Magazine

Tout savoir sur les PAC

Publié le 21 avril 2008 par Pmontier @ecocompare

Le principe d'une pompe à chaleur est de récupérer la chaleur naturelle (air, eau , sol) puis de l'augmenter via une pompe électrique pour la transférer à une installation de chauffage.

Avec 1Kw de consommation électrique, on peut obtenir 3 à 4 kw de chaleur, selon le coeeficient de performance donné (COP). Certaines pompes dites réversibles permettent de rafraichir la température ambiante de 3 à 4 °.

Les différents systèmes

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur, chacun utilisant des sources différentes.

AIR/AIR

C'est le système le plus simple à installer : il s'agit d'aller rechercher les calories dans l'air extérieur, de le rechauffer puis de le faire circuler dans l'habitation à l'aide de bouches d'aérations.

Avantages :

  • Il n'y a pas besoin d'effectuer de gros travaux
  • pas besoin de permis
  • peut être installé en appartement

Inconvénients :

  • plus la température extérieure est fraiche moins le rendement est bon. En dessous d'une certaines température, certains modèles ne fonctionnent plus du tout.
  • pas très esthétique d'avoir un gros bloc sur sa façade
AIR/EAU

On récupère les calories dans l'air et on augmente la chaleur que l'on transfère vers un circuit de type eau chaude. L'eau chaude peut alors criculer dans un plancher chauffant ou à travers des radiateurs basse température.

Avantages :

    peut être utilisé avec une installation eau existante

Inconvénients :

  • comme la PAC AIR/AIR, elle marche moins bien en dessous d'une certaine température
  • niveau sonore pouvant être élevé
SOL/SOL

Le principe est ici de récupérer les calories dans le sol du jardin, celui ci étant toujours plus chaud en hiver que l'air extérieur puis de l'amener directement dans l'installation de chauffage de la maison.

Des tubes sont enterrés horizontalement ou verticalement et un fluide (avec antigel) circule en ciruit fermé jusque dans la maison. Une installation en mode vertical nécessite moins d'espace mais est bien plus couteuse. La superficie de l'installation horizontale doit être de une à deux fois supérieure à l'ahbitation à chauffer.

Avantages :

    l'inertie du sol est plus importante que l'air, le rendement annuel est supérieur aux PAC AIR/AIR

Inconvénients :

  • installation possible qu'en maison avec jardin
  • nécessite une installation lourde
  • Le fluide frigorigène circule dans la maison
SOL/EAU

Même principe que pour le SOL/SOL, mais au lieu de faire circuler le fluide dans la maison, il transmet la chaleur à la pompe, laquelle réchauffe le circuit de chauffage. C'est le principe d'un échangeur entre 2 circuits fermés.

Avantages :

  • permet de se brancher sur une installation eau existante
  • rafraichissement possible en été

Inconvénients :

EAU/EAU

Avec ce principe, on capte les calories dans un point d'eau souterrain (puit, nappe, cours d'eau, ...).

Avantages :

  • la température de l'eau variant peu, le rendement est très bon toute l'année
  • Rafraichissement possible

Inconvénients :

    il faut avoir une source d'eau et demander une autorisation si forage

Plus d'information sur http://www.econologie.com/pompes-a-chaleur-est-...ouvelle-3534.html


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pmontier 190 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte