Magazine Médias

Ron Paul: son succès analysé par un américain

Publié le 03 janvier 2012 par Copeau @Contrepoints

Pour les lecteurs de Contrepoints, Donald Meinshausen a accepté d’exposer les raisons qui font le succès de Ron Paul et la provenance de sa base électorale, à travers son regard de libertarien américain. Il tente de présenter ici ce mouvement de façon abrégée mais accessible à n’importe qui n’ayant ni connaissance de l’actualité américaine ni de ce qu’est un libertarien. Il est également curieux de vos réactions et signale qu’il lira les commentaires.

Par Donald Meinshausen

Ron Paul: son succès analysé par un américain
Il y a quarante ans, les groupes qui endossèrent les solutions libertariennes étaient aussi petits que les groupes marxistes, peut-être quelques milliers de membres au total. Les marxistes avaient cependant une lignée de succès fructueux et même quelques prises de contrôles pacifiques, bien qu’ils étaient et sont encore à moins de 1% de leur pic des années 30. À présent, les libertariens, à travers leur candidat Républicain Ron Paul, semblent en passe de prendre le pouvoir du Parti Républicain. C’est un petit miracle alors que les Républicains sont aussi opposés aux idées libertariennes que les Démocrates.

Le message libertarien, exprimé à travers le membre du Congrès Ron Paul, consiste au rappel de toutes les forces américaines dans le monde, à la fin de la guerre contre la drogue, à la fin des mesures d’État-Policier tel que le Patriot Act et à la fin du renflouement des banques et des entreprises privilégiées. C’est le message du « Laissez faire » réduisant la taille du gouvernement, se tournant vers une vision presque anarchiste. C’est le mouvement populaire le plus important en politique américaine à présent et il regroupe un soutien respectueux de la part des leaders d’opinion de la Gauche à la Droite.

Nombre d’entre vous ont entendu parler du mouvement des Tea Parties qui mobilisa des centaines de milliers de personnes pour défiler dans des centaines de villes d’Amérique il y a peu. Les supporters de Ron Paul organisèrent les premières qui concernaient l’opposition aux renflouements des industries financières par Bush en 2008 et sa politique de taxes et de dépenses. Les révoltes contres les impôts ont été le thème de nombreuses révolutions dont notamment  la Révolution Américaine [NDLR: et le printemps arabe] et se sont produites à travers le monde depuis l’an 2350 avant Jésus-Christ. Pour nous, les libertariens, les révoltes contre les taxes sont ce que l’organisation du travail est pour la Gauche et de nombreux libertariens sont aussi des opposants fiscaux.

Nous savons que les gens s’organisent en réaction à ceux qui les oppressent. Nous savons que les banques géantes et leur contrôle de l’économie existent à cause des banques centrales, la « Federal Reserve » aux États-Unis. Les effondrements économiques et l’inflation galopante en sont le résultat. Les incertitudes économiques des réglementations, des planifications et de l’inflation empêchent la plupart des entreprises d’organiser leur développement. L’inévitable corruption et les bureaucraties qui développent l’État obèse ont amené les petites entreprises et les conseillers en investissement à se tourner vers nous. C’est spécialement vrai pour les revendeurs d’or, d’argent et les vendeurs de nécessaires de survie.

L’utilisation du cannabis à des fins médicales a été légalisé dans plus de 15 États et Obama a fait campagne en 2008 pour laisser ces États tranquilles s’il était élu. Plus de 80% des Américains soutiennent cette idée et une majorité d’Américains soutiennent la légalisation du cannabis. Obama a trahi cette branche d’électeurs, qui était un bloc électoral Démocrate acquis depuis les années 60. Ce groupe se tourne à présent vers Ron Paul qui soutient la fin de la guerre contre les drogues et ce jusqu’à proposer de toutes les légaliser.

Ceux qui soutiennent la paix ont soutenu les Démocrates depuis les années 50. Ils se sont mis en colère contre l’invasion d’Obama en Libye qui n’avait jamais été considérée comme une menace pour les États-Unis.

Obama lança l’invasion sans même obtenir l’autorisation du Congrès ce qui est anticonstitutionnel. Il a poursuivi et même augmenté massivement les dépenses pour les armes et les attaques de drones de la CIA causant  de nombreuses pertes civiles. Il y avait un mouvement massif contre la guerre du Vietnam dans les années 60 dirigé par les candidats Démocrates à la présidentielle mais tout ça a disparu. Au final, ça a engendré un soutien à Ron Paul de la part de gens indépendants et pacifiques. Ce dernier, qui est pour le retrait immédiat de toutes les troupes américaines dispersées à travers le monde, offre, par sa candidature à la nomination du parti Républicain, une occasion de protester contre Obama aussi bien qu’une façon de saboter les Républicains amoureux de la guerre. En termes de contributions de la part des militaires en service, Ron Paul obtient plus de dons que tous les autres candidats réunis grâce à son message de paix et de non-ingérence. Les musulmans en Amérique ont offert le Malcolm X award à Ron Paul.

Durant de nombreuses années, il y a eu un mouvement vers les soins de santé naturels. Ça s’est manifesté par la popularisation de la chiropractie, les magasins de nourritures saines, le végétarisme et le lait cru. La Food and Drug Administration [NDLR: organisme américain ayant pour objet de déterminer ce qui est sain à consommer, du domaine de la nourriture jusqu'au domaine médicamenteux] a récemment perquisitionné les coopératives vendant du lait cru. Cet acte et les tentatives d’imposer un test rigoureux des vitamines et des herbes naturelles appelé le « codex alimentarius », comme en Europe, a amené des électeurs habituellement sociaux-démocrates à se tourner vers Ron Paul.

Et ensuite, il y a le récent passage du NDAA [NDLR: National Defense Authorization Act] qui a donné au gouvernement la possibilité d’utiliser l’armée pour arrêter et emprisonner des gens à vie sans le moindre procès. Aux États-Unis, nous avons vu les plus flagrantes violations de la liberté sous les Démocrates de gauche comme Woodrow Wilson et Franklin Roosevelt qui ont emprisonné des personnes pour usage de leur liberté d’expression ou pour leur race. L’American Civil Liberties Union a récemment donné à Ron Paul une note de satisfaction plus élevée que celle d’Obama.

Aux États-Unis, le droit de porter une arme, qu’il s’agisse d’un pistolet ou d’une arme automatique, est garanti par le Second Amendement de la Constitution. La vente d’armes est un marché grandissant ici. Ron Paul obtient de bons scores par la défense de ce droit. J’ai vu des gens habillés en tenue militaire et portant des armes lors des protestations des Tea Parties, ce qui était permis de faire selon la loi de cet État. N’importe quelle tentative, que ce soit par les Républicains ou les Démocrates, d’imposer la loi martiale sera accueillie avec une insurrection, fusse-t-elle non violente.

Parmi les policiers et les militaires, il existe un groupe appelé « Oathkeepers ». Ces hommes, conscients du serment qu’ils prirent lorsqu’ils rejoignirent leur service, ont juré de ne jamais faire appliquer aucune loi qui entrerait en conflit avec la Constitution. Ce qui inclut, par exemple, l’internement, la confiscation des armes ou la coupure de l’accès à internet. Toutes ces possibilités ont été discutées dans les media mainstream tel que le SOPA [NDLR: Stop Online Piracy Act]. Les Oathkeepers sont nés, à l’origine, d’un bénévole qui militait pour Ron Paul en 2008.

Ensuite il y a les groupes dits de « Nullification » ou « Tenth Amendment » qui ont persuadé de nombreuses assemblées législatives de faire passer des résolutions attestant qu’ils ignorent les lois fédérales qui violent la Constitution. Ce mouvement, sous sa forme moderne, a d’abord été décrit et popularisé par les libertariens. L’idée de Nullification provient de Thomas Jefferson  en 1798.

Tous ces groupes sont aidés par de nombreux groupes de recherche et think tanks [NDLR: grosses associations employant des chercheurs dans différentes branches dans le but de générer du matériel de réflexion, des analyses, des statistiques, etc. pour les associations grassroots ou les mouvements populaires]. Certains d’entre eux sont très influents en Amérique comme le CATO Institute, Reason et Mercator. Il y a même des groupes qui se tournent vers la santé, l’environnement et la recherche économique. Il y a également des think tanks dans chaque État et même un groupe qui aide les libertariens dans d’autres pays à mettre en place des think tanks.

Plus d’une centaine de millions de dollars est dépensé chaque année pour la liberté et ça n’inclut pas les levées de fonds de la campagne de Ron Paul.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte