dans le sens où les adolescents de la campagne, tous cultivateurs de leur état dans notre imaginaire citadin, étaient disons … baraqués. Et être baraqués dans un sport de contact comme le football américain, ça peut donner un certain avantage physique, mais également psychologique. On prend donc l’autobus scolaire ‘jaune’ pour se rendre à Saint-Georges et nous sommes accueillis à la sortie par un corridor composé des joueurs de l’équipe adverse qui veulent nous souhaiter la bienvenue dans leur coin de pays. Les poignées de main et les tapes dans le dos sont toutes chaleureuses. On est entré au vestiaire pour se préparer et, dans notre tête, la partie était déjà terminée, perdue en fait ! Un silence de mort, on venait de comprendre qu’on allait à la boucherie. Le coach faisait tous les efforts possible pour nous repomper le ‘mental’ (comme on dit chez Les Boys) mais rien à faire, on s’ennuyait déjà tous de notre mère. Des vrais pros J’avais un peu ce feeling là hier en pensant aux joueurs des Chargers de San Diego qui entraient dans le stade des Raiders d’Oakland. Oakland et juste de l’autre côté de la baie et je voulais concrétiser un rêve de ti-cul, voir un match de la NFL. Quoi de mieux qu’un premier janvier pour réaliser ses rêves, parlez-en aux haïtiens. Les fans des Raiders, tous vêtus de noir, ont, selon certains, la réputation d’être un peu abruti et mal léché (). L’hymne de l’équipe (The Autumn Wind) vous donne une petite idée de l’esprit qu’on tente d’y faire régner. Tous vêtu de noir, les fans annoncent la mort de l’opposant. Je me suis donc rendu bien longtemps avant la partie afin de voir de mes yeux le fameux « tailgate party » d’avant partie. Une folie pure, comme celle que l’on peut imaginer que l’humain fanatique peut en organiser. Une orgie de bouffe dans deux très grands stationnements marquée par le contexte, les BBQ bien installés dans la valise du gros 8 cylindres : Les bonnes grosses viandes, tout de la bouffe mexicaine et les fruits de mer dont les fameuses huitres de la période des fêtes. Tout ça bien évidemment, arrosée de bière, de bière et de bière. Dans le train qui m'amenait au match, j'ai vu arriver 3 fans des Raiders avec une caisse de 30 canettes de bière. Faites le calcul ! Au troisième quart de la partie, le salon qui longeait la sortie près de mon siège, regorgeait de gars un peu trop amochés et qui dormaient sur des fauteuils plus et moins confortables. Aidés par une performance plus qu’ordinaire de leur équipe, disons que le taux d’alcool des fans avait eu le dessus sur leur enthousiasme. Les gars des Chargers ne se sont pas laissé détruire le mental par les épouvantails noirs, des vrais pros ! Des vrais pros

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Badiejf 170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte