Magazine

Une journée au festival d'Angoulême 2012

Publié le 29 janvier 2012 par 7bd @7BD
Polaroid Rues ville AngoulêmeSamedi 27 janvier 2012.
Je vérifie mon équipement : sac à dos, appareil photo, plan d’Angoulême, carnet, stylo, bouteille d’eau, billets de train. Tout est ok.Je file à la gare Montparnasse, car c’est un grand jour :Une journée au festival d’Angoulême.

Cette année, j’ai décidé de ne pas faire dédicacer de gros auteurs. Je trouve qu’Angoulême n’est plus forcément le lieu idéal. Je préfère les festivals plus petits et plus intimistes, pour ça.J’ai dans l’optique de visiter tous les pavillons, de voir ce que font les plus « petits ».Et le tout en une journée, car je n’ai pas réussi à trouver de logement. C’est qu’il faut s’y prendre tôt pour avoir une chambre!Ça y est, mon train arrive à Angoulême. Je sens l’excitation monter.Je ne suis pas le seul à descendre. À la sortie de la gare, nous sommes gentiment accueillis avec une petite tartine de pâté locale.Bonne idée, car j’avoue que j’ai un petit creux.Des navettes de bus sont mises à disposition, pour se rendre au centre d’Angoulême, où se déroule le festival.Mais il fait beau et je me décide de monter à pied. Si je me souviens bien, ce n’est pas très loin.J’en profite pour faire quelques photos des maisons, car ici, tout rappelle la bande dessinée. Des murs peints aux noms des rues, la BD est omniprésente.Après 15 minutes de marche, j’arrive à l’hôtel de ville.Mon badge presse m’attend.Il faut que je m’organise. Je prends mon plan et je fais le point.Comme je n’ai pas d’auteurs à voir en particulier pour les dédicaces, je vais gagner du temps là-dessus. Par contre, il y a pleins de conférences, d’expositions et d’animations au festival. Je commence donc par l’expo Taïwan. Elle est à l’hôtel de ville. Bien que n’étant pas très versé dans l’art asiatique, force m’est de constater que c’est tout simplement beau. polaroid Festival Angoulême 2012J’enchaîne avec le pavillon jeunes talents. Il y a une conférence sur les blogs et la BD numérique. J’y apprends pleins de choses sur la vision de ces auteurs numériques. J’y retrouve mes amis d’EspritBD, qui présente leur application et qui font des démonstrations de « réalité augmentée » sur les planches exposées. C’est vraiment fun.

Le temps passe, il est 14 heures. Je décide d’aller au conservatoire. Il y a une conférence Boulet/Pénélope Bagieu. Pas de pot, je me perds dans les dédales des rues piétonnes. Le centre est tellement charmant avec ses rues pavées, ses murs peints, que je ne regarde pas où je vais. Je me retrouve devant l’espace « Le nouveau monde ». Tant pis pour la conférence. Elle est déjà bien entamée de toute façon. Je vais plutôt voir les « petits » éditeurs. En fait, pas si « petits ». Ils en attirent du monde. On y retrouve entre autre, Mosquito, Sandawe, Idées+, Tartamundo, Actes sud….J’en profite également pour retrouver les éditeurs dont j’ai déjà montré les bandes annonces comme Tabou BD, les éditions Fei. Au stand LGTB, j’aperçois Blandine & Galou. J’avais bien aimé la bande annonce de « sois gentil, tais-toi et dors ». Je décide d’en prendre un et de me le faire dédicacer. « Le nouveau monde » est un pavillon vraiment sympa, très convivial.

Après une pause casse-croûte, je redescends les rues piétonnes, je passe devant le 4X4 D’Airborne 44 et de la statue d’Hergé (voir photos). À côté, on retrouve l’espace Polar sponsorisé par la SNCF. Plusieurs animations y sont proposées, dont celle de la photo déguisée (voir photo).Un peu plus loin, en bas de la rue Hergé, on retrouve l’exposition Europe. Des planches d’auteurs de l’Europe entière nous sont présentées par Iris, une jolie créature dessinée par Berberian.Expos Angoulême 2012J’arrive enfin au Champ de Mars. C’est ici que l’on retrouve l’espace « le monde de bulles », l’attraction principale du festival. 2 espaces principaux : l’espace éditeurs, et l’espace MangAsie. Dans l’espace éditeurs, vous y retrouvez les plus importants : Glénat, Soleil, Delcourt, Dargaud, Lombard, Paquet, Casterman, Ankama…Dédicace anoulêmeA l’entrée du pavillon, je suis accueilli par un Gaston Lagaffe de taille réelle et réalisé par Leblon&Delienne.Sur chaque stand, vous pouvez retrouver tous les titres de vos auteurs, des sorties exclusives et les auteurs en dédicaces. Les queues n’en finissent plus. Il faut être courageux pour avoir la dédicace de ses rêves. 

J’en profite pour me rendre sur des stands un peu plus modestes comme celui de Makaka, où je retrouve Ced et Stan. Ils ont tout de même leur file de fans.Je les laisse donc à leurs dédicaces.Au détour d’une allée, je croise nos confrères de BDManiac. Ils viennent de finir l’interview de Rosinski, les chanceux ! (Voir la vidéo)

Je me rends ensuite à l’espace MangAsie. Une très belle expo sur les comics (Avengers, Iroman…) se dresse à l’entrée.Pas mal d’animations également dans cet espace, avec notamment le plateau de MCM (Voir photo), le stand Wacom qui présente les dernières nouveautés et celui de BDbuzz, avec la dernière version de son application de ventes de BD numériques (je ferais un article très prochainement pour vous expliquer ça).


mcm angoulême

Il est temps pour moi de me rendre à l’espace « Para BD ».On y retrouve principalement les libraires et les vendeurs d’objets BD.J’aperçois le stand de CSFL et j’en profite pour me procurer Magnitude9, le collectif réalisé en faveur des victimes du Japon.Après avoir flâné un moment, il est l'heure pour moi de retourner à la gare fatigué, mais les yeux émerveillés et la tête pleine de bulles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


7bd 7128 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte