Magazine

Le cri du cœur qui a fort fort bobo…

Publié le 04 mars 2008 par Suzy S

Ceux qui me lisent depuis 2005 ont déjà du entendre parler de la concession Harley Davidson qui se trouvait juste en face de mon immeuble. Pour les autres, voilà l’histoire…

Jusqu’à l’année dernière, il y avait une concession HD devant chez moi. Le pied ! Des motards velus et musclés, des hommes, des vrais, des tatoués qui sentent la graisse et la testostérone, tous vêtus de cuir sans être des Village People et qui ouvraient mes pots de confiture le matin quand mes muscles de petits pois criaient grâce. Une véritable idylle… 

Malheureusement, toute bonne chose ayant une fin, ils ont quitté le quartier, se sont installés trop loin pour aller les voir en pyjama, pieds nus et avec la trace de l’oreiller sur la joue, laissant les locaux désespérément vides.  Les mois ont passé, les travaux ont été fait et un nouveau commerce a ouvert ses portes : S*** 

Ouais enfin… Disons qu’il y a un nom sur la façade, les baies vitrées ont été masquées et on ne voit pas des masses de passage dans le coin. Sauf le soir… Y’a pas mal de grosses voitures le soir et le grand portail est ouvert, avec un agent de sécurité en costume à côté d’une plante verte, le tout sur de la moquette rouge et sous des projecteur genre “classe mannequin”… 

Louche ? Louche…  

Alors bien sur, l’histoire du “centre fitness” que m’avait conté la voisine plus concierge que la vraie concierge perd toute crédibilité…

J’ai donc commencé à imaginer le pire… Le garage serait devenu le QG d’une mafia locale ! Dimanche, en oubliant que les mécanos de chez Harley ne sont plus là, je vais entrer sans me méfier et finir avec une balle dans la tête et mon pot de Nutella toujours fermé. Là franchement, ça la fou moche. Surtout que je nourri Sushi APRES mon petit déj… La pauvre…
A moins qu’ils voient en moi une bonne gagneuse, qu’ils m’attachent au parc mètre au coin de la rue dans l’espoir que les voisins trop flemmards pour aller rue de Gand décident d’opter pour la livraison à domicile… (Comment ça le phantasme de la fille de la concierge ça n’existe pas ?!). Au mieux, ils m’embaucheront comme tueuse dans le métro avec pour premier contrat de butter celui qui chante du Mickael Jackson en postillonnant des hum tss hum tss sur les autres… J’aurais alors un nouveau job, à temps plein, mieux payé (car on est toujours bien payé dans la mafia, j’ai vu ça dans les vieux films italiens.) et avec moins de route à faire pour m’y rendre…

Mais non… Non ? Bah non… C’est pas ça…

La réalité est toute autre. Et j’ai vérifié sur le net, donc y’a pas de doute, je détiens enfin la vérité. Et elle ne me plait pas du tout. S*** n’est pas une mafia flamande. S*** n’est pas la Société Obsolète des Hyènes Orthopédiques non plus… S*** c’est… Un sauna réservé aux hommes.

PUTAIN DE BORDEL DE NOM DE DIEU DE BORDEL DE MERDE ! (C’est dit…)

Y’a, devant chez moi, un sauna rempli de beaux mecs musclés, luisants, célibataires et pas du tout accessibles à la place de mon garage rempli de mecs pas très beaux mais tout aussi musclés, luisants de graisse de moteur, souvent déjà mariés mais quand même vachement accessibles !

C’est pas juuuuuuste !

Articles relatifs


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzy S 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog