Magazine

Mourir à 1,85 mètres, un destin accessible d'un clic.

Publié le 04 mars 2008 par Mtislav
Wikipédia est pour celui qui n'a rien à faire (ou celui qui perd son temps plutôt que de faire ce qu'il devrait...) une mine extraordinaire. Pour celui qui se demande ce qu'est la littérature, il faut aller voir ce qui est dit sur Ian Curtis. La biographie commence ainsi :
"Ian Curtis naît en 1956 à Old Trafford, Manchester, au Memorial Hospital. Il grandit à Huddersfield, périphérie de Macclesfield, en Angleterre. Il vivra cependant la majeure partie de sa vie à Macclesfield même, où il suit des cours à la King's School. À 15 ans, il fait une overdose. Après le déménagement avec ses parents, il oublie la drogue. Sa taille : 1m85."
Dans Wiki, il y a des liens. Les mots apparaissent en bleu. On vous propose donc d'aller en savoir davantage sur Manchester, Huddersfield et Angleterre. Macclesfield est en rouge car Wiki "n'a pas d'article avec le nom exact Macclesfield".
Vous pouvez parfaitement ne jamais parvenir à la fin de la bio concernant Ian car cela supposerait que vous ingurgitiez d'abord tout ce qui concerne l'Angleterre et si vous n'y connaissez vraiment rien tout ce qui a trait à Manchester. Si vous êtes véritablement ignorant, il vous faudra aller voir à Huddersfield pour apprendre que la ville se trouve dans le comté de Kirklee près de la confluence des rivières Colne et Holme. Si vous êtes analphabète, il faudra d'abord apprendre à lire. Si vous êtes un surdoué, vous n'arriverez jamais au bout car vous serez celui qui pourra rédiger l'article sur Macclesfield (qu'il suffit de traduire car il existe déjà dans la version anglaise de Wiki.
Wikipédia, c'est la Babel des temps modernes. Je vous promettais de vous dire pourquoi nous avions là de la littérature. La vie de Ian Curtis se temine, vous l'aurez deviné, par un suicide. Sur les 130 lignes que comporte l'article, outre les 3 premières lignes que j'ai reproduites ici, 37 sont consacrées à l'année 1980 (et suivent le sobre intitulé : "1980"). 13 lignes sont consacrées au suicide (sous le synthétique intitulé : "Circonstances du suicide").
Je reproduis ici les premières lignes de cet épisode : "Le 17 mai 1980, Ian Curtis va rejoindre Debbie (Deborah) chez elle, au 77 Barton Street de Macclesfield. Il lui répète qu'il ne souhaite pas la fin de leur mariage, tout en ne pouvant se résoudre à se séparer d'Annick. Mais Deborah, jalouse, ne veut rien «partager»: elle refuse. Sur ce, Ian se braque et renvoie Deborah, qui va passer la nuit chez ses parents. Ian regarde à la télévision Stroszek de Werner Herzog, cinéaste qu'il admire."
Vous l'avez compris, les inévitables liens sont là aussi disposés pour transformer votre itinéraire de curieux en quête sans fin. Et puis il y a cette Deborah dont vous pénétrez l'intimité. Vous retrouvez Macclesfield, ce qui vous permettra d'améliorer la qualité de l'article qu'en surdoué que vous êtes avez entamé en poursuivant votre lecture car vous êtes un malin et ouvrez plus d'une fenêtre à la fois. D'ailleurs, en ce moment, vous avez 54 fenêtres ouvertes en même temps dont 28 seulement à partir de quelques mots clés de la bio de Ian Curtis (quelques révisions : Sex Pistols, Joey Division, épilespie, barbituriques, des impasses sur lesquelles vous avez envisagé il y a longtemps déjà de vous pencher : Woodworth, Buzzcocks, procédure de divorce et Stroszek de Werner Herzog.
Débbie (nous sommes maintenant intimes), vous l'accompagnez jusqu'au jour fatidique :
"L'aube pointant, ce dimanche 18 mai 1980, il va se pendre au plafond de la cuisine à l'aide de la corde et du crochet du séchoir à linge, qui étaient accessibles. De retour, Deborah le découvre vers midi avec horreur. Coïncidence, le même jour, le volcan du Mont Saint Helens (Etats-Unis) s'effondre et explose. Pour le groupe, atterré, qui devait partir pour les Etats-Unis, c'est aussi un effondrement (qu'il choisiront plus tard de dépasser pour poursuivre leur chemin en prenant le nom de New Order)."
Ils ont donc remis de l'ordre. La vie des rockers dans Wikipédia, c'est la tragédie antique vue par les spectateurs de Plus belle la vie et en ne retenant que les faits (la méthode Christine Ockrent).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mtislav 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte