Magazine Journal intime

Grippe A: comment ça se passe dans mon cabinet

Par Docrica
témoignage

13/11/2009 à 03h23 - mis à jour le 16/11/2009 à 18h13 | vues | réactions

Beaucoup d'animation autour de la grippe A dans les cabinets. Il y a ceux qui craignent de l'avoir, ceux qui craignent le vaccin, ceux qui s'en foutent...

Exemple d'une discussion quasi typique dans mon cabinet:

X: Alors Docteur, cette grippe, il faut se vacciner?
Rica: On nous le conseille...
X: On entend dire que...
Rica: Oui. Et aussi que...
X: Et alors vous, vous vaccinez vos enfants?
Rica: Pour l'instant non, mais il n'est pas déontologique de vous le dire... Alors je ne vous le dis pas.
Rica: C'est un choix individuel, me semble-t-il. Pour vous qui avez un asthme pas si bien controlé que ça, c'est une option qui est en tout cas discutable... Pour votre femme, c'est à elle de voir...
X: Ils nous prennent la tête dans les médias avec ça...
Rica: Mais c'est fait pour ça... À vous de faire votre choix, librement consenti et éclairé.

Les arguments pour et contre sont largement débattus dans les médias. La controverse, y compris dans le milieu médical, est elle-aussi connue du public.

A chacun ses choix, en son âme et conscience:
- Prendre le risque de contaminer les autres et qu'ils en meurent. C'est l'angle d'attaque dans le milieu médical pour inciter les médecins et le personnel à se vacciner.
- En mourir soi-même ou voir mourir ses enfants. C'est l'angle d'attaque tout public.
- Refuser d'être cobaye d'une vaccination de masse aux effets secondaires pour l'instant inconnu.
- Refuser de laisser passer cette infection virale, peut-être pas si virulente qu'on voudrait nous le l'affirmer, et laisser faire son propre organisme. En sachant que le risque 0 n'existe pas.
- Refuser de suivre aveuglément les directives d'instances nationales ou internationales, qui, sur bien des choses, peuvent apparaître décevantes.


Sur le plan pratique, ce début de saison froide semble être toujours rempli dans la région des viroses habituelles. Des nez qui coulent, de la toux, des grattages de gorges, des courbatures, de la fièvre, le tout en quantité variable.
En ce qui concerne la toux (un des symptômes les plus courant actuellement), elle est assez agaçante, car de médicaments marchent dessus, même si elle guérie toute seule la plus part du temps: les antitussifs? Bof. La cortisone? Bof. Les antibiotiques? Non plus. Le problème est que ca énerve le patient, l'entourage et... le médecin.
Il y a les certificats aussi.... Certaines écoles et crèches demandent un certificat comme quoi le patient n'est pas atteint de grippe A (parce qu'il tousse ou à 38 de fièvre...). Ben voyons! Et je l'affirme comment ça? Les prélèvements ne sont pas effectués. Pas un seul prélèvement n'est effectué dans mon cabinet, ni au laboratoire en ville d'ailleurs. Je me demande même comment ils arrivent à tenir des comptes... de morbidité ou de prévalence.

Une information, un témoignage sur cette histoire ? Une faute d'orthographe, une erreur à signaler? Ecrivez à grippe@lepost.fr avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du post .


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Docrica 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog