Magazine Politique

En deux jours de travail, les grands patrons ont déjà empochés plus que leurs employés le feront en 1an.

Publié le 03 janvier 2012 par Plusnet
En deux jours de travail, les grands patrons ont déjà empochés plus que leurs employés le feront en 1an.
Attendez-vous à travailler d'avantage, et d’en retirer moins de reconnaissance en 2011. D’un autre côté, le paradoxe social est frappant : le 3 janvier, les grands patrons avaient déjà gagné plus que ce que leurs employés pourront espérer gagner dans toute l'année. En moins de 3 JOURS de travail SEULEMENT! J'ai été révolté de constater sur cyberpresse.ca que le pouvoir d'achat des travailleurs baissera d'environ 1000$ en 2011, alors qu’on constate le résultat inverse pour les dirigeants des grandes entreprises canadiennes.
Toujours selon cyberpresse, la "rémunération totale du président et chef de la direction de Tembec, James Lopez, est ainsi passé de 966 597 $ en 2008-09 à 2,15 millions $ en 2009-10", une hausse de 223% en un an. Cela exclu le bonus, les primes et les versements d'actions, qui porte son salaire à environ 5.9 millions. Suivant cette mouvance, la rémunération consentie aux cinq grands patrons canadiens a enregistré une hausse de plus 198% en 2009, alors que le pouvoir d'achat des travailleurs aura fondu d'au moins 4%. Et ne croyez pas que le travail de ces individus a été bénéfique pour la société! Dans la plupart des cas, ces dirigeants ont eu des primes supplémentaires supérieur à 800 000 $ pour avoir fermé des usines et ainsi avoir fait augmenté la valeur des actions de l'entreprise. Bénéfique pour qui? Certainement pas pour nous!
Des chiffres encore plus révélateurs, les 100 chefs d'entreprises canadiennes les mieux payés avaient en moyenne, déjà empochés à 14h30 le 3 janvier 2011, plus d'argent que le travailleur canadien moyen durant TOUTE l'année 2011. Chacun d'entre eux a reçu, en moyenne, 6,6 millions $ en 2009. Cela fait un salaire de plus de 18 000$ par jours si on considère qu'ils travaillent 365 jours par année, ce que je doute fortement. Rien à voir avec les 42 988$ que gagne ANNUELLEMENT en moyenne les travailleurs au pays. Ou encore au salaire annuel moyen de quelqu'un rémunéré au salaire minimum qui reçoit 19 877$ pour travailler à temps plein toute l'année. Travail comme un con ainsi, nous on gagne ton salaire annuel en une journée de labeur, doivent se dire nos élites.
L’image la plus forte de cet écart vient du grand patron de la minière Barrick Gold, Aaron Regent, qui a gagné 24,2 millions $ en 2009. Cela équivaut à un salaire de 66 300$ PAR JOURS. On considère qu'il peut ainsi acheter une maison "CASH" environ tous les 2 jours ou, s'il le préfère, s'acheter 2 bombes nucléaires par année. Ça démontre à quel point ces gens sont puissants : un seul de ces individus peut réduire en poussière les villes de Hiroshima et de Nagasaki en une seule année de travail!
Alors que le salaire moyen d'un dirigeant d'entreprise canadienne est à ce point supérieur à celui de ses travailleurs, on nous répète que la solution à la présente crise économique est de baisser encore d'avantage le pouvoir économique des TRAVAILLEURS, en augmentant ses taxes et ses contributions pour bénéficier des services publiques (santé, éducation, immatriculations, etc.). Tel que mentionné au début de ce texte, Cyberpresse estime cette baisse de pouvoir d'achat à 1000$ par canadien. Ainsi, pendant qu'une poignée d'individus fait en deux jours et demi le salaire des autres dans toute l'année, la majorité des travailleurs resteront esclaves pour une période de 6 mois avant de commencer à travailler pour eux-même. Effectivement, selon les chercheurs de l’Institut Économique Fraser, la "journée d’affranchissement de l’impôt" pour les Québécois arrivera cette année autour du 12 juin. Avant cette date, le salaire du travailleur moyen ne sert qu'à financer ses cotisations sociales.
C'est scandaleux lorsqu'on pense que si on tient compte du Produit Intérieur Brute (PIB) mondial, puis qu'on le divise par le nombre d'habitants sur toute la planète, on pourrait offrir un salaire unique d'environ 1500$ par mois à CHAQUE terrien. La pauvreté serait ainsi instantanément éradiquée, et cela nous permettrait de faire gonfler encore d'avantage le PIB mondial et donc le salaire unique mondial. Nous avions déjà fait mention de ce principe dans notre article "Qu'est-ce qui justifie l'écart des salaires et comment surpasser le salariat?". Le développement du capitalisme moderne est antagoniste aux libertés individuelles, il concentre sans cesse d'avantage la richesse, les responsabilités et le travail, condamnant sans cesse d’avantage d'individus à la soumissions et à la passivité, au service de l’infime minorité.
Source : Révolution-Citoyenne

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines