Magazine

Sortons de l'assistanat avec Dominique de Villepin !

Publié le 19 avril 2011 par Rumeurs
Dominique de Villepin, je le trouve agréable à regarder et à écouter. Politiquement, par contre, c'est pas vraiment ma tasse de thé.
Pourtant je dois reconnaître qu'avec son revenu citoyen, il m'a plutôt enthousiasmée.Ce qui me plait dans cette idée est surtout sémantique.Parce que "la droite" n'a de cesse de dénoncer "l'assistanat", parce qu'elle stigmatise, abaisse et méprise les gens avec ce terme péjoratif "d'assistanat", il me semble que passer d'un revenu "d'insertion" ou "de solidarité" à un revenu citoyen change la perspective."Non l'Etat ne vous fait pas la charité sous prétexe que vous êtes exclu d'un marché du travail sans pitié, il vous offre un filet de sécurité".Penser ce revenu citoyen comme étant universel continue de changer la perception que nous pouvons avoir de tous ces revenus minimums. Ce droit étant destiné à tous, est une soupape de sécurité de nature à contribuer à diminuer l'angoisse dans laquelle vivent beaucoup de français et qui n'est pas un facteur mince dans le phénomène de la souffrance au travail.Si Dominique de Villepin présente son projet comme la volonté de passer de la défiance à la confiance, en offrant un revenu qui fasse un peu reculer l'insécurité sociale à laquelle beaucoup de travailleurs sont confrontés (peur de tout perdre), nous passons aussi de la défiance de l'Etat envers ses citoyens à la confiance.Ce revenu signifie tout simplement que l'Etat sait que les français dans leur grande majorité ne profiteront pas de leur 850€ pour user leur canapé et écran plat. Ainsi Dominique de Villepin répondant sur France 5, à ce fameux laïus sur "l'assistanat" s'est interrogé "mais qui a dit que les français ne voulaient pas travailler ?"Parce que la vie est parfois compliquée, parce que la société rejette plus facilement qu'elle n'intègre, parce que le marché du travail ne fait pas de sentiment, parce que l'ascenseur social fonctionne d'autant plus mal qu'on est au plus bas, la proposition de Dominique de Villepin qui inscrit le minimum social dans la citoyenneté, me parait quasi révolutionnaire par les temps qui court.Et puis qui sait si penser que sa famille vit d'un "revenu citoyen" n'est pas plus motivant pour trouver du travail que de se dire qu'elle vit de l'assistanat ? Après tout, souvent l'angoisse et la dévalorisation sont paralysantes et le revenu citoyen offre de la dignité là où "l'assistanat" humilie.J'ajoute que je n'entends pas là, discuter de la somme avancée par Dominique de Villepin (850€), ni du coût de la mesure. Ceci dit, la sécurité coute chère, que ce soit la seule dont notre Président s'occupe : La lutte contre la délinquance ou la sécurité sociale dans son sens large.Blog

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rumeurs 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte