Magazine Info Locale

Défauts de signalisation : les usagers ouvrent l’oeil

Publié le 24 janvier 2012 par Bordeaux7

Défauts de signalisation : les usagers ouvrent l’oeilLa commission consultative des usagers pour la signalisation routière s’est récemment réunie. L’occasion de signaler toute incohérence ou inadaptation dans ce domaine en Gironde.

Des associations d’usagers (Automobile Club du Sud Ouest, Prévention Routière, Croix Rouge, Fédération Française des motards en colère...), des transporteurs (FNTR, Kéolis, Citram...), des gestionnaires de voiries (Alienor, Dira, ASF, Cub...), des forces de l’ordre et de secours (Police, gendarmerie, CRS, pompiers, Samu...) ainsi que des élus (conseil général, association des maires) ont participé le 20 janvier dernier à la première réunion de cette commission consultative. L’objet étant de récolter les remarques des usagers concernant les défauts de signalisation routière en Gironde et notamment la pertinence et la cohérence des limitations de vitesse avec les enjeux de sécurité. «Il n’y a pas eu de remarques particulières lors de cette première réunion qui portait sur le réseau routier national qui ne s’étend en Gironde que sur 90 km», explique Gérard Dumora, coordinateur au sein de la mission sécurité routière au cabinet du préfet. «Mais la consultation va se poursuivre dans les deux prochains mois au niveau des différents arrondissements du département. Elle sera plus axée sur les problématiques de chaque territoire». Et nul doute qu’avec 4 000 km de routes départementales en Gironde, l’inventaire des suggestions d’amélioration sera plus complet. «Une fois que nous aurons récolté les remarques des usagers, notre travail consistera à nous rendre sur le terrain pour voir ce qu’il convient de faire et d’adresser, le cas échéant, des propositions à la collectivité territoriale concernée». Ces zones préoccupantes peuvent alors faire l’objet d’une révision de la signalisation ou d’une mise en conformité par le maire ou le conseil général afin de remédier aux anomalies. «La signalisation à l’entrée de certaines agglomérations peut parfois s’avérer hasardeuse ou poser des difficultés en terme de réglementation. Ainsi, nous avons notamment constaté des problématiques à l’entrée de certaines agglomérations quand le panneau de signalisation est trop éloigné de la première zone d’urbanisation». Ces incohérences ou inadaptation de la signalisation routière peuvent également être signalées à la commission par tout usager au travers d’un formulaire mis en ligne sur le site de la préfecture, www.gironde.gouv.fr (rubrique action de l’Etat-sécurité routière). Pour la préfecture, «il est primordial que les limitations de vitesse restent constamment lisibles et compréhensibles par l’usager afin d’être acceptées et respectées. Pour cela, elles doivent être adaptées aux caractéristiques de la voie, à l’intensité du trafic et au franchissement de points dangereux». Toutefois, pour la Fédération des Motards en Colère qui participe aux débats, cet inventaire des défauts de signalisation constatés sur le réseau routier, revient «à faire le travail de l’administration et à pallier le manque d’effectif pour l’entretien et le suivi des infrastructures. Nous sommes un peu étonnés mais nous verrons bien si ce lieu nous permet d’être entendus», souligne Loïc Prudhomme de la FFMC 33.
Stella Dubourg

é’

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine