Magazine Asie

Ciné-club : Konkana Sen Sharma

Publié le 17 janvier 2012 par Safran

Ciné-club : Konkana Sen Sharma

En 2006, dans Omkara

Fille de la réalisatrice bengalie Aparna Sen, Konkana Sen naît à Delhi en 1979.
Si l'on fait exception d'un petit rôle en 1983, et d'un rôle dans un thriller bengali en 2000, la carrière de Konkana Sen commence véritablement avec le très délicat Mr. and Mrs. Iyer (Aparna Sen, 2002) qui remporte de nombreux prix en Inde et dans les festivals étrangers.
Dès lors, on voit  apparaître l'influence de sa mère et du cinéma d'auteur bengali qui vont l'amener à tourner dans Titli (Rituparno Ghosh, 2002), Amu (Shonali Bose, 2005), et 15 Park Avenue (Aparna Sen, 2005), films où le personnage féminin est le plus important.

Suivent des films hindis plus commerciaux, où elle joue souvent des seconds rôles – elle ne répond pas aux critères physiques des héroïnes des films hindis, à la peau claire – , mais des rôles où elle se fait souvent remarquer par son jeu nuancé. Ses récompenses le prouvent.

Dans cette catégorie, on peut noter Omkara (Vishal Bhardwaj, 2006), Life in a Metro (Anurag Basu, 2007) ou Luck By Chance (Zoya Akhtar, 2009).  
Récemment mariée à Ranvir Shorey et mère d'un enfant, elle se serait déjà remise au travail. Tant mieux pour nous, il serait dommage de perdre une actrice aussi talentueuse !
Mr. and Mrs. Iyer (2002). Communautarisme
Ciné-club : Konkana Sen Sharma
Par hasard, on demande à un jeune photographe de veiller sur une jeune femme et son bébé pendant un voyage en car qui s'avérera mouvementé.
La jeune femme, hindoue de haute caste, apprend que son compagnon de voyage est musulman. Elle a d'abord un mouvement de recul.
Sur fond de violence religieuse, un film très sensible, réalisé par la réalisatrice bengalie Aparna Sen qui fait jouer sa fille, face à Rahul Bose. Un film à découvrir ou à revoir.
Réalisatrice : Aparna Sen
Héroïne : Konkana SenHéros : Rahul Bose
Compositeur : Zakir Hussain
Chanteurs : Pandit Uday Bawalkar, Zakir Hussain
Notre avis : 3,5/5


Page 3 (2005). Social urbain
Ciné-club : Konkana Sen Sharma
Les désillusions d'une provinciale qui trouve un job de journaliste à Bombay. Affectée à la page 3 (celle des people), elle découvre les dessous d'un monde qui l'avait toujours fascinée. Elle tombe de haut et demande à changer de rubrique...
Un film à la limite du parallèle, qui ne fait pas de cadeau au monde qu'il explore. C'est d'ailleurs une caractéristique des films de Madhur Bhandarkar.
Réalisateur : Madhur Bhandarkar
Héroïne : Konkana Sen
Héros : Boman Hirani, Atul Kulkarni
Compositeur : Shamir Tandon
Chanteur : Shaan
Notre avis : 3,5/5
Omkara (2006). Othello indien
Ciné-club : Konkana Sen Sharma
Dans cette adaptation, le réalisateur a transformé Othello en chef mafieux d'Uttar Pradesh.
Tous les personnages de Shakespeare ont leur double dans ce film (voir ici). Le thème de la jalousie est bien sûr présent, mêlé à celui de la politique et des intrigues.
Un film brillamment mené qui remporte de très nombreuses récompenses.
Réalisateur : Vishal Bhardwaj
Héroïnes : Kareena Kapoor, Konkana Sen
Héros : Ajay Devgan, Vivek Oberoi, Saif Ali Khan
Compositeur : Vishal Bhardwaj
Chanteurs : Shreya, Sunidhi, Rekha, Rahat, Suresh, Sukhwinder
Notre avis : 4/5
Life in a Metro (2007). Social urbain
Ciné-club : Konkana Sen Sharma
A Bombay, métropole trépidante, les couples se font et se défont :
mariage, tromperie, suicide...
Tout y passe sur un rythme vif. La distribution est excellente, tous les acteurs interprètent leur rôles à la perfection.
Réalisateur : Anurag Basu
Héroïnes : Konkana Sen, Kangana Ranaut, Shilpa Shetty
Héros : Kay Kay Menon, Shiney Ahuja, Sharman Joshi, Irrfan Khan
Compositeur : Pritam
Chanteurs : Adnan, James, KK, Pritam, Soham
Notre avis : 3,5/5


Et aussi : Mixed Doubles (Rajat Kapoor, 2006), Dosar (Rituparno Ghosh, 2006), Wake Up Sid (Ayan Mukherjee, 2009) Atithi Tum Kab Jaoge (Ashwani Dhir, 2010)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte