Magazine Journal intime

Grippe A: Des médecins prennent position contre la vaccination de masse

Par Docrica

11/10/2009 à 05h02 - mis à jour le 11/10/2009 à 16h34 | vues | réactions


Centre hospitalier, essai du vaccin de la grippe A. Photo d'illustration. | Max PPP

L'URML qui contient l'ensemble des 1200 médecins spécialistes et généralistes de l'île de la Réunion prend position et s'oppose aux recommandations gouvernementales.

C'est quoi une URML ?

Il s'agit d'une Union Régionale des Médecins libéraux. C'est un organisme de droit privé rassemblant les médecins d'une région. Elle a "pour vocation essentielle" de "contribuer à l'amélioration de la gestion du système de santé et à la promotion de la qualité des soins".

Lors de leur assemblée du 4 septembre 2009 a été prise la décision d'une publication de bon sens (?). La voici.

Alors que la campagne de vaccination est censée débuter à la fin-octobre, que l'épidémie est terminée et donc sans urgence, l'Union régionale des médecins libéraux de La Réunion, qui regroupe les 1 200 médecins spécialistes et généralistes libéraux de l'île, et par son assemblée générale du 4 septembre 2009 :

  • ne suivra pas les recommandations nationales relayées par l'ensemble des DRASS et notamment celle de la Réunion,
  • demande aux professionnels de santé (et notamment aux étudiants en médecine et aux infirmières retraitées), de ne pas se porter aveuglément volontaires malgré les incitations financières ou éventuelles réquisitions ou pressions pour vacciner en masse dans les gymnases et les écoles, sans sélection des cas prioritaires, sans consentement éclairé des patients et sans aucune garantie d'innocuité de ce vaccin.

Les professionnels de santé de La Réunion sont tout à fait prêts à assurer la vaccination des personnes à risque, mais uniquement selon le parcours de soin habituel c'est-à-dire

  • des vaccins prescrits par les médecins
  • après sélection de leurs patients
  • absence de contre-indication
  • information des avantages et inconvénients éventuels
  • délivrance dans les pharmacies
  • et enfin, vaccination par des personnels habilités avec prise en charges des éventuels effets secondaires

A quelques jours du lancement de la vaccination à la chaine (dans des centres spécialement organisés pour qu'il y ait un vacciné toute les 30 secondes), ça risque de faire grincer des dents au Ministère.

---
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur ce sujet? Vous avez repéré une erreur? Ecrivez à alerteinfo@lepost.fr avec votre correction et en indiquant l'url du post.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Docrica 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog