Magazine Société

toxine botulique et marketing philosophique

Publié le 24 janvier 2012 par Hoplite

bbf5a5f8-5195-11e0-982e-6a80d3ffa77e.jpg


- Revue Minuit: "Que penses-tu des « nouveaux philosophes » ?"
- Gilles Deleuze: "Rien. Je crois que leur pensée est nulle. Je vois deux raisons possibles à cette nullité. D'abord ils procèdent par gros concepts, aussi gros que des dents creuses, LA loi, LE pouvoir, LE maître, LE monde, LA rébellion, LA foi, etc. Ils peuvent faire ainsi des mélanges grotesques, des dualismes sommaires, la loi et le rebelle, le pouvoir et l'ange. En même temps, plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d'importance, plus le sujet d'énonciation se donne de l'importance par rapport aux énoncés vides (« moi, en tant que lucide et courageux, je vous dis..., moi, en tant que soldat du Christ..., moi, de la génération perdue..., nous, en tant que nous avons fait mai 68..., en tant que nous ne nous laissons plus prendre aux semblants... »). Avec ces deux procédés, ils cassent le travail. Car ça fait déjà un certain temps que, dans toutes sortes de domaines, les gens travaillent pour éviter ces dangers-là. On essaie de former des concepts à articulation fine, ou très différenciée, pour échapper aux grosses notions dualistes. Et on essaie de dégager des fonctions créatrices qui ne passeraient plus par la fonction-auteur (en musique, en peinture, en audio-visuel, en cinéma, même en philosophie). Ce retour massif à un auteur ou à un sujet vide très vaniteux, et à des concepts sommaires stéréotypés, représente une force de réaction fâcheuse. C'est conforme à la réforme Haby : un sérieux allègement du « programme » de la philosophie.

- RM: Dis-tu cela parce que B.-H. Lévy vous attaque violemment, Guattari et toi, dans son livre Barbarie à visage humain?
- GD: Non, non, non. Il dit qu'il y a un lien profond entre L'Anti-‘dipe et « l'apologie du pourri sur fumier de décadence » (c'est comme cela qu'il parle), un lien profond entre L'Anti-‘dipe et les drogués. Au moins, ça fera rire les drogués. Il dit aussi que le Cerfi est raciste : là, c'est ignoble. Il y a longtemps que je souhaitais parler des nouveaux philosophes, mais je ne voyais pas comment. Ils auraient dit tout de suite : voyez comme il est jaloux de notre succès. Eux, c'est leur métier d'attaquer, de répondre, de répondre aux réponses. Moi, je ne peux le faire qu'une fois. Je ne répondrai pas une autre fois. Ce qui a changé la situation pour moi, c'est le livre d'Aubral et de Delcourt, Contre la nouvelle philosophie. Aubral et Delcourt essaient vraiment d'analyser cette pensée, et ils arrivent à des résultats très comiques. Ils ont fait un beau livre tonique, ils ont été les premiers à protester. Ils ont même affronté les nouveaux philosophes à la télé, dans l'émission « Apostrophes ». Alors, pour parler comme l'ennemi, un Dieu m'a dit qu'il fallait que je suive Aubral et Delcourt, que j'aie ce courage lucide et pessimiste.

(...)" source

Ce texte de Gilles Deleuze a été publié comme Supplément au n°24, mai 1977, de la revue bimestrielle Minuit.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La messe de minuit de Tito Mamani

    messe minuit Tito Mamani

    http://lanternediogene.canalblog.com/archives/2011/12/24/23024106.html: La messe de minuitLe petit Tito Mamani n’était jamais allé à la messe de Minuit parce qu... Lire la suite

    Par  Alaindependant
    CULTURE, HUMEUR, LIVRES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ, SPIRITUALITÉ
  • Paresse marketing

    Paresse marketing

    Avec sa plastique enviable, David Beckham, le beau gosse du football, sait parfaitement vendre ses atouts physiques, il est un support publicitaire apprécié... Lire la suite

    Par  Gommette1
    SOCIÉTÉ
  • Hommage a gilles jacquier

    Hommage gilles jacquier

    La guerre fait des ravages et grave son nom sur toutes les lèvres en ce mercredi 11 janvier. Tandis que Bernard Accoyer, le président (UMP) de l'Assemblée... Lire la suite

    Par  Fabianus
    SOCIÉTÉ
  • Alabama Song de Gilles Leroy

    Alabama Song Gilles Leroy

    Auteur: Gilles Leroy Titre: Alabama Song Edition: MERCURE DE FRANCE (23 août 2007) 189 pages Quatrième de couverture: “Montgomery, Alabama, 1918. Lire la suite

    Par  Labibdadi
    CULTURE, LIVRES, MUSIQUE, SOCIÉTÉ
  • Marketing politique

    Marketing politique

    Les élections présidentielles françaises montrent que le marketing politique, quand il émane des conseillers politiques ne fonctionne pas bien. Lire la suite

    Par  Go11
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • NOUS ETIONS LES HOMMES, Gilles Legardinier

    NOUS ETIONS HOMMES, Gilles Legardinier

    Résumé Editeur : En ce moment même, un fléau détruit l'humanité. Vous le connaissez déjà... Dans le plus grand hôpital d'Edimbourg, le docteur Scott Kinross... Lire la suite

    Par  Fleurdusoleil
    CULTURE, LIVRES
  • Minuit à Paris : Hommage à Cole Porter

    Minuit Paris Hommage Cole Porter

    Bien entendu c’est kitch de chez kitch. Un collage. Un moyen étrange de réunir dans un même espace l’épouse d’un chef d’Etat, quelques peintres et écrivains... Lire la suite

    Par  Memoiredeurope
    CINÉMA, CULTURE, HISTOIRE

A propos de l’auteur


Hoplite 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine