Magazine France

Mélenchon : Arrêt station Messine, entre Rouge et République

Publié le 19 janvier 2012 par Gédécé @lesechogaucho
Mélenchon : Arrêt station Messine, entre Rouge et République

Fin du Meeting du FdeG à Metz, 18/01.2012, Mélenchon et Oskar Lafontaine (Die Linke)

(Source de l’illustration : rafa_letellier Raphaël Letellier, sur twitter, ici.)

«Dans le drapeau français, il y a du rouge. Et le rouge est ici.»

(J.L. Mélenchon, à Metz)

Revue de presse du meeting messin du Front de Gauche, le 18 Janvier 2012  :

Marine Le Pen, “semi-démente” pour Jean-Luc Mélenchon(Le Monde)

Le candidat du Front de gauche à l’Elysée, Jean-Luc Mélenchon, a qualifié mercredi 18 janvier Marine Le Pen de “semi-démente”, lui reprochant de se revendiquer faussement comme la candidate des ouvriers.

Interrogé sur le quatuor de tête dans les sondage, M. Mélenchon a répondu : “Les choses vont bouger parce que c’est une scène artificielle”, avec “trois candidats qui font le concours du sang et des larmes”, visant Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou. “Ceux qui ne le veulent pas sont invités à confier leur sort à une semi-démente, qui propose des solutions auxquelles personne ne peut croire”, a-t-il ajouté dans une allusion à Marine Le Pen.

… et du Monde, encore :  Mélenchon sonne la charge contre Marine Le Pen

Mercredi midi, Marine Le Pen a trouvé sur son chemin des militants du Front de gauche (Parti de gauche, Parti communiste et Gauche unitaire), venus lui disputer les portes de l’usine PSA de Sochaux (Doubs).

Quelques heures plus tard, c’est leur candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, qui a tenté de barrer la route à la candidate frontiste. A Metz, dans un département, la Moselle, qui a voté à plus de 20 % pour le Front national au deuxième tour des régionales de 2010, le candidat de la gauche radicale s’est lancé dans un violent réquisitoire contre Mme Le Pen, qualifiée tour à tour de “baudruche”, de “chauve-souris” ou encore de “semi-démente”.

Mélenchon: «Le Républicain rouge est de retour!» ( Libération)

En campagne à Metz, le candidat du Front de gauche s’est moqué de la «névrose de l’extrême droite», flingué son imposture. Et revendiqué être le candidat des «travailleurs»

«Percer la baudruche Le Pen». Jean- Mélenchon avait choisi Metz pour répondre à la candidate du Front national. En décembre, Marine Le Pen s’était autoproclamée «candidate des invisibles» dans cette même ville.

Mélenchon a passé la cinquième vitesse à Metz (Le Figaro)

Mercredi soir, le candidat du Front de gauche a amplifié son «opération de nettoyage» contre le Front national et contre Marine Le Pen.

Là même où, le 11 décembre, la candidate du FN avait lancé son intention de représenter «les invisibles», vocable employé jusque là par le candidat du Front de gauche pour désigner la classe ouvrière. «Son père a passé son temps à dénoncer la bande des quatre et elle, elle en fait partie! Elle veut être parmi ceux qui sentent bon…», a raillé Mélenchon. Démontant le programme du FN point par point pour montrer que rien de ce qu’elle propose, salaire, logement, retraite, n’est en faveur «des ouvriers, des employés», il leur a lancé, sous des applaudissement nourris: «Quand on vous rend visible c’est pour vous insulter, dire que la classe ouvrière serait vouée à madame Le Pen!» «Notre honneur, a ajouté l’eurodéputé sous les applaudissements, c’est d’arracher tout ceux qui seraient tentés par le parti de la haine qui vous invite à vous diviser les uns et les autres d’après votre religion ou votre couleur de peau.»

Pour Mélenchon, Le Pen est “semi-démente” (L’Express)

A Metz, le candidat du Front de Gauche a violemment attaqué la patronne du FN, “parti de la haine” et critiqué le trio Hollande-Sarkozy-Bayrou “qui font le jeu du sang et des larmes”. Marine Le Pen est la cible n°1 de Jean-Luc Mélenchon . Le candidat du Front de gauche à l’Elysée a lancé mercredi une “opération nettoyage” contre le Front national en qualifiant entre autres sa présidente-candidate de “semi-démente”.

Évoquant le quatuor de tête dans les sondage, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé “trois candidats qui font le concours du sang et des larmes”, visant Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou, avocats selon lui de la rigueur et l’austérité. “Ceux qui ne le veulent pas sont invités à confier leur sort à une semi-démente, qui propose des solutions auxquelles personne ne peut croire”, a-t-il ajouté faisant allusion à Marine Le Pen.

Mélenchon qualifie Marine Le Pen de «semi-démente» (Le Parisien)

{…] A Metz, devant près de 2500 personnes selon les organisateurs, le candidat du Front de gauche a galvanisé des militants avec ses thèmes de campagne de prédilection : les tacles aux agences de notation qu’il compte chasser comme d’autres ont chassé «leur Ben Ali et Moubarack», ou encore … Marine Le Pen.

Mélenchon invite la gauche du PS à voter pour lui  (dépêche AFP)

METZ — Le candidat Front de gauche à l’Elysée, Jean-Luc Mélenchon, a invité mercredi la gauche du PS à voter pour lui après avoir critiqué les mesures de leur candidat François Hollande sur l’éducation.

“Je suis très content que l’aile gauche du PS se réveille. Ils ont le sentiment qu’une certaine limite de l’inacceptable est franchi”, a déclaré M. Mélenchon en déplacement à Metz.

“Je les encourage à continuer. Il faut que le candidat socialiste fasse avancer les idées de gauche: on a besoin d’éducation et cela ne coûte jamais trop cher”, a ajouté l’eurodéputé qui arrivait de Strasbourg.

“Je les félicite”, a ajouté l’ex-membre du PS au sujet des membres de l’aile gauche de son ancien parti. “Je leur ai dit: si vous voulez rester fidèle à votre idéal socialiste, surtout vous la gauche du parti, il faut voter pour moi, qui suis resté longtemps dans vos rangs. Si je suis parti, c’est qu’il y a bien une raison”.

Présidentielle 2012 : Mélenchon profite de la pagaille au PS (France Soir)

« Je suis très content que l’aile gauche du PS se réveille. Ils ont le sentiment qu’une certaine limite de l’inacceptable est franchie », a déclaré le candidat du Front de Gauche en marge d’un déplacement à Metz (Moselle). « Je les encourage à continuer. Il faut que le candidat socialiste fasse avancer les idées de gauche : on a besoin d’éducation et cela ne coûte jamais trop cher », a-t-il précisé avant d’ajouter : « Je leur ai dit : si vous voulez rester fidèle à votre idéal socialiste, surtout vous la gauche du parti, il faut voter pour moi, qui suis resté longtemps dans vos rangs. Si je suis parti, c’est qu’il y a bien une raison ».

METZ – Mélenchon à l’offensive contre Le Pen, lance un appel du pied à la gauche du PS (20minutes.fr)

Le candidat du Front de gauche à l’Elysée Jean-Luc Mélenchon a lancé mercredi une “opération nettoyage” contre le Front national en qualifiant entre autres sa présidente-candidate Marine Le Pen de “semi-démente”.

Évoquant le quatuor de tête dans les sondage, M. Mélenchon a dénoncé “trois candidats qui font le concours du sang et des larmes”, visant Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou, avocats selon lui de la rigueur et l’austérité.

“Ceux qui ne le veulent pas sont invités à confier leur sort à une semi-démente, qui propose des solutions auxquelles personne ne peut croire”, a-t-il ajouté faisant allusion à Marine Le Pen.

M. Mélenchon s’exprimait lors d’un point-presse à Metz avant un meeting où il entendait commencer “l’opération de nettoyage par rapport à la prétendue présence du FN dans les milieux ouvriers et employés”.

Devant environ 2.500 personnes, dans un département marqué par la fermeture des hauts-fourneaux d’Arcelor-Mittal, où Marine Le Pen a lancé sa campagne en décembre, M. Mélenchon a ensuite lancé une sorte de manifeste contre le Front national à usage des classes populaires.

Sommet social : “comédie insupportable”, pour Jean-Luc Mélenchon (TF1 News)

Le candidat du Front de gauche à l’Elysée, Jean-Luc Mélenchon, a qualifié de “comédie insupportable” les résultats du sommet social, fustigeant un président qui “brasse du vent” et est “en train de se noyer”. “C’est une comédie absolument insupportable: voir tous ces gens réunis pour faire dire par le président de la République ce que le Medef aurait pu dire tout seul”, a déclaré M. Mélenchon en déplacement à Metz. “C’est une agitation sans cohérence pour essayer de faire passer deux ou trois idées éculées comme la TVA sociale”, a-t-il ajouté devant la presse. L’ex-ministre de l’Enseignement professionnel a ironisé sur la création de 1.000 emplois à Pôle Emploi “en CDD”: “C’est très intéressant, il en a supprimé 1.800 l’année d’avant. C’est de la politique de gribouille”. “On jette à la figure des gens des chiffres, on ne les compare à rien”, a-t-il ajouté sur les 430 millions annoncés pour les jeunes, le chômage partiel et la formation professionnelle.

Mélenchon invite Le Pen à “sortir de son château de Montretout” (France TV Info)

Jean-Luc Mélenchon est en pleine forme. “Sa prestation dans ‘Des paroles et des actes’ lui a donné encore un peu plus d’envie et de panache”, se réjouit son entourage, en répétant à l’envi que l’émission de France 2 a fait l’une de ses meilleures audiences en recevant le candidat du Front de gauche, jeudi 12 janvier. Les sondages, eux aussi, sont encourageants. Une enquête BVA publiée mardi 17 janvier montre que 23 % des sondés n’excluent pas de voter pour lui. Alors en meeting à Metz (Moselle), mercredi 18 janvier, l’ancien sénateur socialiste passe à la vitesse supérieure, en ciblant d’abord celle que les classes populaires plébiscitent dans les sondages : Marine Le Pen.

Jean Luc Mélenchon à Metz : séduire les ouvriers de Lorraine (LOR’Actu)

Le candidat du Front de Gauche était à Metz ce mercredi. Au lendemain de la visite de François Hollande, Jean Luc Mélenchon a voulu séduire l’électorat populaire désormais dragué par Marine Le Pen. Il a tiré à boulet rouge sur la candidate d’extrême droite et rassuré les ouvriers. Nos photos. 

Devant plus de 2 500 personnes ce soir à Metz, Jean Luc Mélenchon a fustigé l’extrême droite mais aussi Nicolas Sarkozy, cible favorite du candidat à l’élection présidentielle. L’ancien socialiste est de plus en plus confiant. Après un oral télévisé réussi la semaine dernière sur France 2, Mélenchon progresse dans les sondages. Il gagne dix points sur sa côté d’influence à gauche, à 48% selon l’Observatoire de la politique nationaleBVA-Orange-L’Express-France Inter.

Sur le blog de Jean-Luc :

Mélenchon : Arrêt station Messine, entre Rouge et République

(capture écran de son blog, la suite ici)

.

Une vidéo de BFMTV (on attend avec impatience l’intégralité du meeting sur Place au Peuple, pour ceux qui n’ont pas pu matériellement y assister..)


.

Et pour terminer en beauté, un petit plus..

https://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F33858515&Mélenchon compare Le Pen à une chauve souris by LeLab_E1

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte