Magazine Poésie

Fugace

Par Arielle

éphémère Faire perdurer l’éphémère
De peur qu’il ne sauve trop vite
N’est-ce pas un peu utopique ?
Prolonger ces instants magiques
Où la vie semble se réveiller
D’un coup, effacer le passé.
Saisir la queue d’une étoile filante
S’envoler avec elle et la serrer si fort
Qu’une tendresse s’installe jusqu’à la mort.
Papillonner pour un jour, une nuit
Et au petit matin être métamorphosé
Puis au cœur d’une fleur se reposer.
Telle une vague qui se meurt pour renaître
Sortir de son cocon et prendre son envol
Se rapprocher ou s’éloigner d’une idée folle.
En final, décider d’écourter l’éphémère
Afin de ne pas divaguer vers des chimères
Revenir sur terre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arielle 5596 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines