Magazine Séries

Jane by design – Episode 1.01 – Series premiere

Publié le 04 janvier 2012 par Speedu
Jane by design – Episode 1.01 – Series premiere

Pilot

Saison 1, Episode 1 sur 10
Diffusion vo: ABC Family – 3 janvier 2012

Jane est une lycéenne peu populaire le jour mais elle devient également assistante dans la mode … le jour aussi.

Après le diable s’habille en Prada, voici le diable est parti en vacances l’autoradio à fond. Non sérieusement, vous voulez une fille normale dans l’univers de la mode ? Retournez voir Le diable s’habille en Prada et passez ici votre chemin. Zut, je crois qu’on va deviner dès mon intro que je n’ai pas aimé. On va plutôt dire que je ne suis pas le public visé par cette fiction. Ca fait plus classe.

Jane by design – Episode 1.01 – Series premiere

On n'a donc pas demandé à Erica Dasher de jouer la surprise au casting.

En effet, je ne suis pas une jeune ado donc la mode, ça ne me fait pas rêver. Et je ne rêve pas de devenir sourd donc la bande sonore de cet épisode fut une horreur pour mes oreilles qui en saignent encore. Le problème n’étant pas spécialement la sélection des titres composant cette BO qui alterne du sympa et de l’ascenceur pop. Non, le problème est le volume de la musique beaucoup trop fort et surtout son omniprésence qui saoule. Et en plus, j’avais l’impression que le mec en charge des musiques s’amusait avec sa playlist et zappait au bout de 15/20 secondes d’un morceau. Style « nan, pas ce morceau … non, pas celui-là non plus … merde, je me suis trompé de bouton, j’ai tout enregistré sur l’épisode. Bon pas grave, ça fera djeunz comme ça ». Cette BO, c’est à déconseiller aux epileptiques des oreilles.

Coté visuel, on est dans du ABC Family. C’est Ikea, c’est coloré, c’est trop propre, beaucoup trop propre. En clair, en carton, flashy et à peine déballé du cellophane. Mais bon, au moins, on n’est pas dans une fiction trop sombre niveau lumières pour tenter de cacher la misère. Non, en fait, le générique fait même l’inverse, nous aveuglant pour tenter de cacher le fond vert de celui-ci. Donc voilà, coté images, si on ne fait pas gaffe, on pourrait se croire dans Switched at birth, pretty little liars ou toute autre série teen de la chaine qui ne doit donc n’avoir qu’une seule équipe déco et un seul directeur de la photographie.

Du coté des acteurs, on a là encore du recyclage physique. Jane ressemble à Bay de Switched at birth en un poil plus grande et surtout sans les deux touffes au dessus des yeux. Les autres sont tout brillants tellement ils ont été lustrés avant le tournage. Et coté filmo, bah, que des super winners avec des filmos à faire rêver les fans de guilty pleasure (il y a même Smith Cho de Knight Rider 2008 ! wouhou !). En plus, faut arrêter avec les lycées top models parce que bon, ils sont plus moches dans l’industrie de la mode qu’au lycée dont tous les élèves semblent sortir de Vogue ou Victoria’s Secret. Le pire étant le meilleur ami Vivelle Dop fixation extrême turbo. J’attendais qu’avant la fin du pilote, il marche en se frottant la tête contre les murs. Mais non, il n’a pas osé. Dommage.
Je passerais sur le grand frère de Jane qui ferait un joli couple avec la mère de Chloé King tellement ils sont exactement pareils : sans utilité et trop sympa pour être honnête en voulant être le meilleur pote. Et en plus, de profil, on dirait John Stamos alors que de face, il fait petit frère de Matthew Fox. C’est très perturbant je trouve.
Et que dire de Andie McDowell coincé dans son aquarium dans sa télé. Je me demande même si les acteurs savent face àqui ils étaient censés jouer quand l’épisode a été tourné. Et je ne parle même pas du coté ultra cliché de son rôle. Et enplus, je lui trouve des faux airs de Lisa Edelstein. La pauvre … (et je ne dirais pas laquelle des deux je plains ^^ )

Et coté personalités, bah rien d’original non plus. Jane est sympathique et tient plutôt bien la route. Elle donne suffisament envie de la suivre. Elle a un meilleur ami qu’on sent bien qu’il voudrait se la taper mais il se fait la peste / ennemie de Jane en attendant. Et au boulot, bah, il y a la sympa maladroite et la bitch qui se tape celui que Jane aimerait bien culbuter et qui sort d’un cosplayer de Mentalist. Bref, ce n’est pas du coté des personnages qu’on va être surpris.

Jane by design – Episode 1.01 – Series premiere

On est moches, pas "in" et donc rejetés par les autres du lycée. Si, si, on vous le jure !

Au final, on obtient une fiction formatée, sans originalité mais calibrée pour séduire le public visé, à savoir les jeunes adolescentes, ce qui je ne suis pas. Mais bon, ce n’est pas parce qu’on vise les 12-16 ans qu’il faut livrer une série aussi plate non plus. Ca ferait un bon téléfilm à l’eau de rose. Pour en faire une série, il faudrait être plus original dans les personnages, dans les intrigues et surtout être plus délicat dans l’écriture quand on veut établir que le monde adulte est aussi difficile que le monde du lycée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine