Magazine

Belgique: la démocratie et le journalisme d'investigation menacés par la démagogie

Publié le 03 novembre 2007 par Grichka
Los Angeles, 1er Novembre 2007
Le Loup Gris dans la bergerie politique belge (titre alternatif):
C'est avec un grand plaisir que l'on note les réactions unanimes du monde politique belge aux propos plus que douteux tenus par Bart De Wever au sujet de la déportation des juifs d'Anvers. Ce front commun anti-négationniste remonterait même le moral SI, et seulement SI, les mêmes partis n'étaient, dans une unanimité cette fois effrayante, trempés jusqu'au cou dans des attitudes de compromission face à la problématique du négationnisme du génocide arménien par la Turquie.
Voir à ce sujet un précédent article sur Yves Leterme.
En effet, pour des raisons purement électoralistes (importance numérique de la communauté turque en Belgique) chaque parti politique belge a introduit des élus d'origine turque qui tantôt sont affiliés à une organisation d'extrême-droite turque, tantôt font de la promotion permanente du négationnisme, tantôt incitent à des manifestations débouchant sur des phénomènes qui ressemblent furieusement à ce qui passait dans les plus sombres pages de l'histoire du 20ième siècle.
Le double language de ces élus est décortiqué par le journal de la RTBF.
Il faut bien comprendre, la problématique exposée ici DEPASSE, et de loin, la question de la reconnaissance du génocide arménien.
En effet, ce génocide est déjà reconnu en Belgique et dans le monde et aucun historien digne de ce nom ne mettra jamais le doigt dans la machine négationniste turque même si, comme pour ce qui est de l'holocauste, la recherche historique reste permanente et nécessaire.
Non, il s'agit de comprendre par quel mécanisme des partis politiques démocratiques ont TOUS accepté que, quasi sans exception, leurs élus d'origine turque tiennent un discours négationniste, et ce sans en être sanctionné (en Hollande, de telles attitudes de la part d'élus d'origine turque ont valus à leurs auteurs l'expulsion du parti....).
Si une telle glissade d'un état de reconnaissance exprimée par le sénat belge à un état de promotion du négationnisme faite par des élus MR, PS, CDH etc..... est possible, quelle sera la prochaine étape?
Et bien la voici la prochaine étape, nous y sommes.
Mehmet Koksal, le seul journaliste d'investigation qui, en Belgique, osait depuis plusieurs années s'exprimer sans détour sur cette question, et sur bien d'autres, se sent forcé d'arrêter ses publications pour des raisons de sécurité et de pression de plus en plus intense sur lui-même et son entourage.
A n'en pas douter, personne ne va reprendre le flambeau tenus par ce journaliste.
Que faisons-nous, rien?????????? Si vous voulez marquer le coup, voir en fin de texte pour envoyer un message de soutien à Mehmet Koksal.
N'est ce pas ainsi, par le muselage de la presse, que débute toujours la lente glissade de la démocratie sans compromis à la compromission anti-démocratique?????
Voici un extrait de son dernier article, "J'Arrête!!" publié ce lundi sur son excellent blog, "Humeur Allochtone":
"................
J'en parlais encore récemment avec un ami. "Ecoute Mehmet, tu as raison mais ce n'est plus la raison qui s'applique dans ce cas. Dans l'affaire Kir aussi, tu avais raison et la justice t'a aussi donné raison mais c'est finalement toi qui a perdu. Regarde les choses en face : Emir Kir n'a rien eu comme conséquence, il peut toujours tranquillement se balader avec son chauffeur tout en continuant à faire croire dans les cafés turcs que c'est toi qui l'a attaqué parce qu'il refusait de reconnaître le génocide arménien. C'est lui le gagnant car il a pu changer à lui seul la ligne du PS sur le génocide arménien même si on n'osera jamais ouvertement l'avouer au siège du parti. Tu révèles la présence d'un loups gris sur la liste PS à Schaerbeek ? Avec Laurette Onkelinx, c'est tout l'appareil du PS qui te déteste et te disqualifie. Tu gagnes en justice face à Kir, c'est Philippe Moureaux qui t'accuse d'imbécilité et de calomnie. Tu traduis les propos négationnistes des élus MR (Köse, Öztürk,...), c'est toi qu'on accuse de traîtrise. Tu relates le service militaire en Turquie d'un député SP.A, c'est toi qu'on accuse d'espionnage. Tu dénonces le communautarisme du CDH, tu deviens automatiquement persona non grata dans les débats. Tu relates le discours belliqueux d'Ergün Top (CD&V) contre la Belgique, aucune réaction de la part d'Yves Leterme. Les gars sont toujours en place, ils sont même parfois promus mais c'est toi qui ramasses en fin de compte", commente mon interlocuteur.

L'immobilisme politique, ou l'a-politisme, des dirigeants belges n'a effectivement que renforcé les discours autoritaires, les valeurs antidémocratiques et les propos négationnistes sur le terrain bruxellois. Un exemple : alors que la pénalisation des propos négationnistes a été bloquée au Sénat (par le PS et le CDH), sur le terrain bruxellois ce sont ceux qui reconnaissent le génocide arménien qui ont été punis manu militari. "Bon, Mehmet, tu savais quand même qu'ils allaient un jour te casser la gueule après tout ce que tu as déjà pu écrire sur la question arménienne. .....
Suis-je le seul à m'inquiéter de ce glissement dangereux soutenu par les dirigeants politiques de ce pays ?Les dirigeants se rendent-ils compte des "modèles" politiques qu'ils sont en train de promouvoir pour de simples calculs électoralistes à court terme ?
................
Bref, la classe politique et le système clanique empêchent donc l'émergence d'un journalisme d'investigation totalement indépendant des groupes de pression. "
Vous désirez vous exprimer sur cette dangereuse glissade anti-démocratique, pourquoi pas un message de soutien à ce courageux journaliste Turc?? >>>>> info@mehmet.be
Voir aussi: >> La Libre
...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grichka 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte