Magazine

“La Solitude du Coureur de Fond” de Tony Richardson.

Publié le 15 novembre 2007 par Zetoon11

Solitude du coureur de fondInspirée d’une nouvelle d’Alan Sillitoe, La solitude du coureur de fond met en scène l’histoire de Colin Smith, jeune délinquant de Nottingham. Arrêté pour vol, Colin Smith est envoyé dans un centre d’éducation surveillée. Ses capacités athlétiques le font remarquer par le directeur du centre qui souhaite le voir remporter le cross country annuel qui oppose le centre aux jeunes privilégiés de Ranleigh.

Pendant la détention et les entraînements de Colin Smith, le film nous livre les souvenirs et les réflexions du jeune athlète. À travers une approche réaliste, drôle et sociale, le film nous décrit son besoin de liberté et de contestation face à l’hypocrisie humaine - sa mère, la société, la sienne - véritable thème du film.

La solitude du coureur de fond est caractéristique du mouvement cinématographique anglais, le Free Cinéma. En février 1956, au National Film Theatre de Londres, 4 réalisateurs présentent leur court-métrage. Ils s’appellent Lindsay Anderson, Karel Reisz, Lorenza Mazetti et Tony Richardson. Soucieux de faire revivre l’école documentaire britannique et de mettre fin à la léthargie et la démission des héritiers de Grierson (premier grand documentariste anglais des années 30), ces cinéastes et documentaristes animèrent ensemble, pendant une brève période (1956 -1959), le Free Cinema. Ce mouvement, fondateur du cinéma anglais, influencera le réalisme social de la fin des années 50.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zetoon11 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte