Magazine Société

GOUVERNANCE : Rencontres de l'Observatoire

Publié le 04 mars 2008 par Jean-Claude Benard
L'actualité récente met un peu plus en lumière l'importance de la gouvernance des entreprises. Si ce sujet ne semble pas prédominer dans l'économie marchande, il n'en est pas de même dans l'économie sociale et solidaire où l'on place au premier rang l'obligation d'une bonne gouvernance. Le CJDES a mis en place un "observatoire de la gouvernance". Comment le présentent-ils ?
Pourquoi un Observatoire de la Gouvernance du CJDES?
"La gouvernance des entreprises de l’économie sociale est originale car démocratique. Par ce simple fait, elle mérite d’être abordée, traitée et débattue. Le Centre des jeunes dirigeants et acteurs de l’économie sociale (Cjdes) vous propose un espace d’information et des temps d’échanges. Ce constat paraît anodin, pour ceux qui pratiquent nos structures d’économie sociale, mais il n’en demeure pas moins spécifique et différenciant des autres modes de gouvernance d’entreprise ... / ..."
Ecosociale était l'invité du CJDES pour la session du 28 Février 2008. Le thème abordé était : " Gérer et contrôler d’une charte dans le monde associatif à Solvabilité II pour les mutuelles"
Cette conférence organisée autour de Cyrille Cohas-Bogey, Directeur du Comité de la Charte et de Jean-Luc de Boissieu Secrétaire général du Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (GEMA) a permis aux participants de prendre connaissance des évolutions de gouvernance dans le monde associatif et des changements profonds qui vont être introduits par la directive Solvabilité II dans le monde mutualiste.
Extraits :
"La gouvernance évolue entre deux dynamiques qui se complètent, qui s’observent et se « surveillent ». Elle comprend un premier volet indéniable qui est celui de la « gestion » des orientations de l’entreprise, en somme cela relève de la décision. L’autre volet qui émerge et tend aujourd’hui à prendre une place de plus en plus prépondérante est celle de « contrôle ». Pas de bonne gestion sans un bon contrôle…les deux sont imbriqués, indissociables, même. Un administrateur doit savoir bien gérer comme il doit savoir bien contrôler. Les deux exemples cités ci-dessous, permettent d’éclairer cette dimension de gestioncontrôle.
Le Comité de la Charte est un organisme d’agrément et de contrôle à l’égard des organisations (associations et fondations) faisant appel à la générosité du public. Ce comité vient de réformer sa gouvernance, processus et résultats qui sont porteurs d’enseignements.
Le deuxième cas est celui des mutuelles. L’arrivée de la directive européenne Solvabilité II, qui vise à mieux mesurer la solidité financière des organismes d’assurance, va radicalement bouleverser leurs modes de gouvernance. Ces deux cas sont pertinents pour ce qu’ils recouvrent de processus visant à la modification de règles, d’habitudes et de gestion. Ils redéfinissent les pouvoirs des administrateurs, les modalités d’organisation de la structure en elle-même. Ces dynamiques, qu’elles soient imposées par une norme européenne ou bien par une demande venue de personnes physiques, poussent les organisations, en lien avec des projets humains, à se redéfinir et se retrouver ... / ... "
L'intégralité des contributions sur : La Newsletter du CJDES téléchargeable ICI
Prochaine conférence : « Leadership et légitimité » le 20 mars 2008
Contact CJDES : info@cjdes.org
Sources et crédits
CJDES
Europa

Libellés : associations, economie sociale, gouvernance


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Claude Benard 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte