Magazine Marketing & Publicité

Papy Tamba lance un appel aux jeunes combattants

Publié le 10 janvier 2012 par Rm Communication
Papy Tamba (c) Afrique rédaction

Papy Tamba (c) Afrique Rédaction

Papy Tamba, un nom qui a pris de l’ampleur depuis la campagne électorale de novembre 2011. Soutient du candidat Joseph Kabila, il est un des responsables des contre-offensives que livrent le Mouvement Présidentiel (MP) sur internet et les réseaux sociaux. Comme quasiment tout les jours depuis plus de deux mois, Il réagit sur l’actualité congolaise par des mails qu’il transmet à un listing de personne(sympatisant ou opposants) avec qui il a eu échanger. Le même message est également disponible sur sa page Facebook.

Papy Tamba est un homme très controversé, membre de la diaspora congolaise, il a choisi de défendre celui qu’il aime appeler “A sala, A tala té” (celui qui agit sans compter). A l’heure ou tout les congolais semblent être contre le maintien de Joseph Kabila à la tête de la RDC, lui se fait l’avocat du diable. Il s’est fait spécialiste des petit mots en l’encontre de ses adversaires, Felix Tshisekedi, Kengo et Vital Kamerhe en ont fait les frais. On ne compte plus les attaques contre Étienne Tshisekedi (président de ‘UDPS) et depuis peu contre l’église catholique par la personne de monseigneur Mosengo.

A la grande surprise de tout ceux qui se fond appeler “combattants”, “résistants”, Papy Tamba a décidé de leur transmettre une invitation.  Un mail qui commence par le salut de leur engagement pour le Congo mais signale déjà le mal que leur ferait internet.

Généralement, ils ont internet comme sources de référence, et ils ne se privent pas de le dire. Mais que lisent-ils sur internet?

Il poursuit par une suite de questions qu’il voudrait permettre aux jeunes congolais de al diaspora de reconsidérer tout ce qu’ils ont appris jusqu’à là sur le régime Kabila.

“La vérité peut-elle jaïllir en écoutant d’une seule oreille? On vous a dit que Kabila est rwandais, nous disons le contraire. On vous a dit que le Président Kagame serait le vrai président de la RDC, en utilisant Kabila comme étant son pion, nous disons le contraire. On vous a dit que Kabila serait responsable de la mort de plus de 8 millions de personnes à l’est de notre pays, nous disons le contraire. On vous dit que le Chef de l’Etat s’appelle Kanambe, nous disons le contraire. On vous dit que le pays va mal, que Kabila détruit le pays, nous disons le contraire. Ceux qui tiennent ce genre de propos à votre égard sont-ils plus congolais que d’autres? Aiment-ils le pays plus que nous?”

Il affirme que cette méconnaissance du Congo serait en partie dû en l’absence du Mouvement Présidentiel au près de ces jeunes.

“…nous devons nous en vouloir, dans la majorité, de ne pas les approcher, pour leur permettre d’écouter un autre son de cloche.” “Au lieu de vous accuser, je préfère me remettre en cause. Je pense que notre responsabilité se situe par notre absence dans le chef de ce qui est rapporté. Nous voudrions bien le corriger. “

Et vient son appel qu’il dit ne pas être un aveu de faiblesse mais plutôt sur une logique scientifique : “Du choc des idées, jaillit la lumière“. Il propose une confrontation des idées.

“Roger Bongos, Guy Gérard, Babin Massombo, Martin Sali, Youyou Mutumosi, Odon MBO, Henry MUKE Mickail IKALA, Pierrot ITELA et les autres, ont-ils plus de probité intellectuelle que des gens d’accabit de Lambert MENDE et compagnies? Sur Télésud, Roger Bongos a participé à une émission en compagnie de Rex Kazadi. Ceux qui l’ont suivi gardent encore le souvenir de la supprématie de Rex KAZADi sur son compagnon. La raison est toute simple, Bongos combat pour règler ses comptes, pourtant, Rex, de bonne foi, est sain d’esprit dans son combat Mais a-t-il toutes informations?”

Il fini par enfin formuler sa proposition d’un face à face avec les combattants de France dont deux d’entre eux lui aurait plus paru convequant dans leurs démarches.

Je voudrais ici m’adresser à Rex KAZADI, Curtis et tous les jeunes combattants du monde entier, pour leur dire mon attachement à leur combat. Je voudrais ouvrir une brêche avec eux, où nous pouvons échanger et débattre dans le respect mutuel. Je me propose volontiers de faire le premier pas car, dans ma compréhension des choses, ne pas dialoguer dans la politique, est criminel. Même au faïte de la guerre froide, les Etats-Unis et l’URSS ont maintenu leurs ambassades respectives.

Nul doute que ce message restera sans suite. En essayant de rentrer en contacter avec les jeunes combattants on peu se poser la question sur le bien fondé de la dite démarche. Et de la reponse que fournira les jeunes combattants à papy Tamba qui porte déjà à leurs yeux le chapeau de collabo.

Roger Musandji



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rm Communication 5167 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte