Magazine High tech

Dragona Online

Publié le 24 janvier 2012 par Gameinvaders
Dragona Online

le graphisme est satisfaisant.

Un MMORPG free to play de plus sur nos PC! Edité et développé par Liveplex, Dragona online essaye de se faire une place à travers le nombre impressionnant de ses homologues déjà présent sur le marché. Mais ce nouveau jeu aura-t-il l’étoffe nécessaire pour égaler de solides rivaux tels que Rappelz ou World of Warcraft ?

Que dire du scenario? Le monde fut créé par les 5 Seigneurs Dragons, d’autres de sous-ordre sont alors nés et y furent envoyés pour y faire régner la paix. Mais un dragon du nom de Jurtan, né des cendres de la création, muta et apporta l’obscurité, la jalousie, le désespoir et la mort. De nombreux partisans se joignirent à sa cause, et tentèrent d’amorcer la chute de la Paix. Produit du mal instauré par Jurtan, une lutte entre deux Factions finit par éclater et la violence se repend alors partout de par le monde. Cette histoire peu originale n’est pas sans rappeler World of Warcraft.

Pour parler du graphisme, celui-ci ne se démarque pas de la plupart des MMORPG free to play, Dragona online n’apporte aucune exclusivité de ce point de vue là. Celui-ci reste tout de même correct, l’aspect héroic-fantasy apporte une touche poétique au jeu et on voit aussi que l’équipe de développement a voulu s’appliquer dans la création des personnages; l’équipement, les armes et les visages sont surement les points forts du graphisme du jeu. Les couleurs vives et claires sont souvent utilisées pour donner de la valeur à l’environnement ou même aux personnages; le bleu, le rose, le jaune ou encore le rouge «flashy» à profusion font en effet partie de l’identité visuelle de ce nouveau jeu, et apportent une touche dynamique et joyeuse à l’univers mais révèle également la pauvreté de la recherche apportée à l’atmosphère du jeu.

Dragona Online

l'interface du jeu, apres fermeture des trop nombreuses fenêtres...

Que dire de l’interface… Le nombre de fenêtres est beaucoup trop important, celles-ci sont parfois superflues et il n’est pas aisé de trouver la méthode pour les masquer. La carte du monde n’est pas très compréhensible, et peu détaillée puisque les zones de quêtes ne sont pas toutes nommées. Les fenêtres de caractéristique et de sorts ne sont pas non plus très adaptées pour une compréhension rapide et facile, ce qui est fortement pénalisant dans un jeu censé procurer un plaisir immédiat. L’interface est donc beaucoup trop complexe, et semble bâclée sous de nombreux aspects, ce qui se révèle parfois très agaçant.

Respectant à la lettre l’archétype de la jouabilité d’un jeu de rôle classique, Dragona online possède de nombreuses classes qui séparent male et femelles. Dans une ambiance plutôt héroic-fantasy, il nous offre la possibilité d’incarné aussi bien des joueurs a l’épée comme des tireurs d’élite armé de leur sniper. Les lancements de sorts mais aussi les déplacements du personnage se font de manière simple et intuitive. Quant à l’intelligence artificielle, elle reste classique comme de nombreux MMORPG sur la toile en ce moment : aucune nouveauté à signaler en ce qui concerne le déplacement où l’hostilité des ennemis.

Dragona Online

Les "montures" de dragona online

En ce qui concerne la musique et le son, le contexte épique et dynamique est bien là. Cependant le contexte musical ne varie absolument pas au cours de différentes phases de jeu et cela devient rapidement très lourd pour les oreilles : que l’on soit dans la ville, dans la foret, sur la plage, dans les ténèbres, la musique sera toujours rythmé, donnant l’envie de combattre (même pendant les phases d’exploration ou d’achat d’armes et de potions !). Au bout de deux heures de jeu, celle-ci devient insupportable à tel point que couper le sont du PC deviens une solution salvatrice. Les sons et bruitages sont, eux, supportables et donnent une réelle ambiance au jeu mais cette performance ne rattrape pas l’ignominie sonore globale.

Pour conclure, Dragona online est un MMORPG s’ajoutant à la liste de sa catégorie sans pour autant s’y frayer une place. Sa gratuité lui permettrait de justifier en partie son incapacité à égaler les jeux de rôle payant du moment mais Dragona ne se placera cependant même pas parmi ses homologues gratuits.
Le seul intérêt qui ressortira de ce test sera celui de l’analyse de l’intention de l’équipe de développement, et de sa répercussion dans le jeu.

Score:

★
★
½
☆
☆


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gameinvaders 3370 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte