Magazine Livres

Craignez l'Alien

Par Homelaet

Craignez l'Alien

craignez l'alien
Résumé : A travers la galaxie, l'Imperium de l'Humanité compte de nombreux ennemis, mais les plus terribles, ceux qui représentent une injure au genre humain, sont les aliens.
Où qu'ils aillent, les hommes trouvent des races extraterrestres prêtes à les détruire - que ce soit les orks brutaux, les hordes de tyranides affamés, les implacables nécrons, ou les forces mystérieuses des Tau et des eldars.
D'un bout à l'autre de l'univers, l'humanité et ses défenseurs, les Space Marines, luttent pour éradiquer toute menace xenos.
Malgré cela, le mieux qu'ils puissent espérer est de gagner du temps, un jour à la fois, car se dresser sur la route de l'alien équivaut à se lancer dans une guerre sans fin...

Ce recueil contient des nouvelles en relation avec les sagas des Salamanders et  des Night Lords.
Il contient également la première histoire racontée du point de vue d'unork, ainsi qu'un conte sur les mystérieux Harlequins eldars.

Extrait : Pas d'extrait, politique éditoriale de Black Library France oblige, mais une critique de chacune des nouvelles de ce recueil.

L'avis de Dazboness : Une critique par nouvelle

  1. Les jardins de Tycho (Dan Abnett) : Cette nouvelle fait figure d'ovni dans ce recueil consacré aux aliens dans l'univers de Warhammer 40K car jusqu'aux dernières pages on ignore totalement si les morts quijalonnent la cité de Tycho sont l'oeuvre d'hommes, d'aliens ou de bêtes sauvages. L'auteur nous expose certains problèmes liés à la remise en ordre d'une cité après d'âpres combats contre les xenos. La moindre mort suspecte entraîne interrogations et peur. C'est pourquoi il est nécessaire de recourir au magos biologis qui va oeuvrer avec les forces de l'ordre pour déterminer qui ou quoi a pu causer ces morts. D'autant que de nombreux animaux exotiques aliens ont disparus du zoo privé : serait-ce l'un d'entre eux ? 
  2. La Peur en Soi (Juliet E. McKenna) : Cette nouvelle considère le point de vue de régiments de la Garde Impériale qui tiennent un bastion face à des forces tyrannides égarées suite à la destruction d'une flotte ruche. L'auteur décrit avec force justesse la rudesse de combats face à des monstruosités aussi éloignées de l'homme, insectes mortels semblant impossibles à tuer. Et surtout de la peur que provoque cet ennemi par sa rudesse, sa robustesse, sa puissance brute et son apparente invulnérabilité. Sans parler de la peur la plus épouvantable qui soit pour un homme combattant une bête :se rendre compte que la bête est intelligente, et peut-être bien même plus intelligente qu'un homme. Lorsque le désespoir s'installe, malgré la promesse de renforts Astartès, l'état psychologique des survivants devient déterminant.
  3. Requiem Promethéen (Nick Kyme) : Pour faire suite au premier roman de sa Trilogie du Feu dédiée au chapitre des Salamanders, Nick Kyme nous offre une nouvelle qui se situe après le premier roman (reste à savoir s'il se situe entre le premier et le second, ou entre le second et le dernier... réponse que Black Library nous donnera lorsqu'elle décidera de publier la suite de cette trilogie). Dans cette nouvelle on retrouve avec plaisir l'escouade Terminator des Salamanders, les Dragons Ardents dans un vaisseau perdu depuis plus d'un siècle. Les fans du jeu Space Hulk y trouveront avec plaisir la même ambiance que dans le jeu, où les Terminators font face à des Tyrannides durant l'exploration du vaisseau. Une nouvelle plaisante et pleine de surprises.
  4. Un présent pour Dame Baeda (Braden Campbell) : Incursion dans le monde méconnu et méprisé des Eldars noirs. Et de leurs coutumes étranges, si humaines et inhumaines à la fois. cette nouvelle montre bien la déchéance de ces êtres autrefois eldars, victimes d'émotions trop fortes pour eux. La déchéance d'une race. Par désir de conquête et plaisir de la douleur nous assistons à la cour qu'offre un seigneur eldar noir à une veuve riche et puissante. Massacres et meurtres sont la base de ce roman d'amour version eldar noir. Un point de vue intéressant et inquiétant.
  5. Déluge de Fer (C.L. Werner) : L'une des plus originales nouvelles de ce recueil à n'en pas douter. En dehors du fait que le lecteur peut suivre la réflexion de l'état major humain de la Garde face à une invasion Ork, il suit également le point de vue d'un ork... Tout d'abord les humains, dans une logique toute militaire, essaient de déterminer les mouvements orks et de les stopper par la ruse. Mais ils oublient à qui ils ont affaire, les orks n'ont pas la même façon de penser le combat, ce qui va jouer quelques tours aux humains trop confiants. Mais, point proncipal, le point de vue du chef commando ork montre la façon de penser d'un ork, la hiérarchie de leurs clans et leur rapport au combat, à la technologie, à la stratégie. L'auteur nous fait la démonstration de l'intelligence et la capacité d'apprentissage de ces brutes vertes. Un constat qui ne rassure pas.
  6. Sanctifié (Mark Clapham) : Cette nouvelle est centré sur un personnage du Mechanicum, un technoprêtre en activité sur un vaisseau impérial endommagé durant une rencontre avec une flotte nécron. Alors qu'il accomplit sa tâche pour permettre au vaisseau de rallier la flotte impériale en chasse, il découvre d'étranges interférences qui le mènent à penser que des intrus se trouvent à bord. Et pas les plus sympatiques : des eldars noirs en maraude, espérant voler la technologie du vaisseau. Nous allons assister à une réistance acharnée du technoprêtre contre ces envahisseurs maudits, afin de sanctifier le vaisseau et son esprit, les purger de la présence alien. Un combat bien difficile pour un siple technoprêtre. Une réflexion intéressante sur les pillards eldars noir et les adeptes du Mechanicum en activité dans la flotte. Rencontre improbable... en général.
  7. Visages ( Matthew Farrer) : Un nouvelle totalement différente des autres, perturbante même durant la majeure partie. Un jeu constant de miroir entre réalité et faux-souvenirs pour un groupe d'humains incapables de dire quelle est la part de réalité. Après avoir découvert d'étranges masques, la frontière entre deux esprits en eux se fait mouvante. Seuls les Harlequins eldars apporteront une réponse à leur trouble. Avec tout le mystère et l'efficacité brute qui les caractérise, ces aliens si particuliers livrent ici un étonnant spectacle, une pièce tragique et pleine de mystères, évoquant les mythes de leur race, comme les péripéties de leur groupe. Etrange au possible, intriguant, attisant la curiosité.
  8. Unité (James Gilmer) : Un roman qui évoque les Tau et leur Bien Suprême, à travers les yeux d'un Space Marine et d'un soldat de la Garde Impériale. Nos deux protagonistes, après de rudes combats contre les forces alliées Tau, se sont trouvés séparés de leurs compagnons et tentent de rallier les forces loyalistes. Les réflexions du soldat amènent le Space Marine à lui expliquer laconiquement ce que sont les Tau, leurs alliés et leurs infâmes tarîtrises. Et la traîtrise des dirigeants de ce monde sur lequel ils se battent. Car non content d'avoir eu à se battre contre des Tau et des Kroot, il leur a surtout fallu se battre contre des hommes et des femmes ayant rallié l'Unité Tau. Cette nouvelle fait écho à l'Ordo Xenos de l'Inquisition qui pourrait dire qu'il faut craindre l'Alien capable de détourner l'homme de son devoir envers l'Imperium plus que tout autre.
  9. Le Coeur (Aaron Dembski-Bowden) : Cette nouvelle est le pendant obscur de celle de Nick Kyme. Du côté de la légion maudite des Night Lords. A la recherche d'un vaisseau du Mechanicus et de ses secrets pour leurs alliés du Mechanicus sombre, la légion maudite et ses troupes  vont se trouver eux aussi confrontés aux tyrannides, mais ils affrontent également les Salamanders dans une série d'embuscades. Pour eux, le temps est compté car ils doivent récupérer les données convoitées et partir avant que les forces Salamanders soient en capacité de passer outre les camouflages de leur vaisseau. Et puis  le goût du combat et l'appel du sang loyaliste versé ne va faire qu'augmenter la volonté des Night Lords de se lancer à l'assaut. Une nouvelle miroir efficace.
  10. L'Ambition n'a pas de Limites (Andy Hoare) : Une nouvelle faisant la part belle à la bêtise humaine, sa cupidité, sa capacité à ne tirer aucune leçon des drames qu'elle traverse. En effet, l'auteur met en place l'expédition de chasseurs de trésors humains, menée par la fille d'un dirigeant de maison marchande libre. A la recherche d'antiquités excentriques et rares, ils tombent en réalité sur une nécropole nécron. Des morts douloureuses face aux scarabées en métal organiques ne ralentissent pas les humains qui passent outre les avertissements et les signes avant-coureurs de la catastrophe à venir. Proies de l'ppât du gain ils ne voient la mort venir que trop tard. La découverte des nécrons par l'humanité est véritablement hors norme dans la découverte des aliens et de la menace qu'ils représentent.

Auteur : Dan Abnett ; Juliet E. McKenna ; Nick Kyme ; Braden Campbell ; C.L. Werner ; Mark Clapham ; Matthew Farrer ; James Gilmer ; Aaron Demski-Bowden ; Andy Hoare
Editeur : Black Library France
Prix : 10,50€
Nombre de pages : 414

Sommaire des livres critiqués 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Homelaet 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine