Magazine Humour

Jumper : La critique pourrie

Publié le 04 mars 2008 par Benoit B.
Jumper

Après un premier essai dans le monde merveilleux et hostile de la critique pourrie de films qui ne le sont pas moins avec 30 jours de nuit voilà t'il pas que je ne me sens plus effectuer mes besoins urinaires et que je récidive avec un nouveau film, Jumper. Vous allez voir, Jumper ça fait peur (cette phrase n'avait d'autre but que de faire une rime qui sent le chacal en état de décomposition avancée).
Champignon Jumper : La critique pourrie
Jumper c'est l'histoire d'un mec qui s'aperçoit un jour qu'il a le pouvoir de se téléporter partout dans le monde et même dans l'espace mais c'est pas terrible vu qu'il n'y a pas d'air. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'il se retrouve du même coup au centre d'une guerre qui oppose les mecs qui peuvent se téléporter (les Jumper) à d'autres mecs qui eux ne peuvent pas du coup ce qui leur fout grave les boules (Les Paladins, ou paloufs pour les intimes) ! Bigre, fichtre diantre, que va t'il bien pouvoir se passer ??
Histoire de mettre des images sur mon vomi littéraire voici la bande annonce :

Pendant que vous lisez la suite de la critique je vous invite à écouter la BO officielle du film histoire d'être dans l'ambiance :
Une fois de plus nous sommes en présence d'un film au concept relativement alléchant avec au programme une grosse guerre mondiale remplie de mecs au pouvoir « supragigatiptopkooool » parce que c'est vrai ça, qui n'a jamais rêvé de pouvoir se téléporter ou il le veut quand il le veut ? Les possibilités sont absolument immenses, on peut par exemple :
  • Se réveiller 5mn avant de partir au travail

  • Aller se chercher un café / pizza / autre sans avoir a se fatiguer à se lever et donc perdre de précieuses secondes de geekeries

  • Envie d'une douche rapide ? Une petite téléportation au milieu d'un lac et voilà !

Que celui ou celle qui a dit « tes exemples sont tout pourris des fesses » se dénoncent !!
Hélas, hélas, hélas ! Je suis rentré dans le ciné pour voir une guerre totale à coup de téléportation dans la tronche et je suis ressorti en ayant vu une sorte de mix batard entre Dawson et les X-Men, du coup je me suis roulé par terre à l'extérieur du cinéma en sanglotant et en tentant d'accrocher la jambe des autres spectateurs qui sortaient pour leur demander « Pourquoiiiiii ??? POURQUOOOOOOIII ??? ». Fort heureusement de gentils gens en blouse blanche sont rapidement venus me consoler avec une piquouze.
Jumper

Le désastre commence, comme souvent, avec un casting tellement boiteux qu'il se ferait battre au 100m par une limace sous calmant. Nous avons ainsi droit au héros qui découvre ses chouettes nouveau pouvoir incarné par Hayden Christensen !! Aaah, Hayden Christensen, quel que soit les films dans lesquels je l'ai vu il joue comme un pied, a vrai dire jouer est même un bien grand mot puisqu'il ne joue pas, il SUBIT LE FILM, à croire que les réalisateurs s'amusent à le frapper. Dans le fond je suis méchant, en vrai je l'aime bien Haydeninouchet parce qu'il me redonne espoir : Non, le charisme n'est pas lié à un physique attractif ! Ouf j'ai encore mes chances.
Jumper

Mais ce n'est pas Hayden le plus mauvais acteur du film, loin de là, il se fait surclasser haut la main par Rachel Bilson qui joue la fille dont notre héros omniscient est follement amûûûreux depuis le collège ! Je ne sais pas qui a eu l'idée de choisir cette actrice mais il mérite des gifles ! Alors oui elle est mignonne et tout et tout mais bon sang cette tronche de cruche incroyable qu'elle arrive à faire en permanence ! C'est bien simple on a l'impression qu'elle passe tout le film à se demander « mais qu'est ce que je fous là ? Oooh un papillooon ! » avec une tête de cocker battu sur la tête. Remarquez, pour épauler un héros au charisme de poulpe il fallait bien une héroïne niaise.
Jumper

Cette faute de gout terrible sur le « couple » central du film est vraiment dommage quand on se rend compte que les personnages secondaires sont honnêtes voir plus qu'honnêtes avec notamment un autre Jumper, « compagnon malgré lui » du héros, joué par Jamie Bell excellent en bourrin revêche et solitaire qui s'assume. Avoir un sidekick bien plus cool et charismatique que le héros lui même c'est franchement la lose dans un film :
Jumper

Jumper

Jumper

Enfin il y a Samuel L. Jackson (Le L. c'est probablement pour Léonardo) qui joue le méchant et qui se contente du minimum syndical tout le long du film. Fort heureusement, comme ce mec est charismatique même quand il a une grosse dhiarrée et bin il tue malgré tout totalement la classe. A vrai dire je suis sur qu'il aurait pu se contenter d'un unique « salut c'est moi Samuel L. Jackson » et ne plus rien dire de tout le film il aurait quand même été terrible ! La grande classe, Samuel L. Jackson, une valeur sûre ^^
Jumper

Il serait encore possible de pardonner ce casting bancale si le reste du film était à la hauteur mais c'est malheureusement loin d'être le cas. Après avoir vu la bande annonce je m'attendais à voir se développer toute une « mythologie » autour de la guerre ancestrale qui oppose les Jumpers et les Paladins, une sorte de secte de fanatiques religieux qui trouvent que se téléporter c'est quand même vachement démoniaque, ah ah ah, naif que j'étais ! Non non non, les scénaristes ont préférés centrer le film sur l'histoire d'amûûr bien niaise entre le héros et sa godiche « d'âme soeur ». Résultat, en fait de guerre mondiale apocalyptique de tout le film on ne voit que 3 Jumpers, dont 1 qui se fait buter en 2s histoire de montrer a quel point le méchant est kréééé méchant, et 5/6 Paladins ! J'APPELLE CA UNE BASTOUNETTE, PAS UNE GUERRE !!1
Jumper

En plus de partir dans une n-ième histoire de preux chevalier qui va sauver sa gentille princesse capturé par le méchant pabô de service Jumper accumule pas mal de clichés et d'incohérences :
  • Les Jumpers passent leur temps à se téléporter au beau milieu de la foule sans que cela ne choque personne. Je ne sais pas vous mais voir un mec apparaitre comme ça juste sous mes yeux ça aurait tendance à vraiment m'intriguer. Enfin je suppose que des gens qui n'arrivent pas à s'étonner de voir un mec manger sur la tête du Sphinx doivent être suffisamment blasés de la vie pour ne pas se poser de questions...
    Mention spéciale pour la séquence de « saute mouton » en voiture qui ne perturbe aucun automobiliste, quel self control !

  • L'héroine, qui pendant tout le début du film ignore les supers pouvoirs du héros, a une réaction de grosse gaudiche typique des scénarios bidons quand il lui avoue pouvoir se téléporter : Elle le fout à la porte de chez elle « Saaaalaud !! ». Bon je suis pas une fille alors je suis peut être pas le mieux placer mais si ma copine pouvait se téléporter, la vache, je doute que je la kickerais hors de chez moi Oo

  • Comme c'était à prévoir la copine du héros finie par se faire capturer par le méchant afin de lui tendre un piège. Notre brave Hayden sait parfaitement que s'il tente quelque chose il va se jeter dans la gueule du loup du coup, devinez ce qu'il fait ?? Ouiiiii, il se jette quand même dans la gueule du loup comme un gros goret ! Il ne tente même pas une feinte, non, ça aurait demandé de la réflexion.

  • Les paladins sortent parfois de nul part et personne ne semble vouloir donner d'explication sur le pourquoi du comment ils arrivent à pister les Jumpers. De toute façon pendant tout le film tout le monde a l'air de bien s'en toucher la nouille de cette guerre en fait.

Pour conclure, Jumper souffre d'un casting boiteux et d'une orientation de l'histoire des plus décevante et banale, alors qu'on aurait pu s'attendre au développement d'une vraie mythologie autour de super héros modernes on se retrouve avec un n-ième film « je vais sauver ma princesse ». Malgré tous ses défauts Jumper n'est pas un si mauvais film que cela avec certaines scènes franchement bien fichus (la première téléportation, la baston à coup de bus), des personnages secondaires qui arrivent à sauver en partie la mise et surtout, surtout, JE VEUX POUVOIR ME TELEPORTER MOI AUSSI !!
Note : ChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignon (5/10)
Jumper


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (5)

Par kati
posté le 21 novembre à 22:19
Signaler un abus

bonjour je cherche le titre dun film avec un acteur connu qui se teleporte dan le psser sans aucun controle

Par Kay
posté le 24 mars à 21:51
Signaler un abus

Pour reprendre l'idée de Wraith je cherchais aussi la BO du film et je tombe sur ce truc, sur cette merde de commentaire fait par un vieux geek qui ne compte que les Bisounours (je leur en veux pas du tout:)) pour répertoire, j'allais dire de film, mais plutôt de dessins animés, bah oui vu l'interprétation que tu viens de faire tu n'as rien compris, mais les Bisounours c'est à ton niveau, ça.

Par siiss
posté le 10 mars à 08:30
Signaler un abus

jadooore ta critique! trp drole continue!;)

Par neozerabbit
posté le 18 novembre à 21:22
Signaler un abus

Je trouve cette critique acerbe et vindicative. Certes le film n'exploite visiblement pas la mythologie du livre et tout son potentiel. Mais il n'est pas mauvais pour autant. L'adaptation aurait pu être meilleure mais n'est pas désastreuse.

Par Wraith
posté le 19 octobre à 19:50
Signaler un abus

Je viens de voir ce film, et c'est en en cherchant la BO que je suis tombé sur ta critique.

"Cette faute de gout terrible sur le « couple » central du film" => Ils sont réellement en couple IRL. Ils ne vont pas ensemble ? Meuh siii x)

"« saute mouton » en voiture qui ne perturbe aucun automobiliste, quel self control !" => achète toi des yeux et des oreilles, les gens klaxonnent et il a provoqué un accident. Et le "self control", rien à voir. (je traduis pour toi : contrôle de soi)

"une réaction de grosse gaudiche typique des scénarios bidons quand il lui avoue pouvoir se téléporter : Elle le fout à la porte de chez elle « Saaaalaud !! »." => encore une fois ton manque d'attention te perds. C'était le moment de ta pause pipi ? Elle le mets à la porte AVANT de découvrir ses pouvoirs, parce qu'il a été trèèès méchant de la planter à l'aéroport. Et au moment ou il lui montre son pouvoir, sa réaction est de s'enfuir ELLE ! Elle a pôôôeur de lui, parce qu'il est pas normal. (ce qui est une réaction tout à fait normale face à une situation pas normale)

"personne ne semble vouloir donner d'explication sur le pourquoi du comment ils arrivent à pister les Jumpers" => c'est vrai que la toute première rencontre dans son appartement de luxe n'est pas expliquée (un simple appel de la "confrérie"). Mais si tu te souviens, le gardien l'a laissé aller aux toilettes de la première banque qu'il vole. Et il n'est jamais resorti. Portrait robot, ... qui sais. En tout cas ils ont mis des années à le retrouver. Pour la 2e rencontre, son camarade de classe (oui le gros avec qui il se bat) balance tout ce qu'il sait. De là ils apprennent l'existance de Milla et son départ pour Rome. Voilà comment ils le retrouvent au Colisée. Et la 3e et dernière rencontre c'est chez Milie, après que Roland soit passé à son travail. Rien de très sorcier en somme...

En somme, tu dis quand même de la merde - mais c'est le but non ? ;) - MAIS, ce film n'en est pas moins un peu banal. Un moment divertissant, mais loin du chef d'œuvre du cinéma...

A propos de l’auteur


Benoit B. 13656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines