Magazine Restos & Bars

Déjeuner chez Rimal Odéon

Publié le 04 mars 2008 par Chrisos

Rimal Traiteur, traiteur et restaurant libanais.
109 boulevard Saint Germain, 75 006 Paris.
Tél. : 01 46 34 10 20.

Arrivé dans le sixième arrondissement au printemps 2007, j’avais testé l’antenne rive gauche de Rimal fin mai 2007, avec Céline. Nous avions trouvé ça bien : nourriture très bien, cadre Ok si l’on est près de la fenêtre, service correct. J’avais eu recours au traiteur à plusieurs reprises cet été et en était très satisfait. J’avais d’ailleurs mentionné une jeune et charmante serveuse mince et rousse, assurément pas libanaise, peut être polonaise.

Vers 13h20, Oanèse et moi retrouvons Céline déjà installée au premier étage, mais hélas pas au niveau de la fenêtre… Tant pis. À ma droite, sur le mur au niveau de l’escalier, des photos géantes qui nous font penser à des cellules ou des bactéries, ce sont en fait des sacs de grains et graines… Pas de changement majeur à la carte, si ce n’est qu’il n’y a plus de Kefraya.

La serveuse (pas libanaise selon moi, puisqu’elle ne prononçait pas le nom des mezzés avec l’accent, libanaise selon Céline, mais qui ne nous a pas reconnus en tant que Libanais) est moins jeune que celle de mon souvenir, bien moins jolie, avec pas mal de kilos en plus, et de grosses fesses. À la limite, ce n’est pas grave, on ne vient pas pour la serveuse, mais pour manger et être bien servi. Par contre, elle est débordée, sous l’eau, et du coup, pas particulièrement aimable, difficilement atteignable et elle fait un peu n’importe quoi :

  • Notre fattouche n’arrivera jamais, no news.
  • Le loubieh b’zeit n’arrivera pas non plus, mais sera facturé! Je le signalerai au moment de payer en bas, en fait, ils n’en avaient plus!
  • Lorsque je demande du Kefraya (Bretèches, 20€ la bouteille), elle dit qu’il n’y en a plus, mais qu’il y a du Ksara, équivalent : mouais!
  • Bon point lorsqu’elle nous dit qu’on peut prendre des fatayers, kebbés et autres bouchées à l’unité (normalement il y en a 4, nous sommes trois), mauvais point par contre, quand elle nous met 3 portions de arayess à la viande!
  • Les mezzés arriveront un peu en vrac, sans assiette. Il faudra réclamer les assiette.
  • Idem, il faudra demander des verres à vin.
  • Pas de dessert offert, à la limite, ce n’est pas grave, je n’y tiens pas plus que ça…

Service débordé et pas très cool. Cadre moyen. Heureusement, pour se rattraper et sauver le tout, les mezzés sont à la hauteur : taboulé, hommos beyrouthi, moutabbal, arayess, kebbés, fatayers, man’ouché jibné… C’est bon, plutôt bien servi et frais. Le pain est standard, de bonne qualité, mais grillé, c’est quand même meilleur! Environ 70€ pour 3, avec une bouteille de Ksara (pas fameux le vin rouge), c’est plutôt honnête, mais une autre fois, surtout s’il fait beau, nous irons à l’original, près du Parc Monceau, ou nous contenterons de prendre à emporter pour manger ailleurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines