Magazine

2ème jour de voyage (09/11/07) : Sagunto, Guadalest, Calpe

Publié le 14 novembre 2007 par Cecile64pb

Départ après un excellent petit-déjeuner buffet qui rattrappe le dîner de la veille!

.

.

100_3194
Après 1h30 de route, notre première étape est la ville de Sagunto, fondée au XVs avant JC par une colonie de grecs, lieu stratégique gardant la route d’Aragon, vers le cœur de l’Espagne.

Vers 225 av JC, la ville devint l'alliée de Rome et Annibal saisit ce prétexte pour l’attaquer, les Sagontins se crurent forts de l’appui des Romains, mais ceux-ci au lieu de secours prompts et efficaces, se contentèrent d’envoyer à Carthage des ambassadeurs ; le siège dura 8 mois et plutôt que de se rendre, les habitannts mirent le feu à leur maison où ils s’étaient enfermés, les Carthaginois entrèrent et demeurèrent seuls sur un amas de cendres.

5 ans plus tard, les Romains reprirent la ville et reconstruirent le château. La muraille s’étend sur 5 km.

.

Le site est assez décevant:

  1. 100_3196
    beaucoup de rues à sens unique

  2. le célèbre théâtre romain a été modernisé et n'apporte aucun intérêt historique

  3. le quartier juif est certes joliment blanc mais riquiqui

  4. le chateau et son ensemble de ruines offre un beau point de vue sur les région mais il n'y a aucune information historique!

Après cet échec, nous reprenons notre route vers le sud et avant d'atteindre le village de Guadalest qui est à 2h de route de Sagunto, on s'arrête pour manger nos sandwichs.

En début d'après-midi nous suivons la route qui accède à Guadalest, heureusement que j'étais motivée car la route semble INTERMINABLE et est vierge de toute signalisation! Sommes-nous bien sur la bonne route?? La route est très jolie, elle serpente à travers les vergers de nèfles. Ce qui n'est pas étonnant puisque la procince d’alicante produit 60% de la production nationnale de nèfles et 8% de la production mondiale, soit 26 000 tonnes.

100_3207
Originaire du japon et introduite en Espagne par les marins débarquant sur les côtes du levant, la nèfle de Callosan d’En Sarrià est de couleur jaune, ou légèrement orangée, d’une saveur douce à pulpe jaunâtre ou blanchâtre de texture brillante et compacte. Depuis 1992 les nèfles cultivées dans la région de la baixa marina (Valence) bénéficient de l'appellation d'origine "Nispero de Callosa d’En Sarrià". La nèfle se consomme fraîche, trempée dans du sirop, en confiture, en jus ou en liqueurs.

.

.

.

100_3200
Ca y 'est on aperçoit ENFIN le site! C'est beau! Guadalest est au sommet d’un piton avec des maisons blanches encaissées dans le rocher, une vaste vallée encadrée par les montagnes.

Son origine remonte au XIs et la ville se divise en 2 parties :

  1.     1. l’une d’elle servait à défendre la ville

  2.     2. l’autre fut occupée par un cimetière.

Ce fut un lieu d’implantation des musulmans. Il fut ensuite annexé à la couronne d’Aragon. Il n’est pas très bien conservé car 2 trempblements de terre détruisirent la majeure partie du château. La particularité de cette forteresse entourée de montagnes réside dans le fait qu’elle abrite la  cité toute entière. En 1993, le château fut racheté aux marquis de la cîté et il fut classé monument historique et artistique.

100_3204

Dans toutes les rues, on remarque que leurs noms sont écrits en catalan, cette langue romane des langues indo-européeennes compte 10 millions de locuteurs en Catalogne, Pays Valencien, Iles Baléraes, Aragon et Andorre.

Après cette belle balade, on rejoint la route principale pour Calpe.

100_3211
C'est devenue une ENORME station balnéraire betonnée comptant 25 000 habitants dont 85% sont des étrangers!!!! D'ailleurs toutes les tours d'immeubles proposent des appartments à vendre en anglais ou en allemand, sans parler des agences immobilières et des restaurants!

Cela dit, ses 2 plages et son rocher nous ont tout de même charmé au soleilcouchant!

Le rocher d’Ifach mesure 332m de haut et est un des derniers contreforts de la cordillère bétique, c'est énorme bloc de calcaire descend de manière abrupte dans la mer et est relié au continent par un isthme détrique.

Le soir, nous avons dîné dans une rue parallèle à l'hôtel, dans el Bodegon et avons commandé une "ZARZUELA", je l'ai trouvé délicieuse, le service était rapide, efficace et aimable.

Quand je voyage, j'affectionne de dormir dans des hôtels indépendants, de charme, à petite capacité. le problème de certains endroits c'est qu'ils accueillent tellement de touristes qu'ils privilégient les hôtels-buildings à forte capacité, j'ai donc choisi un hôtel récent, très contemporain, très design, sur le front de mer avec un parking privé : nous avons dormi dans un hôtel fabuleux: le SOL y MAR. J'ai dormi dans une chambre qui communiquait avec celle de mes parents et nous avions chacun notre balcon avec vue mer! Pour un tarif pour 3 personnes, hors compétition à 100 € petit-dej buffet inclus!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cecile64pb 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte