Magazine Science & vie

Problèmes énergétiques français actuels (6) : le casse-tête prévisionnel de EDF- suite

Publié le 24 janvier 2012 par 000111aaa

Je vous invite aujourd’hui  à entrer  dans le détail de quelques-unes des   critiques  adressées par  diverses  personnes intéressées  au contenu du rapport de  l’ASN  au gouvernement  à propos des centrales nucléaires ……

1/LA REMISE A NIVEAU DES DONNEES SISMIQUES FRANCAISES

  Comme je vous l’ai expliqué en vous parlant  des DOSSIERS PRELIMINAIRES DE SURETE , il était , jusqu’en 1981 ( procédure R.FS 1-2c)   inscrit  que l’exploitant devait définir ,après une étude très approfondie de la géologie ,hydrogéologie  , sismicité historique et sismicité récente mesurée  etc.   les valeurs  , pour chaque site  de ce qu’ on appelle un séisme majoré de sécurité  (S M S) .En matière de sismicité il existe un système rationnel  dit  MSK( MEDVEDEV/SPONHEUER/ KARNIK)   qui mesure l’intensité d’un tremblement de terre .  Comme vous n’entendez parler sur les média que de l’échelle de  RICHTER  ou de celle de  MERCALI, je vous en présente  le tableau.

Capture.ECHELLE  MSK.PNG

  A  partir de tout ce qu’ il a récolté l’exploitant  définit alors ce qu’ il appelle le séisme maximal historiquement vraisemblable  ( SMHV) puis ensuite à partir de ce dernier un «  séisme majoré de sécurité   donné par l’équation : I(SMS)=I( SMHV)+1  ( degré de plus dans l’échelle MSK).

Ce n’est pas tout , car  un séisme se définit par son spectre  de réponse ( la magnitude et la profondeur focale ) . Alors celui-ci est défini  en retenant conventionnellement comme magnitude celle du SMHV  majorée de 0,5 sur l’échelle de RICHTER …..

  Mais depuis 1981  les connaissances se sont accrues et EDF  a jugé utile d’en tenir compte  tant sur le plan  géologie que sur celui des  effets mécaniques des séismes  que  sur le recueil de traces de  paléo séismes  ignorés  etc. .  On arrive alors à la notion de  spectre de dimensionnement des sites  (SDD) et de séisme de dimensionnement .

L ASN  a jugé qu’il fallait actualiser en permanence  toutes les informations  relatives à ce  sujet  , ce qui a conduit à une révision des failles actives et de notre sismicité nationale et comme je suis un bon garçon  et que vous êtes des lecteurs curieux  je vous mets sous le nez la  carte nationale dernier cri que j’ai pu me procurer …..

Capture.zonage seisme france.PNG

En revanche je vais vous priver  de  la copieuse collection de remarques du Rapport touchant  aux problèmes techniques déclenchés par un séisme  éventuel de force  K   SUR TOUTES LES CENTRALES FRAN9AISES …. Il s’agit désormais pour  EDF   d’évaluer  le travail qui peut être déclenché immédiatement    ou rapidement car important pour la sureté   et ce qui peut être programmé un peu plus tard pour les centrales loin des régions actives   …..J  ‘omettrai également de vous parles des remarques  touchant au suivi permanent  des appareils sismographes de chaque site …..Je me contenterai de signaler la volonté de ASN   qu’ il y ait un responsable «  sismicité «    clairement  désigné , fonctionnel et efficace  sur chaque site nucléaire …

En résumé  avec 58 réacteurs nucléaires implantés sur le territoire  seuls 5  se trouvent vraiment concernés sur des zones de sismicité de niveau 3..  Cependant un séisme de forte amplitude peut entrainer  loin des sites nucléaires des dégâts sur le réseau de distribution   donc  des risques de défaut   de connexion au réseau.  C  ‘est pourquoi à compter du 1er mai 2011, la France a amélioré la prévention du risque et étendu l'application des règles de construction parasismique à 21 000 communes à compter du 1er mai 2011.Maintenant 60 % des communes françaises sont situées en zones de sismicité 2 à 5, contre 14% dans l’ancien …. > 9000 communes deviennent concernées par les règles parasismiques pour les maisons individuelles….. J’ai omis volontairement les territoires outre-mer

  Prenant de la distance avec le nucléaire, j’en viens maintenant pour clore ce sujet à l’actualité de la Recherche en sismologie .Hier, je vous ai communiqué un copier-coller d’un journal faisant état sur  la sismicité japonaise des nouveaux résultats (très aggravants) relevés à partir de détection de failles très actives . La prévision des séismes fait des progrès certes mais lents   et mérite que je vous en parle dans un article a part ….En effet des questions m ont été posées de vive voix sur ce que l’on savait prévoir pour un site sur lequel on devait poser une centrale de 60 ans de durée de vie !……

 a suivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine