Magazine France

Pour clarifier la campagne, M. Sarkozy ne répondra qu'aux questions simples

Publié le 17 janvier 2012 par Bravepatrie

Il n’est pas encore candidat, mais sa stratégie est établie : Nicolas Sarkozy veut une campagne claire, digne et honnête. Le président de la République ne s’exprimera donc dorénavant que sur des points compréhensibles par tous les Français et n’hésitera pas à corriger ses interlocuteurs si ceux-ci manquent de précision.

Deux Français sur trois éprouvent des difficultés à comprendre les réformes.">

Deux Français sur trois éprouvent des difficultés à comprendre les réformes.

">

Deux Français sur trois éprouvent des difficultés à comprendre les réformes.

">

Deux Français sur trois éprouvent des difficultés à comprendre les réformes.

Malgré les efforts de pédagogie des membres du gouvernement et leurs tentatives d’établir un dialogue constructif avec l’opposition, la pré-campagne semble encore floue pour une majorité de Français.
Victimes de media qui manipulent l’information qui leur est destinée, nos concitoyens manquent en effet d’éléments de repérage pour discerner le vrai du faux dans les polémiques ridicules dont les socialistes les assaillent quotidiennement.
Or à moins de 100 jours du premier tour de l’élection présidentielle, il est trop tard pour pallier les lacunes savamment entretenues par de plus de trente ans de désinformation obscurantiste.
La cellule riposte de l’Elysée a donc pris une décision pragmatique pour conférer à la campagne qui s’annonce la plus grande dignité possible : partir du principe que les Français sont de niveau CM1 et y adapter le discours du président.

C’est lors d’une conférence de presse en terre madrilène que M. Sarkozy a inauguré cette rafraîchissante pratique de parler-vrai.
Interrompu alors qu’il racontait une croustillante anecdote sur la Toison d’Or - dont il venait de se faire décorer par le roi Juan Carlos d’Espagne - le chef de l’Etat a fait montre de patience en invitant poliment ses interlocuteurs à reformuler leurs questions de manière simple ne laissant aucune place à l’ambiguïté.

Le journaliste brouillon étant incapable d’abandonner les œillères élitistes conférées par une éducation sans doute reçue à Sciences-Po, si loin des préoccupations de Français hébétés par une crise économique impitoyable, le président de la République l’a puni en ne lui répondant pas.
Une stratégie qui semble porter ses fruits, puisque le Parti Socialiste est à l’heure actuelle bien en peine de s’expliquer sur la conservation du triple A par la France [1] malgré la crise économique impitoyable précédemment citée.

Si malgré tout les socialistes devaient persister à répandre rumeurs et persiflages sur le bilan présidentiel, Nicolas Sarkozy ne dédaignera pas de mettre en action le second volet de sa stratégie CM1 : l’explication d’homme à homme dans la cour de récréation.

Notes

[1] Offre valable en France métropolitaine jusqu’au 15/02/2012. Age mental limite d’admission de 12 ans et demi. Voir conditions en magasin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte