Magazine Ebusiness

e-commerce : le bilan 2011 de la FEVAD

Publié le 01 février 2012 par Stonepower

e-commerce : le bilan 2011 de la FEVAD

La FEVAD a publié hier son bilan 2011 du commerce électronique. STONEPOWER vous présente les résultats de ce bilan et en profite pour revenir sur les chiffres de 2009 et 2010 à titre de comparaison sur les 3 dernières années.

Un bilan positif avec des chiffres en augmentation par rapport à 2010

En 2011 :

  • Plus de 30 millions de français ont acheté en ligne, soit 11% de plus qu’en 2010
  • 37,7 milliards d’euros ont été dépensés en ligne, soit +22% par rapport à 2010, et ce malgré un panier moyen en baisse
  • On compte plus de 100 000 sites marchands actifs, c’est 25% de plus qu’en 2010 !
  • Le m-commerce progresse très rapidement, les sites proposant de vendre sur smartphones et tablettes ont vu leurs ventes augmenter de 215% grâce à ces nouveaux supports ce qui représente 2% de leur chiffre d’affaire 2011.

Le e-commerce progresse donc malgré une dégradation du contexte économique global. Il a d’ailleurs enregistré de très bons résultats sur la période de Noël avec 7,6 milliards d’euros dépensés en ligne, contre 6,3 milliards l’an dernier.

Aller un peu plus loin…

Le montant moyen des transactions est en baisse mais leur nombre augmente. Si le panier moyen a en effet diminué de 1% sur l’année pour chuter à 86€ durant la période des fêtes de fin d’année, ce sont près 14 transaction par e-acheteur qui ont été passées dans l’année.

Malgré une progression globale sur l’année, le recul de la consommation des ménages et du commerce de détail enregistré depuis le 3ème trimestre a quand même impacté le e-commerce dont la croissance est moindre au 2ème semestre (+9%) qu’au 1er (+13%). De même le taux général de 11% est à nuancer selon les secteurs. Par exemple, le rythme de croissance de ventes en BtoB ralentit de 4%, tandis que le secteur du e-tourisme maintient un taux de 14%.

e-commerce : le bilan 2011 de la FEVAD

L’augmentation du nombre global des e-acheteurs s’explique par le fait que les internautes font de plus en plus confiance dans l’achat en ligne.
Leur profil quant à lui a évolué en 2011 avec une progression de 14% des achats en région et une augmentation de 15% de la part des femmes.

Enfin, la répartition des sites selon leur nombre de transactions mensuelles reste stable en 2011 : on compte 29% de micro-sites avec moins de 10 transactions par mois, 44% de sites de 10 à 100 transactions par mois et 27% de plus gros sites avec +100 transactions par mois.
Ce sont les sites moyens et les plus gros sites qui enregistrent les plus fortes progressions.

L’évolution du e-commerce depuis 2009

Revenons sur l’évolution de la typologie des e-acheteurs ainsi que celle des produits qu’ils consomment le plus sur internet ces 3 dernières années.

e-commerce : le bilan 2011 de la FEVAD

En 3 ans, on note une augmentation du nombre des acheteurs qui est passée de 65,6% en 2009 à 72,5 % en 2011. Cette augmentation a touché l’ensemble des cibles mais pour certaines, elle a été particulièrement forte. Il s’agit des seniors et des moins de 25 ans.
On remarque également que si l’écart entre Paris et la Province reste assez faible, il existe en revanche une différence entre le taux de pénétration du e-commerce chez les CSP + et chez les CSP -.

La typologie des produits et services achetés en ligne a également évolué en 3 ans. On note un recul des produits techniques et des produits liés au secteur de la finance et de l’assurance. Et si le secteur du tourisme domine encore les achats en ligne, l’écart se ressert de plus en plus avec les services (billetterie, développement photos, téléchargement, abonnements presse…).

e-commerce : le bilan 2011 de la FEVAD

Cet état des lieux montre que certaines tendances semblent se confirmer durablement et ouvre de belles perspectives pour 2012 avec un secteur en croissance dans lequel les évolutions apparaissent rapides malgré le contexte de crise économique.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stonepower 660 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte