Magazine Afrique

Droits d'auteur violés. Auteur buzzée |i think|

Publié le 03 janvier 2012 par Iamstephanek
Aujourd’hui dans ma tête, il y a…Droits d'auteur violés. Auteur buzzée |i think|… le #CarlalieGate. C’est le nom de la bulle qui a enflée ce jour sur la toile 100% ivoirienne.Les faits : la jeune photographe Audrey Carlalie (http://carlalie.blogspot.com) a vu son travail repris par des journaux locaux en l’occurrence : Le Jour plus, Nouveau réveil…  sans autorisation préalable. Les journaux ont même pris le malin plaisir de rogner les images pour cacher sa signature « watermark ».Pour savoir plus sur les faits, suivez ce lien : Des journaux ivoiriens «piquent» le travail de la photographe Carlalie(je cite mes sources)
Les conséquencesUn vrai tollé sur la toile ivoirienne. De nombreux posts sur les blogs :Celui de yehni Djidji par ici --> La bataille de Carlalie Okou...La bataille de tous les créatifsCelui de YoYo la Jolie, par là --> The Carlalie GateOn s’insurge ici. On insulte là le manque d’éthique des journaleux et on s’en donne à cœur joie sur le hashtag né pour l’occasion sur twitter #CarlalieGate ou sur la page pour réclamer les droits d’auteurs qui a déjà 495 Likes, au moment où j’écris ces mots.
Ce que i think*Comme je l’ai déjà souligné dans un de mes articles « Mauvaise presse », la presse en Côte d’ivoire a de bien mauvaises pratiques qui lui font déjà perdre des acheteur-lecteurs. Elle vient d’ajouter une autre corde à son arc qui lui fait perdre un peu plus de la crédibilité qu’elle n’avait pas.Par ailleurs, l’indignation autour a pris des proportions exagérées. Certaines compensations plutôt honorables (médecins après la mort néanmoins) ont été proposées et refusées. Abidjan.net qui avait diffusé les photos avec la signature de la photographe les a finalement retirées pour ne pas sombrer dans la tourmente à laquelle nous assistons, faisant ainsi perdre un peu plus d’exposition à notre jeune talent. Un collectif de photographes professionnels et amateurs monte au créneau et on peut lire sur la page officielle de la plaignante qu’elle ne fait plus de déclarations officielles à ce propos.Droits d'auteur violés. Auteur buzzée |i think|
Cela sous-entend-il que des avocats et des spécialistes au droit à l’image sont sur les rangs ?
i think* qu’il faut à la photographe garder de la mesure dans son mécontentement. Eviter, personnellement, le bras de fer initié par toute la communauté web et savoir saisir la perche pour rétablir ses droits. Comme par exemple, exiger des voleurs d’images qu’il publie une note de la rédaction spécifiant que les images utilisées sont celles de Carlalie. Et d’autres compensations gérées à l’amiable. Elle est déjà l’exemple et n’a pas besoin d’une bataille juridique pour être un meilleur exemple. L’excès de force n’en fera pas un feu d’artifice mais un pétard mouillé (sans mauvais jeu de mots).
Mais au moins cette agitation a indéniablement eu un point positif. Cette jeune artiste se trouve être LE buzz du moment. Tout ça grâce à (ou à cause de… ça dépend) des droits violés. On ne sait jamais d’où la gloire nous vient… vraiment!(*) i think: nom de la rubrique sur mes points de vue(**) concernant la photo, puisqu'il est de bon usage de citer les propriétaires, elle est de Carlalie mais elle a été retouchée par mes soins (je l'ai recadrée et ai juste ajouté #Gate)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Iamstephanek 1919 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte