Magazine

Note2be 0 - Professeurs 1

Publié le 04 mars 2008 par Opinionwatch

Ca y est. La décision du Tribunal des référés a tranché hier à Paris en interdisant au site Note2be la constitution de données nominatives. Les internautes ne pourront donc plus nommer leurs profs pour les noter, y compris dans le forum de discussion. Autant dire que le site perd tout son intérêt…

Note2be 0 -  Professeurs 1

Depuis le lancement du site en février, la confrontation entre partisans de Note2be et enseignants en colère est montée en puissance sur Internet, là où la polémique avait débuté. Les uns invoquent le respect de la vie privée, les autres prônent la liberté d'expression et l'application du rapport Attali. Le débat est encore hyperactif ce matin car tous les sites et blogs couvrant l'affaire sont pris d'assaut par les internautes.

Entre temps, Note2be a perdu ses 2 régies publicitaires [Zanox et autre] mais répertorié 650000 professeurs, le blog militant ContreNote2be a vu le jour, des pétitions pour et contre ont été diffusée en ligne, de nombreux blogueurs plus ou moins influents ont pris parti sur le sujet. Une grande partie de l'arsenal d'influence en ligne a donc été déployé. Mais ce qui me frappe le plus dans ce passionnant débat online, c'est la radicale opposition entre les 2 camps qui résulte [selon moi] de la confrontation brutale entre les fondamentaux du Web 2.0 et le corporatisme à la française. Choc des cultures…

L'opinion, si l'on en croit les quelques sondages qui traînent sur le net, serait majoritairement favorable à la décision de justice qui vient d'être rendue sans pour autant remettre en cause la nécessité de mieux évaluer les professeurs. Bonne idée donc, mais mauvaise méthode.

Affaire à suivre car il reste encore la décision de la CNIL, qui a été saisie de 17 plaintes et qui rendra sa décision jeudi 6 mars. Par ailleurs, Stéphane Cola a fait appel de ce jugement. Il pourrait envisager soit de délocaliser son hébergement en Allemagne [où la jursiprudence a donné raison à Spickmich], soit de restreindre le concept de notation aux établissements [échappant ainsi à la contrainte nominative].

La polémique n'est d'ailleurs pas prète de s'arrêter car le lancement du site Note2bib [même principe de notation pour les médecins] est prévu pour le 15 mars…Récupération de buzz, e-opportunisme vous avez dit?

La buzztrend
Note2be 0 -  Professeurs 1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Opinionwatch 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte