Magazine Asie

Direction Shirakawa-go

Publié le 03 janvier 2012 par Umjpj Et Umjpop

Direction Shirakawa-go
Le 29 décembre, sur les coups de 07h, nous partons de Namba, un quartier d'Osaka. Petit voyage en bus devant nous mener à 350 km au Nord Est jusqu'à Shirakawa-gō (litt. : "le village de la rivière blanche"), dans le Nord de la préfecture de Gifu. Il s'agit de notre destination finale, un village traditionnel japonais inscrit au patrimoine mondial de l'humanité.
Direction Shirakawa-go
Voyage en bus.
Direction Shirakawa-go
Direction Shirakawa-go
Premier arrêt. Visite de la ville Takayama. La ville a beaucoup de monuments historiques qui lui valent le surnom de « petite Kyōto ». Takayama signifie littéralement « haute montagne », nom qui lui vient de sa situation géographique dans les Alpes japonaises. La ville est entourée par des montagnes qui culminent aux alentours des 3000 mètres. Demain, nous irons sur l'une d'entre elles par téléphérique.
Direction Shirakawa-go
La ville de Takayama est associée à des amulettes que l'on nomme "sarubobo". Les sarubobo sont des poupées rouges, sans véritable visage. Les sarubobo peuvent être de tailles très différentes. Traditionnellement, ce sont les grand-mères qui confectionnent les sarubobo pour leur petite-fille, ou bien pour leur fille dans le but de porter bonheur pour le mariage. Sarubobo signifie en japonais de cette région « bébé singe ». Il est dit que si les sarubobo n'ont pas de visage, c'est pour que son possesseur puisse lui-même en imaginer un (quand le possesseur est triste, il peut imaginer que sa poupée l'est aussi).
De nos jours, les sarubobo sont achetés en guise de souvenir de la ville de Takayama, et existent en de nombreuses couleurs.
Sarubobo bleu : pour la chance dans les études et au travail
Sarubobo rose : pour la chance en amour
Sarubobo vert : pour la santé
Sarubobo jaune : pour la chance en matière d'argent
Sarubobo noir : contre la malchance
Sarubobo orange : pour bénir les enfants, les protéger
Direction Shirakawa-go
Nous passons la nuit à Hirayu Onsen. Située à l'ouest de Nakanoyu, cette station thermale est aussi une ville de transit pour les touristes voyageant en bus dans cette région. Des auberges japonaises et des bains nous y attendent.
Direction Shirakawa-go
Mais d'abord, un bon petit dîner traditionnel.
Direction Shirakawa-go
Des sources chaudes coulent dans des fontaines un peu partout dans la ville d'Hirayu Onsen. Les gens y font cuire des "onsen tamago", des oeufs cuits dans l'eau chaude naturelle.
Direction Shirakawa-go
Direction Shirakawa-go
Hirayu est aussi connue pour ses cascades et ses cristaux de glaces que nous voyons de nuit.
Direction Shirakawa-go
Direction Shirakawa-go
Le 30 décembre au matin, nous prenons le téléphérique qui nous emmène presque au sommet du Mont Hida. Il fait -15°C.
Direction Shirakawa-go
Dégustation de ramens (nouilles) locaux sur le lieu même de leur fabrication.
Direction Shirakawa-go
Direction Shirakawa-go
Nous arrivons le ventre plein au village de Shirakawa-gō. Les paysages enneigés sont magnifiques. On se croirait remonter dans le temps, vers une lointaine époque.
Direction Shirakawa-go
Direction Shirakawa-go
Direction Shirakawa-go
Un magnifique coin à découvrir !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Umjpj Et Umjpop 229 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog