Magazine France

Garzon aura-il gain de cause ?

Publié le 24 janvier 2012 par Marx

 
Poursuivi par des associations fascistes parce qu’il avait ouvert une instruction judiciaire , le juge Garzon comparaissait aujourd’hui devant le Tribunal suprême. Le procureur a demandé l’abandon des charges. Nous espérons que le Tribunal le suivra.
Garzon,  est accusé d'avoir enfreint la loi d'amnistie votée en octobre 1977 qui était censée imposer un pacte du silence sur la  Guerre civile   et de la dictature.
Garzon avait contourné la loi en invoquant que le massacre contre les civils était un crime contre l’humanité et donc imprescriptible.
«Ce procès donne l'impression que les victimes deviennent des coupables», considère Emilio Silva, président de l'Association pour la Récupération de la Mémoire Historique, l'un des collectifs qui regroupent les familles des victimes du franquisme. Silva, qui sera entendu comme témoin au procès Garzón, se dit optimiste. «Pour la première fois, les victimes de la dictature vont avoir l'occasion d'être écoutées par un juge», conclut-il. (1).
Ironie de l’histoire 
En Andalousie, des archéologues s’affairent dans le cimetière de la petite localité de Gerena, pour retrouver les corps de 17 femmes de républicains fusillées en 1937 (2) ! Les assassins  n’ont jamais été punis grâce à une loi qui d’une certaine manière impose l’histoire officielle comme au Chili d’ailleurs.




1 http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/24/01003-20120124ARTFIG00497-le-juge-garzn-de-nouveau-sur-le-banc-des-accuses.php
2 à lire Gerena l'andalouse http://histoire-socialiste.over-blog.fr/article-25785818.html

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marx 5157 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte