Magazine

La primaire socialiste pourrait être bien différente de ce que nous anticipons !

Publié le 19 avril 2011 par Rumeurs
Les primaires socialistes font l'objet de beaucoup de sondages et d'une kyrielle de commentaires. En ce moment, François Hollande fait trembler Martine Aubry qui ne peut rien contre la montée éclaire de l'ex premier secrétaire, Ségolène Royal est larguée contrairement à Dominique Strauss-Khan qui plane au dessus de la mélée. Reste Arnaud Montebourg qui ne décolle pas.
Tous ces sondages souffrent d'un défaut : On ne connait pas encore les noms des candidats à la primaires. C'est pourquoi, le dernier en date, Opinion way pour le Figaro teste différentes formulesAinsi cette enquête envisage diverses hypothèses :1 Martine Aubry et DSK seraient candidats tous les deux, malgré le pacte qui le unis2  Dominique Strauss-Khan déciderait de ne pas se présenter, entrainant de fait la candidature Aubry.3  l'hypothèse inverse Martine Aubry laisse la place à DSK, dans ce cas Opinion way ajoute Manuel Valls à la liste de candidats proposés.De ces divers scénarios ressort que les résultats des uns ou des autres varient selon les noms des candidats proposés. Ainsi François Hollande, par exemple, l'emporterait sur Martine Aubry et échouerait contre Dominique Strauss-Khan (notons en passant, que sur le petit tout petit panel de 179 personnes certaines d'aller voter Martine Aubry bat François Hollande à tous les coups).Et c'est à cela qu'on mesure toute la difficulté à anticiper les résultats de la primaire sans en connaître les candidats.Parce qu'en réalité, il me semble mais je peux me tromper, qu'il y aura au moins un candidat en plus dans cette élections.Observons, Ségolène Royal, François Hollande et Arnaud Montebourg sont certains d'être candidat. Mais aucun de ces trois là, ne semble trouver grace aux yeux des partisans de Martine Aubry ou Dominique Strauss-Khan. François Hollande en sa qualité d'ex premier secrétaire s'est fait des inimitiés chez les strauss-khaniens et les aubrytistes. Arnaud Montebourg et Ségolène Royal ont un positionnement et une personnalité qui les isolent de la direction du parti.Quant à première secrétaire et au directeur du FMI, si ils sont unis par un pacte, ils ont bel et bien des soutiens (militants, élus, sympathisants, etc...) différents : la première à une image plus à gauche que le second. Ainsi, comme le notre Opinion way, si Martine Aubry se présente, Manuel Valls se déciderait alors à présenter sa candidature.A n'en pas douter, dans l'hypothèse où c'est la maire de Lille, certains soutiens de DSK voudont être réprésentés, Gérard Collomb ou Manuel Valls, par exemple, ne cachent pas leur antipathie pour la première secrétaire. Quid de Pierre Moscovici, Jean-Christophe Cambadelis ou d'autres strauss-khaniens, accepteront ils de soutenir la même candidate que Benoît Hamon ? Ceci dit, rien ne dit que "la droite du parti" choisira Manuel Valls pour les représenter.L'enquête d'Opinion way, étrangement, n'envisage pas de candidature supplémentaire si Martine Aubry se désiste pour Dominique Strauss-Khan :L'institut propose de choisir entre DSK, François Hollande, Ségolène Royal et Arnaud Montebourg.Imaginer que la gauche du parti ne soit pas représentée lors de la primaire, me parait peu probable et quelque peu suspect quand on pense qu'il a bien été pensé que la droite du parti présenterait un candidat face à Martine Aubry.Benoît Hamon et un certain nombre de soutiens à Martine Aubry ne sont pas prêt à observer le retour du héro des sondages sans réagir et ils présenteront eux aussi leur candidat. Qui sera-t-il ?Remarquons que rien ne peut permettre d'affirmer avec certitude qu'une candidature Aubry et DSK n'entrainera pas un candidat de plus sur la gauche ou sur la droite du parti. Le parti socialiste étant ce qu'il est, les petits calculs sur le poids de tel ou tel courant pourrait prévaloir. Benoît Hamon c'était présenté au premier secrétariat malgré Aubry, par exemple.Voilà pourquoi, je pense que le visage des primaires sera bien différent de ce que nous anticipons par la biai de nos lectures des sondages. Chaque "petite candidature" pouvant constituer des "réserves de voies" pour le second tour mais aussi amoindrir le résultat d'un des "ténors" au premier tour. Sans compter que comme nous l'a montré l'éction du premier secrétaire, les militants ne se reportent pas forcément au second tour selon la loi des courants. Ainsi en 2008 les votes pour Benoit Hamon se sont reportés aussi sur Ségolène Royal alors que ce dernier soutenait Martine Aubry.Tout cela sans compter qu'on n'a encore aucune idée des axes forts de DSK, Aubry, Royal et dans une moindre mesure, Hollande et qu'une fois les candidats connus, aura lieu une campagne électorale qui pourrait encore chambouler les pronostics.Strauss-Kahniens, Aubrystistes, hollandististes, ségolènistes, montebouriens et écolos du PS, réjouissez vous, la primaire n'est pas jouée et les urnes auront le dernier mot....Bien entendu, il en va de même pour la présidentielle qui suivra.Blog

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rumeurs 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte